Share on Facebook

Les meilleures astuces pour cultiver les tomates

Rien ne vaut la saveur d’une tomate fraîchement cueillie. Avec toutes les tailles, les formes et les couleurs désormais sur le marché, il y a des tomates pour tous les goûts… même pour les jardiniers de balcon! Découvrez nos meilleures astuces pour cultiver de grosses tomates.

1 / 22
1. Les meilleures astuces pour cultiver de grosses tomates: les graines

Les meilleures astuces pour cultiver les tomates: les graines

La meilleure astuce pour cultiver de grosses tomates est de bien choisir les graines. Vous pouvez également produire vos propres graines, à condition qu’elles proviennent d’une variété de tomate traditionnelle et non d’une variété hybride.

Mettez la pulpe d’une tomate mûre dans un bol et ajoutez-y un peu d’eau. Un film blanchâtre se formera à la surface du liquide. 

Après 36 heures, ajoutez de l’eau et remuez. Ce processus sépare la pulpe des graines qui tombent au fond. Filtrez le liquide à travers un tamis, rincez les graines à l’eau froide puis laissez sécher sur une serviette de papier.

2 / 22
2. La meilleure astuce pour cultiver de grosses tomates: la germinationShutterstock

La germination

Pour que les graines germent, il faut de la chaleur. Si la chaleur naturelle du printemps ne suffit pas, dû au climat plus froid de votre région, vous pouvez recourir à quelques astuces pour être en avance sur le printemps. À la fin de l’hiver, semez les graines dans de petits pots ou dans un bac à cellules. Gardez-les dans un endroit chaud, comme dans un diffuseur de chaleur, une boîte de polystyrène ou même sur le dessus de votre système d’eau chaude.

3 / 22
3. Les astuces pour cultiver de grosses tomates: les semis

Les semis

Les semis peuvent être transplantés à deux conditions :

  • dès qu’ils ont produit trois ou quatre feuilles
  • dès que toute menace de gel est écartée

Si la température printanière est imprévisible dans votre région, transplantez-les dans des pots individuels et maintenez-les à la chaleur quelques semaines de plus dans un endroit abrité.

4 / 22
Un essentiel : le tuteurMargoe Edwards/Shutterstock

Un essentiel : le tuteur

Il est essentiel de mettre un tuteur aux plants de tomates, car ils grimpent ou rampent naturellement. Grâce au tuteur, le plant croît en hauteur

  • il occupe moins d’espace au sol
  • il échappe aux effets néfastes de la terre humide, qui favorise le développement de maladies

Utilisez des tuteurs à tomates de 1,5 à 2 m de long.

Piquez-les dans le sol près de la base de chaque plant.

Piquez les tuteurs à une distance d’environ 60 cm l’un de l’autre afin de laisser assez d’espace aux plants pour se développer.

Faites un trou de 10 cm à l’avant de chaque tuteur et plantez soigneusement chaque semis, en lui donnant une légère inclinaison vers son tuteur.

Arrosez, puis tapotez doucement le sol autour des plants, en faisant attention de ne pas endommager les tiges. À mesure qu’elles poussent, utilisez du raphia ou de la ficelle pour attacher les tiges aux tuteurs afin de leur donner le soutien nécessaire.

Utilisez de nouveaux tuteurs chaque année, car ils peuvent héberger des champignons. Choisissez des tuteurs carrés plutôt que ronds pour éviter les dérapages. Servez-vous de liens souples, comme des vieux bas au lieu de cordes ou de broches métalliques.

5 / 22
5. Le paillis, une bonne astuce pour cultiver de grosses tomates

Le paillis pour conserver l’humidité

Le paillis permet d’éviter les mauvaises herbes et l’évaporation de l’eau. Employez de la luzerne, la canne à sucre ou une couche d’écorce compostée allant jusqu’à 5 cm d’épaisseur. N’oubliez pas de mettre du paillis seulement sur un sol humide pour maintenir l’humidité existante. Autrement le paillis empêchera la pluie d’atteindre les racines.

6 / 22
6. L'arrosage pour cultiver de grosses tomates

L’arrosage

Arrosez tout ce qui est sec, jetez un rapide coup d’œil pour découvrir les signes de parasites ou de maladies, enlevez les feuilles mortes ou les pousses indésirables et cueillez-les dès qu’elles sont prêtes. Tout comme le pincement des petites pousses, les plus grands plants peuvent aussi être pincés pour maîtriser la hauteur totale.
Les réservoirs d’eau sont un bon moyen de donner aux plants de tomates l’arrosage régulier dont ils ont besoin :

  • Enterrez à moitié un petit pot à fleurs dans le sol près de la base de chaque tuteur
  • Versez-y de l’eau tous les jours afin qu’il se remplisse et qu’il se vide lentement dans le sol près des plants.

Une autre méthode consiste à couper en deux une bouteille de plastique de deux litres et à enfoncer le goulot de la bouteille dans le sol, comme un entonnoir. Remplissez-le d’eau chaque jour. Durand la période de croissance, les tomates ont besoin d’une alimentation constante. Utilisez ces réservoirs pour leur donner de l’engrais soluble. Vous pouvez aussi les nourrir avec du compost liquide fait d’ortie ou de consoude.

7 / 22
7. Les meilleures astuces pour cultiver de grosses tomates: le mûrissement

Le mûrissement

Lorsqu’elles sont lentes à mûrir dehors à l’automne, laissez les tomates mûrir à l’intérieur pour éviter les dégâts du gel. Placez-les dans un endroit sec où il ne gèle pas, dans des sacs de papier brun, sur du journal ou dans un cageot à fruits. Vous verrez qu’elles mûriront en temps voulu. Si elles refusent de mûrir, vous pouvez toujours en faire un chutney de tomates vertes. Lorsque l’ensoleillement est au mieux, vous pouvez faire comme dans le bon vieux temps et vous servir de panneaux réfléchissants pour réfléchir la lumière du soleil sur vos tomates, qui en raffolent. Recouvrez un panneau de papier d’aluminium, maintenez-le contre un support à angle, de sorte qu’il capte les rayons du soleil et les reflète sur les fruits mûrissants.

8 / 22
8. Conseils supplémentaires pour cultiver de grosses tomates

Conseils supplémentaires pour cultiver vos tomates

Plantez des soucis autour des tomates pour réduire les infestations de mouches blanches:

• Quelques jardiniers européens ont déjà déclaré que pour protéger leurs plants de la moisissure, ils transperçaient perpendiculairement la tige principale du plant avec des fils de cuivre en deux endroits. Bien que la méthode n’ait jamais été scientifiquement prouvée, il est possible que les composés du cuivre courent dans la sève et attaquent les champignons qui causent la moisissure.

• Stimulant : quand les tomates commencent à fleurir, mélangez deux grosses cuillerées de sels d’Epsom dans 5 litres d’eau et versez sur le sol autour des plantes. Le magnésium et le soufre contenu dans les sels contribuent à produire des fruits sains.

Les petits surgeons :

Vous pourriez remarquer que les surgeons de la tomate, à l’instar des autres parties de la plante, ont une odeur très âcre. On dit que si vous placez les surgeons sur des feuilles de choux ou d’autres crucifères, l’odeur de la tomate désorientera la piéride et la noctuelle du chou.

Les pincements :

De petites pousses apparaissent entre la tige principale et les branches, surtout durant les premiers stades de leur développement. Si elles ne sont pas pincées, le plant de tomate va utiliser son énergie pour devenir touffu et la production de fruits sera réduite. Ne pincez pas les pousses latérales sur les tomates buisson, car elles portent les fruits du plant.

9 / 22
BeefsteakEmily Eriksson/Shutterstock

Différentes variétés de tomates : beefsteak

Un gros fruit lisse sans imperfections à chair charnue.

10 / 22
Black Russianwoodygraphs/Shutterstock

Black Russian

Ancienne variété à la peau foncée qui a une bonne saveur.

11 / 22
BrandywineZbigniew Pawluczuk/Shutterstock

Brandywine

Une autre variété vénérable, un gros fruit de type Beefsteak.

12 / 22
Broad RippleBondar Yuliia/Shutterstock

Broad Ripples

Variété très prolifique de tomates cerises qui produit de grandes grappes jaunes de forme ovale ou des fruits en forme de poire.

13 / 22
Gardener's Delightalexkich/Shutterstock

Gardener’s Delight

Variété tardive qui donne des petits fruits très savoureux.

14 / 22
Green ZebraNikitaRoytman Photography/Shutterstock

Green Zebra

Produit jusqu’en hiver des fruits verts de la taille d’un abricot qui deviennent jaunes en mûrissant.

15 / 22
Grosse LisseHSBortecin/Shutterstock

Grosse Lisse

Un rendement fiable, même pour les producteurs inexpérimentés.

16 / 22
Mortgage LifterAdrian Luca/Shutterstock

Mortgage Lifter

Une variété Beefsteak provenant des États-Unis qui produit un gros fruit avoisinant souvent 1,8 kg. En la vendant à un dollar le plant dans les années 1930, son producteur a pu payer son hypothèque en six ans, d’où son nom.

17 / 22
RomaAphakorn Fuengtee/Shutterstock

Roma

En forme de prune allongée, idéale pour faire des sauces tomates et des pizzas ou d’autres plats italiens. Un plant buissonnant qui n’a pas besoin de tuteur.

18 / 22
Marmande 2 et Syuper-Marmande JarekW/Shutterstock

Marmande 2 et Syuper-Marmande

Variété à gros fruits qui produit tôt en saison.

19 / 22
SummertasteLIU JIXING/Shutterstock

Summertaste

Variété prolifique, résistante aux maladies, un bon choix pour les climats chauds.

20 / 22
Super Marzanorudolfgeiger/Shutterstock

Super Marzano

Fruits géants en forme de poire, variété résistante aux maladies.

21 / 22
Super Sweet 100JunAh/Shutterstock

Super Sweet 100

Variété de tomates cerises qui produit des fruits rouges ou jaunes, parfois en forme de poire.

22 / 22
Tiny TimImfoto/Shutterstock

Tiny Tim

Une variété compacte excellente pour faire pousser en pots qui produit des petits fruits savoureux. Le plant n’a pas besoin de tuteur, mais ne doit pas être cultivé au sol.

 

Vous aimerez aussi :
3 conseils jardinage pour débutants
4 projets de jardinage rapides à faire le week-end
Les meilleures fleurs comestibles pour cuisiner