Contre la douleur, moins d’opioïdes

Selon une nouvelle étude, les opioïdes ne seraient pas essentiels contre la douleur et nombreux sont les patients qui pourraient s’en passer.

Contre la douleur, moins d’opioïdes.Victor Moussa/Shutterstock

Selon une étude menée sur 190 sujets ayant subi une opération courante (comme l’ablation de la vésicule biliaire ou le traitement d’une hernie), nombreux sont ceux qui se remettent de leur chirurgie avec peu d’opioïdes, sinon aucun. Les participants avaient été avertis des douleurs possibles, et on leur avait conseillé de prendre en alternance 600 mg d’ibuprofène et 650 mg d’acétaminophène toutes les trois heures. Ils avaient aussi à leur disposition une ordonnance pour une petite quantité d’opioïdes si jamais les autres molécules n’agissaient pas sur la douleur. Plus de la moitié des patients n’ont pas recouru aux opioïdes. Et pour 91% des patients opérés, la douleur a été jugée «tolérable.»

Conclusion: avant de sauter sur les opioïdes, voyez si vous pouvez vous en passer.

Mentir pour avoir des doses supplémentaires de médicaments est l’un des mensonges fréquents à votre médecin que vous devez arrêter.

Contenu original Selection du Reader’s Digest

Vidéos les plus populaires