Défendez vos yeux des agressions hivernales

La réverbération du soleil sur la neige et la sécheresse de l’air dans les pièces surchauffées peuvent irriter les yeux et, à la longue, abîmer irrémédiablement la vue. Voici comment les protéger et réduire le risque de lésions cornéennes et de cataractes.

Défendez vos yeux des agressions hivernales

Sécheresse de l’air

Le trouble oculaire le plus courant en hiver, c’est une sensation de brûlure ou de démangeaison similaire à celle qu’on éprouve quand un corps étranger se loge dans l’œil. Elle est en général causée par la sécheresse de l’air dans les pièces chauffées toutes fenêtres fermées, mais peut aussi se produire à l’extérieur par temps sec et venteux.
Les porteurs de lentilles y sont particulièrement sensibles, mais tout le monde peut en souffrir. Les femmes sont plus exposées à partir du début de la ménopause parce qu’elles produisent moins d’estrogène.

« Je vois des patients qui se plaignent de larmoyer sans arrêt, dit le docteur Pierre Faber, chef du service d’ophtalmologie à la clinique Providence Health Care de Vancouver. Le problème, c’est que leur sécrétion lacrymale n’est pas normale. Dès que leurs yeux deviennent secs, elle augmente de manière phénoménale. » À la longue, cette dessication oculaire peut brouiller la vue ou abîmer la cornée, avec le même résultat.

Que faire ?

  • Humidifier. Buvez davantage et faites marcher un humidificateur du lever au coucher, tant que vous avez les yeux ouverts.
  • Lubrifier. « Les solutions salines, gélules et gouttes oculaires qu’on peut acheter sans ordonnance gonflent la pellicule de larmes qui protège l’œil et ralentissent son évaporation », explique Ralph Chou, professeur adjoint à l’école d’optométrie de l’Université de Waterloo.
  • Cligner. Quand vous vous concentrez sur une image complexe, un écran d’ordinateur par exemple, vous gardez les yeux ouverts plus longtemps, dit Chou, et la cornée s’assèche plus vite. Si vous avez les yeux secs au bureau, battez des paupières plus souvent.
  • Couvrir. Par grand vent, des lunettes de soleil protégeront vos yeux non seulement de la lumière, mais aussi des effets desséchants de la bise.

Réverbération

Quand vous passez plusieurs heures à skier, patiner ou simplement pelleter, explique le docteur Lorne Bellan, chef du département d’ophtalmologie de l’Université du Manitoba et président de la Société canadienne d’ophtalmologie, les rayons ultraviolets réverbérés par la neige et la glace peuvent irriter la cornée et causer une inflammation appelée kératite. Les yeux rougissent, brûlent et ne supportent plus la lumière. Des gouttes ophtalmiques antibiotiques seront peut-être nécessaires pour éviter l’infection. La surexposition aux rayons ultraviolets joue par ailleurs un rôle important dans l’apparition de la cataracte (opacification du cristallin altérant la vision). Le froid, en revanche, ne présente pas de danger, car nos yeux ont d’excellentes défenses naturelles dont le larmoiement et le plissement des paupières.

Que faire ?

  • Tamiser. Portez des lunettes de soleil bloquant les ultraviolets. « La neige fraîche d’une pente de ski réfléchit la quasi-totalité des rayons ultraviolets, ce qui vous vaut une double dose – d’en haut et d’en bas», note Chou. Achetez des lunettes UV 400  ou plus (elles filtrent les UVA et les UVB). Obligez tous les membres de la famille à les porter. La cataracte est le produit de dommages cumulatifs, donc même les enfants devraient porter des lunettes de soleil par beau temps, affirme Faber. Exigez des lunettes de ski en polycarbonate, un matériau qui filtre les ultraviolets.
  • Rentrer. Si vous avez oublié vos lunettes, ne passez pas plus de quelques heures dehors par temps ensoleillé ou légèrement couvert.

Popular Videos