Comment surmonter une incompatibilité sexuelle

Que faire lorsque votre libido et celle de votre partenaire sont incompatibles?

Comment surmonter une incompatibilité sexuelle

Vous et votre partenaire pouvez être en désaccord sur la fréquence des paiements hypothécaires ou le nombre de parties de golf à disputer ensemble mais il est peu probable que ce type de problèmes affecte votre couple. Par contre, si vous ne vous entendez pas sur la fréquence de vos relations sexuelles, vous vous exposez à des difficultés.

Que faire si vos libidos sont incompatibles? Il faut tout d’abord comprendre tout ce que le problème implique. «Les hommes et les femmes éprouvent, à divers degrés, des pulsions sexuelles que l’on peut qualifier de besoins hormonaux et physiologiques. Je pense qu’il vaut mieux parler de «désir sexuel qui englobe les composantes émotionnelles et psychologiques du processus», explique Robin Milhausen, chercheuse sur la sexualité de l’Université de Guelph.

L’intérêt sexuel peut être affecté par plusieurs facteurs, notamment les changements hormonaux dus à la grossesse ou la ménopause, la prise de médicaments comme les antidépresseurs ou les comprimés pour l’hypertension, la fatigue, le stress et bien sûr les difficultés relationnelles. Il y a également des causes plus générales. «Mes recherches ont permis de mettre de l’avant 115 facteurs, y compris l’environnement et l’humeur, mais également ce que l’on apprend sur la sexualité à l’école, les attitudes de nos parents à l’égard de celle-ci et la façon dont nous avons pu nous exprimer sur le plan sexuel dans le contexte religieux, culturel et ethnique qui a imprimé notre enfance», précise Robin Milhausen.

Les divergences sur le plan de la libido peuvent semer le chaos dans un couple; ainsi, un des partenaires se sent rejeté et l’autre ressent de la pression. «C’est ce que j’appelle le cycle infernal «honte-culpabilité», explique Trina E. Read, sexologue de Calgary et auteure de l’ouvrage à publier Till Sex Do Us Part. «La personne qui désire une relation sexuelle se sent rejetée et prononce des paroles qui font éprouver à son partenaire de la honte ou de la culpabilité. Celui-ci rejette alors le blâme sur l’autre:  «Peut-être que si tu agissais différemment, j’aurais davantage envie de faire l’amour». S’ensuit alors le cycle infernal de la colère, du ressentiment et de la dispute.

Il est essentiel de distinguer les faits des sentiments. «Si votre partenaire est moins intéressé que vous par les activités sexuelles, il ne faut pas considérer ceci comme un rejet personnel», indique Robin Milhausen. Trina E. Read conseille, quant à elle, de faire montre de beaucoup d’empathie. «Trop souvent, il existe une lutte de pouvoir entre les partenaires. Celui qui ne veut pas de relations sexuelles est perçu comme ayant le contrôle de la situation et l’autre comme la victime. Le couple s’enferme dans une trappe émotionnelle négative».

La solution se trouve peut-être dans un des ouvrages favoris de Robin Milhausen, intitulé The Great American Sex Diet, écrit par Laura Corn. Le couple partage les responsabilités pour planifier des rencontres sexuelles régulières. «L’homme est heureux car il a plus de rapports qu’avant et la femme est très contente car son partenaire prend des initiatives dans le cadre d’une expérience sensuelle romantique, explique Robin Milhausen. De plus, cela contribue à rompre la routine, ce qui peut amener un regain de dynamisme au sein du couple».

Il faut avant tout comprendre que le désir sexuel est complexe. «Est-il fréquent dans une relation que les deux partenaires ressentent le besoin impérieux de manger la même chose?, demande Robin Milhausen. «Alors pourquoi croit-on que les pulsions sexuelles doivent être toujours synchronisées? Nous devrions considérer les divergences comme tout à fait normales. Lorsque les partenaires ont des attentes raisonnables en termes de libido, ils se sentent tous deux bien mieux».

Popular Videos