Calcul biliaire: comment prévenir ou traiter une crise

La vésicule biliaire, qu’est-ce que c’est exactement et à quoi ça sert? Si elle a une fonction bien précise au niveau de l’intestin, vous n’aurez jamais à vous en soucier, sauf si vous souffrez de calculs biliaires. Dans ce cas, voici ce que vous devez savoir.

1 / 6
À Quoi sert la vésicule biliaireMagic mine/Shutterstock

À quoi sert la vésicule biliaire

Pour un petit organe non essentiel, la vésicule biliaire peut causer bien des souffrances. De la taille et de la forme d’une poire, elle loge du côté droit de l’abdomen. Sa fonction: stocker la bile sécrétée par le foie pour vous aider à assimiler les graisses alimentaires. Elle la relâche au besoin dans l’intestin grêle.

2 / 6
Comment se forment les calculs biliairesDanny Skowronek/Shutterstock

Comment se forment les calculs biliaires

Quand le délicat équilibre chimique de la bile est perturbé – on ne sait ni pourquoi ni comment – ses composants cristallisent et s’agglutinent, formant au fil des ans ce qu’on appelle couramment des calculs biliaires (ou cholélithiase). Leur taille peut aller du grain de sable à la balle de golf, mais dans au moins 75% des cas, ils ne provoquent ni symptôme ni complication, et ne requièrent donc aucun traitement.

3 / 6
Obstruction d’un canalAnetlanda/Shutterstock

Obstruction d’un canal

Quand un calcul obstrue un canal biliaire, en revanche, ce blocage provoque une douleur poignante ou lancinante dans l’abdomen, la cage thoracique ou encore l’épaule. S’il est de courte durée, ce blocage ne cause pas vraiment de dommage. Mais il vaut tout de même mieux consulter un généraliste pour vous assurer qu’il s’agit bien d’un calcul et non d’autre chose, un ulcère par exemple.

4 / 6
Problème persistantAlexander Raths/Shutterstock

Problème persistant

Le blocage persistant ou permanent d’un canal peut lui causer des complications graves, notamment des infections ou des inflammations. Voyez un médecin rapidement si vous faites une jaunisse, de la fièvre ou encore si vous frissonnez ou souffrez continuellement. Les femmes, les personnes de plus de 40 ans et celles qui ont des antécédents familiaux courent plus de risques de faire des calculs biliaires. L’obésité est le principal facteur modifiable, explique le Dr Stephen Ryder, conseiller médical de la Fondation britannique du foie. Il déconseille de chercher à maigrir vite, car «toute perte ou augmentation de poids rapide peut provoquer la formation de calculs avec tous leurs symptômes, donc mieux vaut mincir progressivement».

5 / 6
Petit ou grave problème?Dmitry Kalinovsky/Shutterstock

Petit ou grave problème?

Si vous souffrez déjà de calculs biliaires mais que vos crises sont légères, un antalgique peut vous soulager et un régime faible en graisse, faire une petite différence. S’ils sont aigus et fréquents, le seul traitement efficace est l’ablation de la vésicule biliaire. On peut parfaitement vivre sans cet organe, car le foie continue à sécréter de la bile, qui s’écoule alors directement dans l’intestin grêle au lieu de s’accumuler dans la vésicule.

6 / 6
Ablation de la vésicule biliaire135pixels/Shutterstock

Ablation de la vésicule biliaire

Après l’ablation, un patient sur 10 aura occasionnellement une diarrhée pendant la phase d’adaptation de l’intestin à la décharge ininterrompue de bile. Ce petit inconvénient peut durer quelques semaines seulement, mais parfois aussi des années. Dans ce cas, des médicaments appelés séquestrants de l’acide biliaire permettent de rétablir un équilibre. De 10% à 15% des adultes ont des calculs biliaires mais, de ceux-là, un seul sur quatre en souffre.

 

Tiré du magazine Sélection du Reader’s Digest, avril 2018

Vous aimerez aussi :

Maigrir: les 50 meilleurs aliments brûle-graisses pour perdre du poids

Maigrir : 25 boissons et smoothies pour mincir sans effort

Maladies du foie: quels aliments privilégier pour un foie en santé?