Une pilule pourrait-elle améliorer la qualité de votre peau?

Les aliments riches en antioxydants aident à conserver une peau en santé. Aujourd’hui, on trouve sur le marché des suppléments d’antioxydants conçus pour atténuer les rides et donner de l’éclat à la peau. Découvrez si votre future crème antiride pourrait se transformer en une pilule.

Une pilule pourrait-elle améliorer la qualité de votre peau?

Parfois appelées cosmétiques comestibles ou nutricosmétiques, ces pilules, poudres et potions ingérables contiennent divers composés d’origine végétale et marine conçus pour améliorer la structure, l’apparence et le teint de la peau.

Ces produits fonctionnent-t-ils réellement? Victoria Taraska, dermatologue à Winnipeg, souligne que la plupart des recherches sur ce type de suppléments se font à petite échelle et ne sont donc pas concluantes. «Il est prouvé que l’utilisation d’antioxydants comme traitement pour la peau empêche la propagation de certains radicaux libres et prévient les dommages.», explique Victoria Taraska. «Toutefois, si vous avez déjà une bonne alimentation et prenez en plus des suppléments, on peut se demander dans quelle mesure ils seront absorbés par l’organisme et réellement bénéfiques pour votre peau. À l’heure actuelle, on dispose de peu de données sur le sujet.».

Prenons par exemple l‘Imedeen, produit vendu en Europe, qui propose trois formules de cosmétiques comestibles contre le vieillissement s’adressant à des femmes de différents âges et coutant de 80 à 128 $ par mois. Ces produits contiennent tous un complexe bio’marin exclusif à l’entreprise, conçu en vue d’augmenter la production de collagène et d’élastine. Derma One est proposée aux femmes de 30 ans et plus (80 $) et contient du zinc et de la vitamine C. La formule Time perfection, destinée aux femmes de plus de 40 ans (95 $), contient du lycopène et des extraits de pépins de raisin, antioxydants qui ralentissent la dégradation cutanée. Prime Renewal, conçue pour les peaux post-ménopausées (128 $), contient des isoflavones de soja (phytoestrogènes à base de plantes), du zinc et de la camomille. Ces formules sont offertes dans les pharmacies, les comptoirs cosmétiques et les stations thermales.

S’il existe plus de vingt études cliniques évaluées par des scientifiques (dont plusieurs publiées dans des revues notoires de dermatologie) qui ont reconnu les effets bénéfiques d’Imedenn, la plus vaste d’entre elles ne comptait que 144 participants et la recherche était commanditée par l’entreprise elle-même (ce qui est fréquent dans l’industrie pharmaceutique et nutraceutique).

Le dermatologue torontois Charles Lynde croit toutefois aux bienfaits de ces produits. Professeur clinicien adjoint à l’Université de Toronto, il a présenté les résultats d’une étude européenne sur l’Imedenn à l’Association Canadienne de dermatologie, en l’an 2000, et il recommande régulièrement ce produit à ses patients.

«Je vois non seulement une amélioration de la peau de mes patients, mais eux-mêmes en ressentent les effets bénéfiques.» précise Charles Lynde.

Selon Corina Crysler, consultante torontoise en chimie alimentaire et en nutrition et co’fondatrice de l’entreprise canadienne Glisodin Skin Nutrients, il est pratiquement impossible d’obtenir par l’alimentation la concentration d’antioxydants contenus dans le Glisodin, l’ingrédient principal à la base de toutes les formules pour soins de la peau proposées par l’entreprise. Le Glisodin est fabriqué à partir d’extrait de melon riche en enzymes antioxydants appelées superoxyde dismutase (SOD), et contient de la gliadine, protéine de blé utilisée pour protéger la SOD lors de la digestion. Contrairement aux vitamines traditionnelles ou aux pilules médicinales, Glisodin n’est pas uniquement conçu pour fournir un supplément alimentaire mais pour protéger également la peau contre les agressions environnementales et le vieillissement prématuré. On peut se le procurer chez le médecin et dans les stations thermales. Corina Crysler recommande de prendre, chaque saison, en cure de 15 jours, la formule Advanced Detoxification powder (125 $) et la formule Advanced Anti-Aging pour l’hydratation et la réduction des ridules et des rides (95 $ par mois).

À l’instar de la plupart des cosmétiques comestibles, il faut prendre les suppléments de façon continue pour obtenir de bons résultats, expliquent les promoteurs du produit.

En fin de compte toutefois, ces produits ne représentent qu’un facteur susceptible de contribuer à la santé globale de la peau, précise Charles Lynde: «Ils ne sont donc qu’un élément supplémentaire pouvant aider à conserver une belle peau.»

En réalité, il n’existe aucun produit miracle qui réduira les effets de la mauvaise alimentation ou de l’exposition au soleil, à la plage.

Vidéos les plus populaires