Share on Facebook

Guide à l’usage des grands-parents qui gardent leurs petits-enfants

Aux grands-parents : rassurez-vous, vous n’avez pas perdu la main! Il vous faudra tout au plus revoir quelques techniques afin de garder vos petits-enfants, que ce soit pour veiller sur un nourrisson ou pour tenir compagnie à un adolescent blasé.

1 / 4
Vos petits-enfants ont besoin d'une routine.bbernard/Shutterstock

Respectez la routine de vos petits-enfants

Vos petits-enfants ne sont pas des étrangers, mais vous ne vivez sans doute pas avec eux tous les jours. Il faut donc revoir leur routine avec la complicité de leurs parents, que ce soit l’heure de la sieste, des repas ou du coucher. Passez également en revue les particularités de chacun : caprices alimentaires, peluches préférées, etc.

«Les problèmes surgissent quand les grands-parents estiment savoir ce qui est le mieux et font les choses à leur manière plutôt que de se conformer aux demandes des parents, regrette Sara Dimerman. Cela peut être une source de conflits, et ce n’est pas dans l’intérêt de l’enfant.»

Quand les parents seront persuadés que vous n’allez pas marquer à vie leur progéniture, n’hésitez pas à faire confiance à votre instinct. Vous avez de l’expérience. Vous avez le droit de prendre quelques libertés avec les règles si elles ne vous conviennent pas.

Si vous cherchez des sujets à aborder avec vos petits-enfants : voici 25 questions qu’ils se posent à propos de vous.

2 / 4
Vos petits-enfants sont faciles à distraire.LightField Studios/Shutterstock

Distraire ses petits-enfants quand on est grands-parents


Devant l’omniprésence des téléphones portables et autres appareils de jeux vidéo, certains grands-parents redoutent que les enfants ne sachent pas se divertir autrement. C’est tout à fait faux, selon Charlotte Livingston, de King City en Ontario, qui a trois jeunes petits-fils. Celui de 10 ans « passe beaucoup de temps devant un écran, chez lui, affirme-t-elle. Moi, je préfère y mettre des limites. » Plutôt que d’allumer la télé ou une tablette, Mme Livingston arrive à captiver leur attention grâce à la lecture, au bricolage et aux activités en plein air, comme le vélo. Elle a pris l’habitude de venir avec des jeux de société, dès qu’elle est en charge de ses petits-fils.

Suivez nos conseils pour favoriser le sport en famille et encourager vos petits-enfants à bouger.

3 / 4
Les petits-enfants peuvent aider aux tâches ménagères.Halfpoint/Shutterstock

Gardez ses petits-enfants pour un long séjour


Si vous accueillez vos petits-enfants pour un long séjour, il est souhaitable d’établir une routine quotidienne, comme s’ils vivaient avec vous. Cela peut se traduire par une heure du coucher plus stricte et quelques tâches à accomplir, conseille Patricia Adair de Maryfield, en Saskatchewan, qui a neuf petits-enfants et un arrière-petit-fils. Cette joyeuse bande est souvent mise à contribution pour cueillir des petits pois dans le potager, par exemple, ou tondre la pelouse.

Demander aux plus jeunes d’éplucher les carottes pour le repas leur permet de mesurer le travail qu’exige l’entretien d’un foyer, dit-elle. Consultez ces 4 bonnes raisons d’apprendre aux enfants à cuisiner. C’est aussi l’occasion d’avoir des discussions décontractées, bien qu’importantes, sur la famille et l’école.

4 / 4
Vos petits-enfants doivent comprendre que leur routine reprend lorsqu'ils retournent chez leurs parents.Nestor Rizhniak/Shutterstock

Retour à la réalité


Pour de nombreux enfants, un séjour chez les grands-parents est synonyme de plus de bonbons, plus d’histoires et plus de liberté. Assurez-vous de leur expliquer que la fête est finie quand ils rentrent chez eux, insiste Kathy Buckworth, auteure de I Am So the Boss of You. Être chez mamie et papi, c’est un peu les vacances, explique-t-elle, mais ensuite « l’enfant passe par une période de réadaptation à la vraie vie avec maman et papa, ce qui est parfaitement normal ».

Lisez le témoignage touchant d’une femme devenue mamie pour son plus grand bonheur.

Contenu original Selection du Reader’s Digest