Protéger les petits-enfants des médicaments

Les grands-parents sous-estiment trop souvent le risque que représentent leurs médicaments pour les petits-enfants.

Protéger les petits-enfants des médicaments.Marian Weyo/Shutterstock

Selon un sondage réalisé aux États-Unis, plus de quatre sur cinq ont avoué avoir laissé leurs médicaments à leur place habituelle dans les placards ou sur le plan de travail durant une visite de leurs petits-enfants. «Et quand ils voyagent pour voir la famille, 72% d’entre eux admettent les conserver dans leur sac», explique la Dre Preeti Malani, responsable du sondage. Seule une minorité les range en lieu sûr.

Les médicaments demeurent la première cause mondiale d’empoisonnement chez l’enfant, selon l’Organisation mondiale de la santé. Habitués de porter des objets à leur bouche, les tout-petits les ingèrent sans réfléchir. Pour les plus âgés, l’accès facile augmente le risque d’abus d’analgésiques et autres éventuels euphorisants.

Quand les produits sont proposés dans un conditionnement à l’épreuve des enfants, de nombreuses personnes âgées les transfèrent par commodité dans un contenant plus facile à ouvrir. Si vous souffrez d’arthrite et qu’un pilulier est plus pratique pour la posologie, il est très important de le ranger hors de portée. En cas d’accident, «appelez un centre antipoison, suggère la Dre Malani. Le personnel déterminera ce qu’il convient de faire.»

Assurez-vous de savoir reconnaître les signes que vos médicaments vous rendent malades.

Contenu original Selection du Reader’s Digest

Vidéos les plus populaires