L’amitié : clé du bonheur et de la longévité !

Une personne avisée a dit un jour que le but de la vie était de « mourir jeune aussi tard que possible ». Il y a d’amples preuves qu’on peut vivre jusqu’à un âge avancé en gardant son cœur d’enfant. Le secret est de rester en contact avec le monde alentour. 

L'amitié : clé du bonheur et de la longévité !

Nourrir une relation amoureuse est un moyen d’améliorer ses chances d’une longévité en bonne santé. De nombreuses études ont documenté les bienfaits d’une union solide et les effets négatifs d’une relation tumultueuse ou indifférente. Mais la relation amoureuse ne suffit pas. Il est tout aussi important de cultiver l’amitié avec des gens qui partagent nos intérêts et nos points de vue. 

C’est à cela que servent les amis

Les chercheurs affirment que le soutien social est la clé du bonheur et de la longévité. Mais qu’entendent-ils par soutien social ? La réponse dépend de ce que chacun peut tirer de son interaction avec les autres. Le soutien social répond à ces besoins de base chez l’être humain : 
 

– Être entouré et aimé. 
– Partager son intimité. 
– Être estimé et apprécié pour ce que l’on est. 
– Profiter de la compagnie d’autrui, communiquer et se sentir chez soi.
– Avoir facilement accès à l’information et aux conseils des autres. 
– Pouvoir bénéficier d’une aide matérielle et financière en cas de besoin. 
 

L’importance de la collectivité

Il faut tâcher aussi de nouer des liens avec la collectivité ; on en ressort enrichi et on augmente son estime de soi. Des chercheurs ont observé que les gens à la retraite qui consacrent bénévolement environ 40 heures par an à venir en aide aux moins favorisés (faire partie de la popote roulante par exemple, ou aider un jeune à faire ses devoirs) présentaient un risque de mourir, pendant les sept années qu’a duré l’étude, de 30 % inférieur à celui de gens de leur âge moins impliqués dans un engagement social. Encore un exemple qu’il y a autant intérêt à donner qu’à recevoir. 

Il ne faut pas négliger pour cela les activités de loisir. Elles ont l’avantage d’élargir le cercle des amis. Quels que soient vos intérêts – perfectionner vos connaissances informatiques ou faire lever un soufflé -, il est probable qu’il se donne quelque part un cours sur la matière ou qu’il existe une association de gens qui partagent votre passion. Si vous habitez près d’une université ou d’un collège, on y donne probablement des cours d’éducation permanente ou des cours du troisième âge. Un club de randonnée ou un groupe de lecture font aussi d’agréables activités de partage. 

Dans un livre intitulé Successful Aging, les auteurs John W. Rowe et Robert L. Kahn notent : « Les humains sont équipés et génétiquement programmés pour se développer et fonctionner en interaction avec les autres. Interagir en parlant et en touchant est essentiel à notre bien-être. Et cela vaut pour tout le monde, pas seulement pour les enfants et les personnes âgées. » Lier une amitié n’est pas simple, mais nous en avons autant besoin que d’eau, de nourriture et de lumière. 

Découvrez d’autres conseils bien-être dans notre section Vivre sainement 

 

Vidéos les plus populaires