Share on Facebook

5 prétextes pour ne pas faire de l’exercice

Vous ne faites pas d’exercices? Voici quelques moyens simples qui vous aideront à vous débarrasser des excuses et à voir l’entraînement physique d’un bon œil.

1 / 6
Vous mettre en forme, ça compte!

Vous mettre en forme, ça compte!

Lorsque vous songez à faire de l’exercice, avez-vous soudainement la tête pleine d’excuses? Si vos pensées font obstacle à votre plan d’entraînement, il est grand temps de mettre fin aux excuses qui vous empêchent d’avancer et de miser sur les bonnes raisons de vous mettre en forme (en fait, dire que l’on manque de temps pour l’exercice revient à dire que l’on a le loisir de tomber malade!).

Voici quelques conseils d’experts pour supprimer les 5 excuses les plus utilisées pour éviter l’activité physique.

2 / 6
1ère excuse: «je n'ai pas le temps de m'entraîner».

1ère excuse: «je n’ai pas le temps de m’entraîner».

Les soirées passées au boulot, une naissance, ou des parents malades sont toutes des raisons qui peuvent faire obstacle à un plan d’entraînement.

La solution
: envisagez le problème autrement. L’excuse «je n’ai pas le temps» peut être aisément surmontée, affirme Angella Marshall, spécialiste de la forme physique de Saskatoon. «On vous offre la somme de 100 000 $ si vous vous engagez à faire de l’exercice, acceptez-vous? demande-t-elle. Si vous répondez « oui » à la question, c’est que vous êtes apte à vous entraîner, mais vous choisissez de ne pas le faire». Saviez-vous que pour tirer les bienfaits de l’exercice, il n’est pas nécessaire d’en faire tous les jours durant des heures? Il suffit de consacrer 10 minutes d’effort intense à un exercice quelconque plusieurs fois par semaine. Vous pouvez marcher d’un pas ferme, monter des marches ou faire des flexions de jambes, par exemple. Le résultat? Vous dormez mieux, vous êtes plus alerte et vous avez meilleure mine.

3 / 6
2e excuse: «je ne sais pas par où commencer».

2e excuse: «je ne sais pas par où commencer».

Le yoga, les kettlebells, le Zumba? Le choix ne manque pas.

La solution: pour faciliter votre démarche, Lisa Workman, spécialiste de la forme physique et physiologiste de l’exercice de la Société canadienne de physiologie de l’exercice, recommande que vous preniez rendez-vous avec un entraîneur professionnel dans un centre de conditionnement physique de votre choix. «Demandez à l’entraîneur de vous faire visiter le centre», dit-elle. Habituellement, les entraîneurs prennent le temps de vous parler des cours offerts, des appareils utilisés au centre et d’explorer avec vous le meilleur plan de conditionnement physique, selon vos besoins. Certains vous aideront même à choisir les vêtements et les chaussures appropriées.

Vous pouvez opter pour le YWCA de votre région ou pour un centre communautaire; certains offrent peut-être quelques séances d’entraînement gratuites, cela vous aidera à faire un choix sans pour autant engager des dépenses. Invitez un ami à se joindre à vous. C’est une bonne idée de s’entraîner avec un partenaire.

Si vous préférez vous entraîner à la maison, il existe sur le marché des DVD d’exercices et des applications pour téléphones cellulaires simples et abordables conçus pour les débutants. Lisa Workman vous suggère le produit Leslie Sansone’s Walk at Home DVDs (en anglais seulement) pour les débutants ainsi que l’application pour téléphones cellulaires Nike Training Club (en anglais seulement), des exercices de niveaux débutant et avancé.

4 / 6
3e excuse: «je ne suis pas en forme et les femmes au gym le remarqueront».

3e excuse: «je ne suis pas en forme et les femmes au gym le remarqueront».

La crainte de paraître ridicule aux yeux des autres peut vous empêcher de fréquenter un centre de conditionnement physique.

La solution: selon la spécialiste, visitez les centres de yoga ou de conditionnement physique vous permettra de constater que les gens qui s’y entraînent sont pour la plupart des personnes comme vous. «Mes clientes le constatent régulièrement, fait-elle remarquer. Elles me disent « je leur ressemble, je ne suis pas différente d’elles »». De plus, les gens qui s’entraînent se concentrent sur l’exécution des exercices, ils sont donc trop occupés pour chercher à observer les autres.

«Nous croyons à tort que le regard que nous posons sur nous-mêmes est semblable à celui que portent les autres sur nous, explique Kim Sogge, psychologue clinicien à Ottawa. La réalité, c’est que les gens se concentrent sur autre chose». Vous libérer de toute critique négative vous permettra de considérer les bonnes raisons de vous rendre au centre de conditionnement physique comme adopter un mode de vie sain, ou vous sentir bien et revigoré.

5 / 6
4e excuse: «Lorsque je fais de l'exercice, je ne maigris pas».

4e excuse: «Lorsque je fais de l’exercice, je ne maigris pas».

Lorsqu’elles constatent qu’elles ne perdent pas de poids, beaucoup de femmes cessent de s’entraîner.

La solution: l’objectif n’est pas de perdre du poids. Dans la plupart des cas, faire de l’exercice pour perdre du poids ne marche pas, à moins que vous suiviez un régime allégé en calories (essayez nos menus pour perdre 10 livres). Songez plutôt aux bienfaits extraordinaires de l’exercice sur la santé: l’amélioration de la tension artérielle et de l’endurance et la réduction des risques liés au diabète. Vous raffermirez votre corps, vous augmenterez votre masse musculaire et vous brûlerez ainsi plus de calories. De plus, grâce à l’effet des endorphines, vous vous sentirez mieux que jamais. «L’exercice fait une grande différence, mais certains de ses bienfaits ne se voient pas», fait remarquer Lisa Workman. Angella Marshall, qui partage son avis, explique que «l’exercice vous apporte énergie, force et santé. C’est un moyen d’être en harmonie avec votre corps, d’être heureux et de faire de votre santé une priorité».

6 / 6
5e excuse: «je n'ai pas les moyens de m'entraîner dans un centre ou d'embaucher un entraîneur».

5e excuse: «je n’ai pas les moyens de m’entraîner dans un centre ou d’embaucher un entraîneur».

Une étude de l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie révèle que 18 % des Canadiens ne font pas d’exercices, car ils perçoivent l’entraînement physique comme une dépense.

La solution: «il existe des moyens peu coûteux ou même gratuits», affirme Lisa Workman. Vous pouvez emprunter des DVD d’exercices à la bibliothèque, regarder des vidéos sur YouTube, ou vous adonner à la marche ou à la course. Si vous souhaitez devenir membre d’un centre, essayez d’obtenir le plus bas prix possible et demandez-leur de vous accorder un mois d’entraînement gratuit, vous n’avez rien à perdre.

Si vous tenez à embaucher un entraîneur, formez alors un groupe avec vos amis. De cette manière, les coûts seront partagés. «L’entraînement en petit groupe est de plus en plus populaire, fait remarquer la spécialiste. Le coût d’une séance d’une heure varie de 70 $ à 90 $. En formant un groupe de trois, quatre ou cinq personnes, vous tirerez le maximum de votre investissement tout en profitant des services d’un professionnel».

Pour trouver un spécialiste de la forme physique près de chez vous, Lisa Workman recommande les sites Internet suivant: la Société canadienne de physiologie de l’exercice et Idea Fitness Connect (tapez d’abord «Canada» dans la barre de recherche «Search by location», sélectionnez ensuite votre province, puis votre ville). Le site Internet Canfitpro, quant à lui, vous permet de connaître les titres de compétence de votre entraîneur.

 

Sur le même sujet:
12 prétextes pour ne pas aller courir
4 raisons d’avoir un entraîneur personnel
7 exercices rapides pour brûler plus de 200 calories