Les Québécois sont-ils accros à la caféine?

Nombreux sont les Québécois qui adorent la caféine. Découvrez si en prendre trop nuit à votre santé et si elle crée une dépendance ou pas

Les Québécois sont-ils accros à la caféine?

Les Québécois n’ont jamais assez de café, de thé, de boissons gazeuses et de boissons énergétiques, en raison de la caféine qu’ils contiennent. Ce n’est pas une surprise, la caféine est recherchée par tant de monde. Elle vous donne un coup de fouet matinal, aide la mémoire et déclenche des sentiments de bonheur. Mais en boire trop peut-il nuire à la santé? Et est-il possible de devenir accro?

Qu’est-ce que la caféine?

La caféine est une drogue naturelle présente dans le café, le cola, le thé et le chocolat. Elle est également ajoutée à des médicaments et aux boissons énergisantes. Célèbre pour ses propriétés stimulantes, la caféine est utilisée dans les aliments et les médicaments depuis des siècles.

L’action de la caféine

Massimo Marcone, professeur agrégé et spécialiste de l’alimentation à l’Université de Guelph, en Ontario, dit qu’il faut peu de temps pour que la caféine opère sa magie. «En 15 à 20 minutes environ, elle entre dans la circulation sanguine. Elle se déplace vers le cerveau où elle agit comme un stimulant et vous commencez à ressentir ses effets», dit-il. Vous pouvez vous sentir pleinement éveillé et elle améliore temporairement votre mémoire, votre humeur, vos réflexes et votre compréhension. «Au cours d’études où les sujets devaient s’adonner à certaines activités, comme des mathématiques, ils ont effectivement connu de meilleurs résultats après avoir consommé une petite quantité de caféine, équivalant à une tasse de café (130 mg à 140 mg).»

Mais la caféine va aussi vous conduire aux toilettes plus souvent. «C’est un diurétique qui entraîne le corps à éliminer le liquide», dit Marcone.

Où prenons-nous notre caféine?

Selon Santé Canada, 60 % des adultes canadiens tirent leur caféine du café, tandis que 30 % l’obtiennent du thé. Le reste, soit 10 %, prend la caféine contenue dans les boissons gazeuses, les boissons énergisantes, le chocolat et les médicaments. La majorité des enfants de 1 à 5 ans, en fait 55 %, prennent leur caféine dans les boissons gazeuses, 30 % dans le thé, 14 % dans le chocolat et le reste dans diverses sources, dont les médicaments contre le rhume en vente libre.

Combien peut-on en prendre en toute sécurité?

Selon Santé Canada, les adultes ne devraient pas consommer plus de 400 mg de caféine par jour, ce qui équivaut à environ trois tasses de café par jour (237 ml par tasse).

La consommation de caféine maximale pour les enfants au Canada se fonde sur le poids (2,5 mg par kilogramme de poids corporel). Selon les données sur le poids moyen des enfants, le maximum quotidien pour les enfants de 4 ans à 6 ans est de 45 mg, pour les enfants de 7 ans à 9 ans, de 62,5 mg et pour les enfants de 10 ans à 12 ans, de 85 mg. Santé Canada recommande le même calcul pour les adolescents de 13 ans et plus. Le maximum correspond à une ou deux canettes de 355 ml de cola par jour.

Les aspects positifs

Si vous avez de la difficulté à vous réveiller, la caféine peut être votre meilleure amie. Elle vous sort de la torpeur et vous garde alerte. Les athlètes peuvent également bénéficier des propriétés de la caféine. Parce qu’elle a un impact important sur l’endurance physique, la caféine est sur la liste des substances interdites du Comité international olympique. La caféine se retrouve également dans de nombreux médicaments, comme l’aspirine, l’acétaminophène et certains remèdes contre la migraine. Sa présence dans ces médicaments aide à soulager la douleur en resserrant (effet de constriction) les vaisseaux sanguins dilatés dans la tête.

Les aspects négatifs

Trop de caféine, 600 mg ou plus par jour, peut provoquer des tremblements, l’insomnie, l’irritabilité, la déshydratation, des étourdissements, la diarrhée, voire des convulsions. «Lorsque vous consommez une petite quantité de caféine, elle est réellement bénéfique, mais si vous continuez à en consommer, l’excès conduit à un état qui n’est pas souhaitable», dit Marcone. Les enfants qui consomment de la caféine peuvent avoir des difficultés d’apprentissage parce qu’ils sont incapables de rester en place ou de se concentrer.

En prenez-vous trop?

Statistique Canada a découvert que 20 % des hommes et 15 % des femmes de 31 à 70 ans dépassaient ses recommandations quotidiennes de caféine. Si vous buvez votre boisson préférée dans une tasse qui contient plus de 237 ml, comme celles qui vous sont offertes aujourd’hui dans les cafés spécialisés, vous allez rapidement atteindre, voire dépasser la dose maximale quotidienne, peut-être même avec juste un seul café! Ajoutez à cela les autres boissons et aliments contenant de la caféine que vous allez absorber pendant la journée et vous voilà en zone dangereuse.

La consommation de boissons énergisantes et énergétiques (pour sportifs) chez les enfants et les adolescents canadiens est une préoccupation croissante. Les enfants adorent le goût de ces boissons et en consomment beaucoup. Santé Canada avertit que certaines d’entre elles contiennent autant, sinon plus, de caféine qu’une tasse de 237 ml de café et que cela dépasse la consommation quotidienne recommandée pour les jeunes Canadiens.

«La consommation de caféine a augmenté au cours des derniers 10 ans, déclare Marcone. Les gens devraient être prudents sur la quantité qu’ils consomment». Et si beaucoup de gens se sentent accros à la caféine, la bonne nouvelle est qu’ils ne le sont pas vraiment. «On peut présenter une habitude, mais on ne développe pas de véritable dépendance à la caféine», dit-il.

Les Québécois peuvent faire des choix différents au plan de la caféine: le café décaféiné a moins d’effets secondaires, le thé contient moins de caféine que le café et on peut acheter les petites canettes de boissons gazeuses de 222 ml. Vous pouvez encore profiter du coup de fouet de la caféine, il suffit de garder à l’esprit la taille des portions, de façon à ne pas exagérer.

Vidéos les plus populaires