Share on Facebook

10 raisons de dormir davantage

Il n’y a pas que le teint fade ou les humeurs changeantes : trop peu de sommeil peut gravement détériorer votre santé. Voici dix excuses valables pour dormir.

1 / 10
1. Dormir pour être à son meilleur

1. Dormir pour être à son meilleur

L’idée fort répandue des huit heures de sommeil nécessaires chaque jour provient en partie des études sur le nombre d’heures habituelles de repos déclarées par les gens. Citons à cet égard, l’enquête menée par les chercheurs de l’Université Queen de Kingston en Ontario: des 17 000 étudiants, provenant de 24 pays, questionnés sur leur nombre d’heures passées dans les bras de Morphée nuit après nuit, 63% en déclarent sept ou huit.
« La plupart des gens dorment huit heures, confirme Helen Driver, chercheuse spécialisée et présidente de la Société canadienne du sommeil (SCS). C’est la norme. Mais il revient à chacun de constater le temps de sommeil qui lui est nécessaire pour se réveiller reposé et en mesure de rester éveillé durant toute la journée. »

2 / 10
2. Pour prévenir les maladies du cœur et le diabète

2. Pour prévenir les maladies du cœur et le diabète

Il est bien sûr normal d’avoir des temps de sommeil agité. Mais si vous vous éveillez alourdie ou étourdie, couramment depuis plusieurs années, votre santé pourrait être à risque.
« Le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire et augmente les risques d’accident cardio-vasculaire, constate Helen Driver. Ce manque peut également être la cause d’une prise de poids. Les études démontrent également un lien entre la privation de sommeil et les risques accrus de développer le diabète de type 2. »

3 / 10
3. Dormir pour brûler les calories

3. Dormir pour brûler les calories

Devinez combien deux heures de plus de sommeil peuvent consumer de calories. Près de 300. C’est ce que confirme une recherche du Hendrix College de Conway en Arkansas.
Des spécialistes ont suivi un groupe de 32 étudiants qui, pendant trois semaines de l’été, ont consigné dans un journal la durée de leurs nuits et la nature des aliments avalés. La première semaine, l’objectif était de maintenir leurs habitudes de repos et d’alimentation afin que les chercheurs prennent note de leurs routines quotidiennes. La deuxième, les participants devaient dormir deux heures de plus et la troisième, revenir à leur ordinaire.
En bout de course, la comparaison des registres des étudiants a révélé que lors de la deuxième semaine, ceux ayant dormi deux heures supplémentaires ont en effet ingurgité 300 calories de moins. Puis, au cours de la troisième semaine, avec le retour à leurs habitudes de moins d’heures de sommeil, les étudiants ont mangé de plus grandes quantités de nourriture.

4 / 10
4. Pour se prémunir contre l'embonpoint

4. Pour se prémunir contre l’embonpoint

Une enquête du Harvard Medical School menée auprès de 68 000 femmes a révélé que celles qui dorment cinq heures par nuit sont 32 % plus à risque de grossir de 30 livres ou plus en vieillissant que celles qui dorment sept heures ou plus.
Le gros bon sens dirait que quelqu’un éveillé et bien occupé brûle davantage de calories que quelqu’un bien endormi dans son lit. Leurs activités devraient en principe les garder plus maigres. Mais l’étude, qui s’est échelonnée sur plus de seize ans, établit au contraire que les femmes qui dorment plus longtemps, même lorsqu’elles mangeaient davantage, prenaient moins de poids que celles dormant moins.

5 / 10
5. Pour être plus compétitif

5. Pour être plus compétitif

Vous souhaitez vous reposer tout en augmentant votre performance de 34 %? « Faites une sieste de 26 minutes, suggère Sara Mednick, chercheuse et scientifique de l’Université de Californie à San Diego et auteure du livre Take a Nap! Change Your Life. Les études démontrent qu’une sieste de 90 minutes, faite entre 13 et 16 heures diminue votre déficit de sommeil, redonne un élan à votre journée, augmente votre performance au travail et enfin, ne perturbera pas votre nuit de sommeil. »

6 / 10
6. Dormir pour raviver l'immunité

6. Dormir pour raviver l’immunité

Mieux dormir permet de combattre la maladie. Être privé de sommeil met sous tension les systèmes d’urgence de votre corps. « C’est alors qu’apparaissent toutes sortes de problèmes physiologiques, explique Eva Libman, directrice associée à l’Unité de psychothérapie comportementale et de recherche de l’Hôpital général juif de Montréal. C’est une évidence que le manque de sommeil épuise le système immunitaire

 

Plus encore, s’accorder suffisamment de repos améliorera l’efficacité du vaccin contre la grippe. Selon une enquête de l’Université de Chicago, des hommes ayant été vaccinés alors qu’ils ne prenaient volontairement que quatre heures de sommeil ont produit moitié moins d’anticorps contre le virus que les hommes vaccinés qui s’offraient des nuits complètes de repos.

7 / 10
7. Pour stimuler l'activité cérébrale

7. Pour stimuler l’activité cérébrale

Non seulement le manque de sommeil endommage la santé, il perturbe également la concentration, la mémoire et l’humeur, et diminue les capacités à résoudre des problèmes. Le docteur Jeffrey Lipsitz, directeur médical du Sleep Disorders Centre of Metropolitan Toronto, explique qu’il y a un lien direct entre le sommeil et «la vigilance, la productivité, la performance et le temps de réaction». Qui plus est, ne pas dormir suffisamment causer des pertes de mémoire, une baisse des interactions sociales et des troubles d’attention.

8 / 10
8. Dormir pour embellir

8. Dormir pour embellir

Après plusieurs nuits écourtées à quatre ou cinq heures, les gens souffrent non seulement de divers troubles physiques tels que les maux de tête ou d’estomac, mais ils éprouvent également un changement métabolique typique du vieillissement. Pas étonnant qu’on ait l’air affaiblie après une nuit blanche!
Cela pourrait s’expliquer par la sécrétion d’une hormone de croissance durant le sommeil profond, le plus restaurateur d’entre tous. Selon la psychiatre Rachel Morehouse, directrice du Atlantic Health Sciences Sleep Centre à Saint John au Nouveau-Brunswick, lorsque nous ne dormons pas à poings fermés, «le taux d’hormones de croissance est négligeable dans le système.» «Déjà entre l’âge de vingt ans et de soixante ans, le taux d’hormones baisse de façon tangible, explique le Docteur Mehmet C. Oz, coauteur américain du livre You sur la santé.  Avec un taux d’hormones élevé, vous maintenez votre masse musculaire et la qualité de votre épiderme. Et il n’y a pas trente-six manières de conserver votre taux au maximum : dormez!»

9 / 10
9. Pour améliorer l'humeur

9. Pour améliorer l’humeur

Une enquête de Statistiques Canada rapporte que 25 % des Canadiens de plus de quinze ans ont de la difficulté à s’endormir et que 3,3 millions souffrent d’insomnie. Une étude récente révèle que les insomniaques génèrent un taux plus élevé d’hormones reliées au stress, créant une hyperstimulation du système et un empêchement à relaxer. Et plus l’incapacité à dormir sera source de stress, plus grand sera l’effet dévastateur sur la santé. Les gens en manque de sommeil tendent à être dépressifs et, de ce fait, à souffrir davantage d’insomnie.  À l’inverse, dormir plus et mieux vous rend plus heureux.

10 / 10
10. Pour conjurer les fringales

10. Pour conjurer les fringales

Nourriture et sommeil sont interdépendants: plus vous êtes éveillée longtemps, plus vous rechercherez des aliments à haute teneur en glucides et en sucre. En effet, le manque de sommeil diminue la sensibilité à l’insuline, augmentant les risques de développer le diabète de type 2. Plus vous serez reposée, plus il sera facile de combattre cette envie de biscuits… Et de vous ouvrir à un nouvel état d’esprit!


Sur le même sujet:

Dormez-vous assez?
5 trucs pour dormir sur vos deux oreilles
15 trucs pour cesser de s’en faire et mieux dormir