Share on Facebook

5 maladies que les femmes devraient connaître

Renseignez-vous sur ces maladies qui affectent seulement ou concernent généralement les femmes.

1 / 5

Le papillomavirus humain et le cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est relié à un virus transmis au cours d’une relation sexuelle. On croit que le virus du papillome humain (VPH) ciblerait plusieurs gènes à l’intérieur des cellules, dont un gène suppresseur de tumeur appelé p53. La perte du p53 peut amener plusieurs cellules à devenir cancéreuses.

Plus ce cancer est traité tôt, meilleures sont les chances de survie. Au premier stade du cancer, la maladie est confinée au col de l’utérus, et 80 pour cent des femmes ont une espérance de vie de cinq ans. Lorsque le cancer s’est répandu dans diverses parties de l’organisme comme les poumons, l’espérance de vie de 5 ans diminue à 5%.

 

Apprenez-en plus sur le papillomavirus humain et le cancer du col de l’utérus.

2 / 5

L’endométriose

L’endométriose est une maladie où des fragments de la tunique interne de l’utérus (endomètre) sont déposés ailleurs dans l’organisme, généralement sur ou à l’intérieur des trompes de Fallope, sur les ovaires, derrière l’utérus ou sur les intestins, la vessie, les parois pelviennes et quelquefois dans des cicatrices abdominales ou sur les poumons. 

L’endométriose peut survenir à tout moment, du début des menstruations à la ménopause. Le risque est plus élevé si cette maladie fait partie de votre historique familial, si votre cycle menstruel est plus court que 28 jours et si les menstruations durent plus d’une semaine. Le principal symptôme est une douleur pelvienne. Les autres symptômes sont le ballonnement, la fatigue, des périodes de douleur, des relations sexuelles éprouvantes, un transit intestinal douloureux, la constipation, une miction douloureuse ou fréquente, la présence de sang dans l’urine au cours des menstruations et l’infertilité.

Apprenez-en plus sur l’endométriose.

3 / 5

L’ostéoporose

La perte la matière osseuse est principalement causée par le manque de calcium. Cet état affecte davantage les femmes parce que l’œstrogène joue un rôle primordial dans le corps féminin pour utiliser le calcium ingéré afin de construire de la matière osseuse nouvelle. À l’approche de la ménopause ou durant celle-ci, l’organisme produit moins d’œstrogène, privant ainsi les os du calcium dont ils ont besoin. Chez les femmes, plus de 20 à 30 % de la perte de la matière osseuse survient au cours des 5 premières années de la ménopause. L’ostéopénie, une diminution de la densité osseuse, se développe souvent au cours de cette période critique. Si elle n’est pas traitée, cette maladie peut se transformer en ostéoporose.

L’ostéoporose peut aussi se produire chez les jeunes femmes dont le niveau d’œstrogène chute après une hystérectomie, ou chez les athlètes dont la capacité à produire de l’œstrogène est retardée à cause d’un manque adiposité.

Apprenez-en plus sur l’ostéoporose.

4 / 5

Le cancer de l’ovaire

Il est difficile de détecter le cancer de l’ovaire parce que dans les premiers stades, il n’y a pas de symptômes et ceux qui apparaissent plus tard sont imprécis et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies courantes.

Le cancer de l’ovaire se développe sur l’un des deux ovaires, un organe qui fait partie de l’appareil reproducteur et où sont produits les ovules; il y a deux ovaires de la taille d’une amande, de chaque côté de l’utérus. Durant l’ovulation, un ovule est éjecté à travers la paroi de l’ovaire. Pour réparer le trou, les cellules de l’ovaire doivent se diviser et se reproduire. Comme dans toutes les formes de cancer, lorsque la division des cellules devient incontrôlée, une tumeur se forme.

Dans près de 70 % des cas, le cancer de l’ovaire n’est pas diagnostiqué avant qu’il ne se soit répandu aux autres parties de l’organisme. À ce stade, l’espérance de vie est de 20 à 25 %. Les femmes qui se font traiter avant que le cancer ne se répande, ont 85 à 90 % de chances de survie.

Malheureusement, il n’existe pas de test infaillible pour dépister le cancer de l’ovaire. Au cours des stades plus avancés, votre médecin peut sentir la tumeur au cours d’un examen pelvien ou la détecter avec des ultrasons. Elle peut prélever des échantillons de cellules pour examiner au microscope la présence de cancer.

Dans la majorité des cas, le cancer de l’ovaire touche les femmes de plus de 50 ans. Le risque est plus élevé si vos proches parents en étaient atteints ou si vous avez le gène BRCA1, qui peut aussi provoquer le cancer du sein. Si vous avez ce gène, vos chances de contracter le cancer de l’ovaire sont de 45 %; les femmes qui n’ont pas ce gène ont un risque d’à peine 2 %.

Apprenez-en plus sur le cancer de l’ovaire.

5 / 5

L’infection urinaire

S’il s’agit de votre première infection urinaire, réconfortez-vous en pensant que vous n’êtes pas la seule. Environ 10 % des femmes ont une infection urinaire au moins une fois par année. La solution pourrait consister en un simple appel téléphonique et vous pourriez aller mieux en 24 heures.

La majorité de ces infections sont des infections urinaires secondaires: ce qui signifie que les germes contractés sont dans l’urètre (inflammation nommée urétrite) ou sur la vessie (inflammation nommée cystite). Si les germes se déplacent plus loin, une infection urinaire haute peut se développer dans les étroits canaux (urètre) qui vont vers le foie ou dans le foie même. Il s’agit alors d’une inflammation grave appelée pyélonéphrite.

Environ 80 % des infections des voies urinaires sont causées par la bactérie Escherichia coli (E. coli) qui se retrouve habituellement dans le côlon et le rectum, mais peut se déplacer de l’anus vers l’urètre. Comme l’urètre est relativement court chez les femmes, ces dernières sont plus enclines à contracter une infection urinaire; chez les hommes, l’urètre est situé à l’intérieur du pénis et est plus long;  il devient plus difficile pour les bactéries d’atteindre la vessie. Après la ménopause, certaines femmes contracteront plus facilement cette inflammation à cause du manque d’œstrogène.


Sur le même sujet:
8 maladies silencieuses que vous pourriez avoir
7 maladies des yeux que vous devriez connaître
11 conseils pour prévenir les maladies des gencives