6 façons d’éviter l’hôpital en voyage

Une maladie ou une blessure soudaine peut ruiner des mois de planification de voyage mais ne signifie pas nécessairement que vous deviez vous rendre aux urgences. Voici comment éviter une visite à l’hôpital pendant vos vacances.

6 façons d'éviter l'hôpital en voyage

Vous avez économisé durant des mois et planifié méticuleusement une escapade dans un endroit de rêve’ jusqu’à ce que l’imprévu survienne. Il n’y a rien de pire qu’une maladie ou une blessure soudaine pour ruiner un voyage prévu dans ses moindres détails. Il y a quelques années, ma fille de 6 ans a attrapé une pneumonie ambulatoire alors que nous étions en vacances à la Barbade. Nous avons passé 5 heures dans une clinique d’urgence à attendre que ma fille brulante de fièvre soit examinée, qu’elle passe des analyses sanguines et des radiographies.

Si le personnel de l’urgence s’est bien occupé de ma fille, j’ai réalisé grâce à cette expérience que passer mon temps dans une clinique était bien la dernière chose que je souhaitais durant mon séjour en famille. Voici quelques conseils pour éviter une visite inutile à l’hôpital, alors que vous profitez de belles vacances.

1. Mettre à jour vos vaccins

Plusieurs coupures peuvent être traitées en les nettoyant et en appliquant un peu de pommade antibiotique et un pansement mais certaines, particulièrement celles qui sont infectées, peuvent  présenter des risques de tétanos. À l’urgence, j’ai vu plusieurs patients qui n’avaient pas besoin de points de suture mais d’une injection de rappel du tétanos. Avant de partir en vacances, assurez-vous que tous les membres de la famille sont à jour en ce qui concerne la vaccination.

2. Prévoir suffisamment de médicaments sur ordonnance

Calculez précisément le nombre de jour (incluant les demi-journées) où vous ne serez pas à la maison. Assurez-vous que votre trousse contient plus de médicaments sur ordonnance que nécessaire pour tout le voyage. La même règle est de mise pour l’insuline, les aiguilles, les seringues, les tampons d’alcool et bandelettes d’analyse de glycémie pour les voyageurs faisant du diabète. En règle générale, si je suis dans une région éloignée où les vols sont rares, je prévois des médicaments et des réserves de matériel pour une semaine supplémentaire. Il est important de conserver les médicaments dans leur emballage d’origine au cas où il faudrait les renouveler une fois à l’étranger. Assurez-vous également d’avoir une réserve suffisante de médicaments contrôlés comme les analgésiques narcotiques sur ordonnance, car certains médecins peuvent demander à voir les demandes de renouvellement, s’ils soupçonnent un cas de toxicomanie.

3. Savoir comment rejoindre votre médecin de famille

Il est essentiel d’avoir un médecin de famille au courant de votre dossier médical. En effet, votre médecin est souvent la personne la mieux à même de vous aider à décider s’il faut vous rendre à l’urgence ou si vous pouvez vous débrouiller par vous-même. Avant le voyage, inscrivez le numéro de téléphone de votre médecin et les diverses coordonnées dont vous avez besoin dans votre téléphone cellulaire ou assistant électronique de poche. Le courriel est une façon rapide et judicieuse de communiquer, mais assurez-vous au préalable que votre médecin ne voit pas d’inconvénient à être rejoint de cette manière pendant vos vacances. Rappelez-vous également que les fuseaux horaires ne sont pas les mêmes partout et qu’il est peu probable que votre médecin de famille consulte ses courriels en plein milieu de la nuit. Si vos symptômes empirent et que votre médecin n’a pas répondu au bout de quelques heures, vous devrez probablement vous rendre aux plus proches urgences.

4. Préparer votre trousse «anti-urgences»

Pour éviter une visite inutile aux urgences, vous pouvez également emporter, en plus des médicaments sur ordonnance et des fournitures, quelques articles supplémentaires afin de traiter les blessures et les malaises sans gravité. Prévoyez des analgésiques en vente libre tel que de l’acétaminophène et de l’ibuprofène pour traiter la fièvre, les maux de tête et de dos ainsi que les douleurs dues aux entorses et aux brulures mineures. J’ai découvert que l’ibuprofène était très efficace pour soulager les maux de tête et les douleurs dues aux blessures. Pour les symptômes d’allergies, prévoyez un antihistaminique tel que le diphenhydramine et n’oubliez pas un anti nauséeux comme le dimenhydrinate pour le mal  des transports ou de l’air. J’emporte également du matériel pour les coupures et les éraflures comme des pansements adhésifs, des bandelettes steristrips, du nettoyant antiseptique, des antibiotiques topiques, un gel à main antiseptique ainsi qu’un thermomètre. Un petit sac de glace soulage les tensions et les entorses alors que les médicaments anti-diarrhéique en vente libre tel que le loperamide procurent un soulagement rapide et facilitent les longs voyages en autobus ou en voiture.

5. Consulter un spécialiste pour obtenir des conseils médicaux pour les vacances

Les cliniques de santé-voyage ont des renseignements à jour sur les maladies infectieuses qui touchent les pays que vous prévoyez  visiter et sur la façon de les éviter. Ils peuvent vous procurer toute une gamme de médicaments, des vaccins aux pilules contre la malaria et prescrire également des antibiotiques pour  soigner la gastroentérite aigu ou l’empoisonnement alimentaire.

6. Communiquer avec un médecin sur place

Les vacanciers se rendent souvent aux urgences car ils pensent que c’est la seule solution qui s’offre à eux. Or, il est possible d’éviter une visite à l’hôpital en s’informant, avant le départ, du nom d’un médecin compétent qui parle anglais et travaille sur le lieu des vacances prévues. Ainsi, il est probable que les cliniques de santé-voyage de votre région possèdent une liste des médecins recommandés exerçant dans le secteur de vos vacances. D’autre part, si vous vous procurez une assurance voyage complémentaire, la compagnie aura certainement une liste des intervenants en matière de santé les plus compétents œuvrant dans la région où vous vous rendez. Appelez la compagnie d’assurance de voyage ou consultez son site internet ou informez-vous auprès de votre agent de voyage.

Brian Goldman est médecin en salle d’urgence à l’hôpital Mount Sinai et auteur de l’ouvrage The night shift (HarperCollins Canada).

Avertissement: les renseignements ci-dessus sont fournis à des fins de loisirs uniquement. Pour obtenir davantage de précisions concernant une maladie précise, consulter votre médecin.

Vidéos les plus populaires