Share on Facebook

7 super aliments d’Amérique du Sud

Découvrez de nouvelles saveurs et soyez plus en santé avec cette sélection de super aliments nutritifs d’Amérique du Sud.

1 / 8

Sept merveilles d’Amérique du Sud

Nous ne manquons pas d’excellents aliments dans nos jardins québécois. Mais il est parfois amusant de découvrir les ingrédients nutritifs qui viennent de l’étranger. Essayez ces 7 merveilles du Pérou, du Brésil et d’ailleurs en Amérique du Sud pour ajouter une touche créative à vos repas réguliers.

2 / 8

1. Le quinoa

Le quinoa (prononcer « ki-no-a ») est un pseudograin sans gluten et riche en protéine (techniquement une semence, en réalité un grain) qui provient des hauts plateaux péruviens. Savoureux et nutritif, c’est une bonne source de fibres, de folate, de magnésium et de phosphore. La meilleure qualité du quinoa c’est qu’il est facile et rapide à préparer contrairement à la plupart des grains entiers. On peut cuire un pot de quinoa en 15 minutes. De plus, une fois cuit, il est très appétissant.

 

C’est bon à savoir: plusieurs produits du quinoa sont désormais sur le marché. Selon Kim Boyce, auteure du livre de cuisine Good to the Grain: Baking with Whole-Grain Flours, la farine de quinoa, dont la saveur riche et terreuse ressemble à du beurre de sésame ou d’arachide, se marie bien avec les saveurs intenses comme la betterave. Des pâtes de quinoa sans gluten sont également vendues chez de nombreux détaillants.

3 / 8

2. L’amaranthe

L’amaranthe, un autre pseudograin moins bien connu que le quinoa, mais apprécié dans les cultures sud-américaines parce qu’il pousse facilement, même dans les sols infertiles. Les barres de collation contenant de l’amaranthe soufflée sont courantes dans les magasins locaux (nous en avons même vu à l’aéroport de Cancún) et Kim Boyce note que la farine d’amarante a une saveur riche qui se marie bien avec le goût intense des édulcorants comme le miel et la mélasse. L’amaranthe a un profil nutritionnel comparable à celui du quinoa, mais elle est également riche en fer. Une portion d’une tasse d’amaranthe cuite contient 29 % de l’apport quotidien recommandé pour une personne moyenne.

 

C’est bon à savoir: l’amaranthe soufflée est facile à faire et peut être ajoutée aux salades, aux biscuits ou aux barres énergétiques maison.

4 / 8

3. La lucuma

La lucuma (l’accent est sur la première syllabe) est un fruit qu’on connaît à peine ici, mais au Pérou, on en trouve partout dans les desserts. On dit que la lucuma est le parfum de glace le plus populaire dans ce pays. Selon l’entreprise alimentaire Navitas Naturals, qui vend de la lucuma en poudre, ce fruit sucré pousse sur un arbre à feuilles persistantes et il est récolté depuis les temps anciens dans les montagnes de ce qui est aujourd’hui le Pérou, la Bolivie et l’Équateur. Sa saveur a été comparée à celles de l’érable et de la patate douce, et on l’apprécie comme un édulcorant faible en sucre contenant des nutriments comme le fer, le calcium, le bêta-carotène et la niacine.

 

C’est bon à savoir: en vente sous forme de poudre, la lucuma l’est également dans certaines régions sous forme de pulpe congelée. Renseignez-vous auprès de votre épicerie latino-américaine locale, s’il y en a une près de chez vous.

5 / 8

4. Le maïs violet

Le maïs violet, qu’on retrouve communément au Pérou dans la chicha morada (« boisson de maïs violet ») est l’une des nombreuses variétés de maïs qui ont été cultivées et exploitées en Amérique latine au cours des millénaires. Non seulement il est beau (on en utilise des extraits comme colorant alimentaire naturel), mais il est aussi nourrissant: riche en antioxydants (peut-être plus que les bleuets), il procure des bienfaits à tous les types d’état de santé.

 

C’est bon à savoir: dans les magasins de produits de santé et dans les boutiques gastronomiques vous devriez pouvoir trouver des grains séchés, de la semoule, de la farine et même du maïs soufflé, tous des produits violets, bien entendu. Si vous jardinez, renseignez-vous auprès des entreprises de semences traditionnelles pour vous procurer des cultivars de maïs violet.

6 / 8

5. La maca

Une autre plante provenant des hauts plateaux péruviens, la racine de maca, est récoltée pour ses propriétés nourrissantes. On dit qu’elle augmente l’énergie et lutte contre la fatigue. Selon l’athlète canadien Brendan Brazier, auteur du livre de cuisine Whole Foods to Thrive, la maca est une plante adaptogène. Elle contribue à régénérer les glandes surrénales, combattant ainsi les effets négatifs du stress sur le corps et elle aide même à mieux dormir.

 

C’est bon à savoir: la maca est vendue sous forme de poudre. Brendan Brazier recommande de choisir la forme gélatinisée puisqu’elle se dissout plus facilement. Elle est donc plus facile à digérer et a un meilleur goût.

7 / 8

6. L’açaï

L’açaï (prononcez à-sa-i), cette baie pourpre brésilienne est maintenant connue en Amérique du Nord comme un ingrédient riche en antioxydants dans les boissons fouettées et les jus. Aliments chouchous du Dr Perricone Nicolas, collaborateur régulier d’Oprah et auteur de Forever Young, les baies d’açaï contiennent en plus des antioxydants, de bonnes quantités de fibres, des phytostérols et de bons gras.

 

C’est bon à savoir: laissez tomber les mélanges faits d’avance de votre bar à jus favori. Ils sont généralement remplis de sucre et de gras ajoutés. Faites plutôt vos boissons fouettées à la maison à l’aide d’emballages pratiques de pulpe congelée que vous trouverez à votre magasin de produits de santé. Ou mélangez du jus d’açaï avec de l’eau gazéifiée pour un nutritif soda maison.

8 / 8

7. Le cacao

Nous justifions tous notre consommation de chocolat en invoquant ses propriétés bénéfiques. Après tout, ne dit-on pas qu’il est bon pour la peau, qu’il combat les cellules cancéreuses, stimule le cerveau et réduit la fatigue? Mais soyons honnêtes: la plupart des aliments à base de chocolat que nous choisissons sont trop riches en mauvais gras, en sucres et autres additifs pour vraiment être considéré comme des aliments santé. Au lieu de cela, faites vos propres douceurs au chocolat avec de la poudre de cacao, de la poudre de cacao brute ou même des grains de cacao mélangés avec d’autres aliments végétaux santé.

 

C’est bon à savoir: il serait préférable de manger le cacao dans des recettes végétaliennes. Il parait que le lait annule bon nombre des propriétés bénéfiques citées dans les études. Et beaucoup disent que le chocolat cru (fabriqué à partir de fèves séchées, non torréfiées) est la bonne façon d’en retirer la nutrition optimale.

 

Sur le même sujet:
5 aliments tendance: en valent-ils le prix?
10 fruits et légumes exotiques
Les 5 légumes les plus élevés en fibres