Share on Facebook

9 organes dont votre corps peut se passer

Chaque organe a sa fonction dans le corps humain, mais tous ne sont pas essentiels à notre survie. Ces 9 organes vous rendent la vie plus facile, mais votre corps pourrait très bien fonctionner sans eux.

1 / 9
Un poumonDream-Master/Shutterstock

Un poumon

Vous avez besoin d’au moins un poumon pour respirer, mais l’autre pourrait être retiré pour soigner un cancer du poumon, une tuberculose ou d’autres maladies pulmonaires. Selon une étude publiée dans Respiratory Care, les patients perdent environ 35 % du volume d’air qu’ils peuvent expirer en une seconde. «Comme le poumon niche dans une cavité fixe de la poitrine, il ne peut pas vraiment grossir », explique Julie Heimbach, chirurgienne spécialisée dans les transplantations à la Clinique Mayo.

Vous pensez bien connaître votre corps? Consultez ces secrets inusités qu’il vous cache.

2 / 9
Colon Dream-Master/Shutterstock

Colon

Le gros intestin peut être amputé pour traiter un cancer colorectal ou une maladie intestinale comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, et le médecin peut également prélever le rectum. Il suffirait au chirurgien de relier une poche faite d’intestin grêle à votre anus pour que vous puissiez aller à la selle comme d’habitude, ou de détourner les déchets de l’intestin grêle vers une ouverture pratiquée dans l’abdomen afin qu’il se vide alors dans un sac à l’extérieur du corps, dit la Dre Heimbach.

Il se peut que les patients doivent aller plus souvent aux toilettes et ils doivent généralement changer de régime alimentaire pour éviter la diarrhée.

Assurez-vous de connaitre ces faits sur la santé révélés par vos selles.

3 / 9
Organes reproducteursDream-Master/Shutterstock

Organes reproducteurs

Les organes reproducteurs sont bien sûr très importants pour notre vie amoureuse, mais ils ne sont pas indispensables à notre survie. Une étude a révélé qu’une hystérectomie n’avait pas d’impact négatif sur la vie sexuelle des femmes. Les changements hormonaux après l’ablation des ovaires pourraient toutefois créer une perte de libido. Et l’ablation d’un seul testicule à cause du cancer de la prostate n’affectera probablement pas beaucoup la vie sexuelle des hommes, dit le Dr Eric A. Klein, président du Glickman Urological and Kidney Institute à la Cleveland Clinic. «Un seul testicule suffit à produire toute la testostérone dont on a besoin pour entretenir une bonne libido», dit-il. Si on enlève les deux, la libido diminue considérablement et on ne produit plus de sperme. Les hommes souffrent souvent de dysfonction érectile temporaire et d’incontinence après l’ablation de la prostate, ajoute le Dr Klein.

Protégez votre prostate : consommez régulièrement ces 10 aliments.

4 / 9
VessieDream-Master/Shutterstock

Vessie

Selon le Dr Georges-Pascal Haber, urologue à la Cleveland Clinic, les patients atteints d’un cancer de la vessie ou, plus rarement, d’un dysfonctionnement de la vessie neurogène (lorsqu’un problème du système nerveux affecte le contrôle de la vessie), devront subir une ablation de cet organe – ainsi que de la prostate et des ganglions lymphatiques ou de l’utérus, des ovaires et éventuellement d’une partie du vagin.

Les médecins utilisent un morceau d’intestin pour accueillir l’urine auparavant stockée dans la vessie. L’intestin peut soit former une nouvelle vessie qui pousse l’urine à travers l’urètre, soit dériver l’urine vers une stomie, c’est-à-dire une ouverture pratiquée dans la paroi abdominale et qui débouche sur un sac externe que les patients doivent drainer manuellement, explique le Dr Haber. Avec l’une et l’autre de ces méthodes, le patient ne sent plus quand sa vessie est pleine et il doit généralement régler une alarme toutes les trois ou quatre heures pour se rappeler de vider sa vessie de substitution. À part cela, la vie va finir par revenir à peu près à la normale. «Les patients commencent à sentir que leur vessie est pleine à cause de bouffées de chaleur ou de différents symptômes», dit le Dr Haber.

Renseignez-vous sur le cancer de la vessie et ses signes précurseurs.

5 / 9
Vésicule biliaireDream-Master/Shutterstock

Vésicule biliaire

Le foie produit de la bile pour décomposer les graisses, et cette bile est stockée dans la vésicule biliaire dans l’éventualité où vous mangeriez un repas particulièrement gras – mais votre corps ne dépend pas de ce stock de bile pour décomposer les aliments. La plupart des gens s’alimentent de manière suffisamment stable pour ne pas vraiment voir une différence après l’ablation de la vésicule biliaire, dit la Dre Heimbach. «Ils n’ont pas besoin de cette bile supplémentaire parce que leur corps est habitué à leur alimentation et sait comment la digérer, dit-elle. C’était peut-être plus important autrefois, quand on ne s’alimentait pas de façon aussi régulière.» C’est la présence de calculs biliaires qui entraîne le plus souvent l’ablation de cet organe. Voyez comment ces calculs biliaires se forment dans votre vésicule.

6 / 9
EstomacDream-Master/Shutterstock

Estomac

Lors d’une chirurgie bariatrique (destinée à la perte de poids) ou lorsqu’on opère pour un cancer de l’estomac agressif qui ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps, un patient peut se faire enlever une partie ou la totalité de l’estomac. Normalement, cet organe absorbe les vitamines et amorce la digestion en mélangeant les aliments aux acides gastriques qui les décomposent. Une fois l’estomac retiré, les chirurgiens connectent l’œsophage directement à l’intestin grêle.

Après la chirurgie, les patients peuvent encore manger des aliments solides, mais ne peuvent ingérer que de petites quantités à la fois et doivent parfois éviter certains aliments pour ne pas souffrir du «syndrome de chasse», qui se produit lorsque les aliments passent trop rapidement dans l’intestin grêle, explique le gastro-entérologue Abdullah Shatnawei. «Lorsque la nourriture est déversée dans l’intestin grêle, des sensations d’étourdissements, de vertiges, de transpiration peuvent survenir, ainsi que des ballonnements et une impression de satiété et de plénitude», dit-il. Ils éprouvent aussi parfois le besoin soudain d’aller aux toilettes.

N’ignorez jamais ces maux de ventre dangereux.

7 / 9
RateDream-Master/Shutterstock

Rate

La fonction principale de la rate est de filtrer le sang, mais elle peut être retirée si elle est endommagée ou malade – si elle est par exemple atteinte de purpura thrombopénique idiopathique, un trouble sanguin. Comme la rate joue un rôle important dans le système immunitaire, les patients sont plus susceptibles d’être malades une fois qu’elle est retirée. «Nous devons donner certains médicaments aux patients qui se font enlever la rate parce qu’ils seront plus à risque de contracter des infections», précise le Dr Heimbach.

Renforcez votre système immunitaire grâce à ces 30 trucs ultras simples.

8 / 9
Un reinDream-Master/Shutterstock

Un rein

Pourquoi les gens peuvent-ils faire don d’un rein même s’il s’agit d’organes vitaux? Parce que vos deux reins suffisent très largement à répondre aux besoins de votre corps et que vous pourrez toujours traiter les déchets efficacement avec un seul rein. Tant et aussi longtemps que le rein qui reste au donneur est en bonne santé, «celui-ci aura une fonction rénale réduite, mais possédera plus que ce dont il a besoin pour continuer à vivre», dit la Dre Heimbach.

Évitez de faire ces erreurs qui mettent vos reins en péril.

9 / 9
AppendiceDream-Master/Shutterstock

Appendice

La fonction de l’appendice n’est pas totalement claire. Certains experts pensent qu’il s’agit d’un organe inutile qui servait autrefois à nos ancêtres humains, alors que des recherches récentes suggèrent qu’il pourrait plutôt s’agir d’une réserve de «bonnes» bactéries. Pour certains, cependant, l’appendice fait plus de mal que de bien. «Il se bloque, s’infecte et doit parfois être enlevé», dit la Dre Heimbach. Même s’il joue un rôle dans l’immunité, il n’y a pas eu d’effets à long terme sur la santé associés à l’ablation de l’appendice.

Ne manquez pas ce traitement qui peut remplacer l’appendicectomie.

Contenu original Reader's Digest