Comment faire disparaître varices et varicosités ?

Même si vos jambes ressemblent à une carte routière, il y a de l’espoir.

Comment faire disparaître varices et varicosités ?

Contrairement aux artères, nos veines sont munies de valves antiretour qui renvoient le sang pauvre en oxygène vers le cœur. Lorsque l’une de ces valves fonctionne mal, le sang s’accumule dans la veine, avec pour résultat l’apparition de varicosités (veinules dilatées visibles à la surface de la peau) ou de varices, si le phénomène s’accompagne d’un renflement.

Les varices apparaissent principalement sur les jambes sous la forme d’un cordon et de bosses à la surface de la peau, mais les symptômes peuvent précéder le renflement. Ces symptômes, souvent aggravés par une station debout prolongée, sont la fatigue, une sensation de lourdeur, de brûlure et de douleur dans les jambes (parfois accompagnées d’un gonflement, de démangeaisons et d’une décoloration). Tout le monde ne ressent pas les symptômes, cependant. « Les personnes très actives peuvent ne pas éprouver de douleur ou de gêne importante », dit le Dr Todd Corpus, phlébologue au Centre for Vein Care, de Toronto. (Un phlébologue est un médecin spécialiste des veines, de leurs pathologies et de leurs traitements.) Les veines affectées sont examinées à l’aide des ultrasons, pour évaluer leur état et le fonctionnement des valves. Une prédisposition génétique est le facteur de risque le plus important du développement de varices, selon le Dr Corpus.

Lorsque vos deux parents ont des varices, votre risque d’en avoir aussi est de 90 %. Si un seul parent en a, le risque chez les femmes s’élève à 62 %, tandis qu’il n’est que de 25 % chez les hommes. Si aucun des deux parents n’a de varices, le risque chute à 20 %. Les autres facteurs sont l’obésité, la grossesse, la vieillesse, un mode de vie sédentaire et un poste au travail qui comporte de longues stations, assise ou debout.

Si vous semblez génétiquement prédisposé aux varices, il est important d’adopter des habitudes qui retarderont leur développement, comme le maintien d’un poids santé. Selon le Dr Corpus : « Un mode de vie actif comprenant beaucoup de marche, ainsi que l’utilisation de bas de contention lorsque l’on reste assis ou debout pendant de longs moments, est la meilleure façon de réduire les symptômes et le développement de varices. »

TRAITEMENTS
Demandez à votre médecin de vous envoyer en consultation chez un phlébologue. Mais, en attendant celle-ci, prenez de l’avance.

L’ablation par laser endoveineux (ALEV), approuvée par Santé Canada en 2003, consiste à produire de la chaleur au moyen d’une minuscule fibre laser insérée dans la veine par le biais d’une sonde. Le Dr Doug Hill, phlébologue et directeur médical du Vein Treatment Centre de Calgary, a été l’un des premiers au Canada à pratiquer cette intervention qu’il enseigne maintenant. (Il a aussi confié à Best Health que les futurs traitements pourraient inclure l’injection de vapeur, d’une colle médicale ou d’un agent durcissant dans la veine qui, combiné à une irritation mécanique, détruirait les tissus affectés.)

L’ALEV, qui permet de traiter de grosses veines variqueuses, est un moyen peu invasif, sûr et efficace à 95 %. Elle a rapidement remplacé les anciennes techniques chirurgicales dans la plupart des cliniques du Canada. Toutefois, l’ALEV peut ne pas être recommandée dans les rares cas où la veine est tortueuse ou trop importante selon le phlébologue traitant.

D’autres traitements des varices et varicosités comprennent la radiofréquence, qui, elle aussi, resserre la veine par la chaleur et la sclérothérapie, qui consiste à injecter un médicament dans la veine pour la resserrer directement. Les patients peuvent reprendre leurs activités normales (à l’exception de l’exercice intense et d’une station debout prolongée) immédiatement après une ALEV et un traitement par radiofréquence ou sclérothérapie, mais doivent porter des bas de contention pendant au moins une semaine, souvent plus. Les effets secondaires tels que les ecchymoses et la douleur s’estompent généralement en une à deux semaines.

Les varices peuvent aussi être enlevées par miniphlébectomie, une intervention chirurgicale mineure sous anesthésie locale.

Et puis il y a le stripping (ou éveinage), une intervention chirurgicale qui consiste à « arracher » la veine. Dans certains cas, notamment lorsque le patient est allergique aux médicaments sclérosants, cette chirurgie peut être le seul traitement possible. Cette intervention plus invasive que les autres nécessite une anesthésie générale et une plus longue période de récupération avant de reprendre les activités normales.

Les varices réapparaissent-elles? Les varicosités peuvent réapparaître, mais les varices ne reviennent, après traitement, que dans 10 % à 20 % des cas, dit le Dr Hill. Une prédisposition génétique entraîne une plus forte probabilité que de nouvelles varices se développent ailleurs, mais, encore une fois, un mode de vie sain et actif ainsi que l’utilisation de bas de contention sont de précieux adjuvants.

En ce qui concerne la couverture des soins, les régimes de santé provinciaux paient les consultations et le traitement chirurgical par ablation lorsque la santé du patient est en jeu. Le coût moyen d’une sclérothérapie (le meilleur traitement des varicosités) est de 150 $ à 200 $, pour les deux jambes. Le coût d’une ALEV est de 2 500 $ à 3 000 $ par jambe et le coût du traitement par radiofréquence aussi. Le coût de la miniphlébectomie dépend de la surface à traiter (de 750 $ à 2 000 $ par jambe). Certains régimes tiers paient des interventions spécifiques, alors consultez votre fournisseur d’assurance.

Varicosités
De leur vrai nom, télangiectasies, les varicosités sont de petites dilatations des vaisseaux sanguins (moins de 2 mm de diamètre), près de la surface de la peau et courantes chez les hommes et les femmes. On les retrouve plus souvent sur les jambes et le visage, car elles sont causées par la pression de la circulation sanguine dans les veines et par des changements hormonaux, comme la grossesse. Les experts affirment que les varicosités peuvent être le symptôme d’une insuffisance veineuse profonde, donc d’une mauvaise circulation sanguine, et que, de ce fait, elles doivent être examinées par un médecin.

Les varicosités sont mieux traitées par sclérothérapie. On peut également les traiter avec des lasers à la surface de la peau et des traitements de lumière intense pulsée. Dans l’un et l’autre cas, le sang de la veine traitée est dévié vers des veines saines, ce qui améliore la circulation.

Vidéos les plus populaires