Share on Facebook

5 risques à éviter pour votre santé

Si vous avez un surplus pondéral, votre santé est peut-être à risque. Voici cinq risques que vous devriez éviter à tout prix pour être en bonne santé.

1 / 5
Risque no.1: La sédentarité

Risque no.1: La sédentarité

Dans une étude sur 37 000 sujets, les chercheurs ont découvert que la sédentarité – du lit à l’auto, au canapé pour revenir au lit – tue plus que la cigarette. Bouger, faire de la natation ou marcher après le repas du soir diminuent incroyablement les risques de maladies cardiaques, d’accident vasculaire cérébral (AVC), de diabète et même de cancer. Trente minutes d’exercice par jour font chuter les risques de 30 à 40% selon les chercheurs de l’école de médecine de Harvard.

2 / 5
Risque no.2: Le gras abdominal

Risque no.2: Le gras abdominal

Les masses adipeuses invisibles sont les plus dangereuses. Tapie dans le ventre, autour de vos organes, la graisse viscérale mène au diabète, aux maladies du cœur, à l’hypertension, à l’AVC et à d’autres risques pour la santé. Un régime seul ne la fera pas disparaître, mais l’exercice, oui. Au centre médical de l’université Baptiste de Wake Forest, les femmes qui marchaient 2 à 3 km trois fois par semaine ont diminué leurs cellules adipeuses abdominales de 18% en 4 mois. Les dames au régime, mais sédentaires, ont gardé leur masse adipeuse.

3 / 5
Risque no. 3: L'excès pondéral

Risque no. 3: L’excès pondéral

Une forte diminution des calories peut vous aider à entrer dans une robe de taille 10 achetée pour vos retrouvailles d’école; mais la recherche prouve ce que toute personne avec une garde-robe de grandes et petites taille sait: être au régime n’aide pas à ne pas reprendre du poids. Pourquoi? Vous l’avez deviné. Dans une étude en cours, des 4 000 personnes ayant maintenu une perte de poids de 14 kg durant une année ou plus, 78% pratiquent la marche. Marcher 20 minutes par jour pourrait vous aider à perdre 6 kg en un an. C’est mieux que bien des régimes.

4 / 5
Risque no. 4: L'insulinorésistance

Risque no. 4: L’insulinorésistance

Les kilos en trop et l’inactivité conspirent pour que des millions d’entre nous développent un mal insidieux, la résistance à l’insuline, cette hormone qui commande aux cellules d’absorber le sucre du sang. L’insulinorésistance accroît le risque de diabète, de maladie cardiaque, d’Alzheimer et de plusieurs cancers. Le meilleur traitement n’est pas un médicament, mais l’exercice. Dans une étude déterminante, des sujets insulinorésistants ont réduit leur risque de diabète de type 2 de 58% en marchant, contre 31% par médication. Tout exercice abaisse la glycémie tout de suite et garde les cellules plus sensibles à l’insuline des heures durant.

5 / 5
Risque no. 5: Le stress

Risque no. 5: Le stress

Le stress chronique maintient les niveaux de cortisol et d’autres hormones à un taux élevé pendant des jours, des semaines, voire des années. Conséquences: maux de tête, nuits blanches, troubles digestifs, dépression et une augmentation du sucre sanguin. La recherche montre que l’exercice combat l’inquiétude en encourageant la sécrétion de sérotonine et de dopamine, en atténuant la tension musculaire et en apportant un soulagement mental. Dans une étude sur 8 années, chez 380 femmes, l’université Temple aux Etats-Unis, les marcheuses étaient moins angoissées que les autres. Une autre étude a montré que la marche favorisait le sommeil: 1 heure de sommeil de plus, et endormissement 15 minutes plus tôt.

 

Sur le même sujet:
· Quel est votre juste poids?
· Marchez et perdez 4 à 5 kg
· 4 manières de brûler plus de calories en marchant