The Body Shop : la piqûre pour la beauté

Quelques faits peu connus sur des marques connues. Dans cet article, nous nous intéressons à une nouvelle ligne de produits pour le bain et les soins corporels.

The Body Shop : la piqûre pour la beauté

Belle journée ensoleillée! Je me trouve au Jardin botanique de Toronto en train d’observer un essaim d’abeilles autour de leur ruche. Mes mains sont douces et odorantes, grâce aux exfoliants et aux crèmes dont je viens de faire l’essai.

J’assiste au lancement de la nouvelle ligne de produits pour le corps et le bain de The Body Shop, Honeymania. Elle contient du miel équitable d’Éthiopie. Les produits Honeymania, nous dit The Body Shop, sont faits avec du miel Sheka, qui doit son odeur délicieuse aux fleurs de la forêt tropicale Afromontane. « Nous travaillons avec 260 apiculteurs éthiopiens », dit Marc-Alexandre Risch, directeur général de The Body Shop Canada.

La marque a vu le jour en 1976, lorsque la fondatrice, maintenant décédée, Anita Roddick a décidé de bâtir une entreprise plutôt qu’une organisation de bienfaisance, dit Risch, « parce que c’est en faisant des affaires qu’on peut avoir le plus grand impact sur le monde ». Et, en effet, la compagnie a joué un rôle immense : « Nous avons 25 programmes communautaires qui aident plus de 300 000 personnes dans le monde », continue-t-il.

Achetée en 2006 par le géant de la beauté, L’Oréal, The Body Shop compte plus de 2 500 boutiques dans le monde, dont 118 au Canada. Les achats en ligne sur le site thebodyshop.ca représentent une belle part des ventes. Et quelques-uns des premiers produits ‘ la crème protectrice mains au chanvre, le beurre corporel à la noix de coco, l’huile d’arbre à thé et l’eau de parfum White Musk ‘ sont encore de grands vendeurs.

Photo : The Body Shop, beurre corporel Honeymania (20 $, 200 ml)

Vidéos les plus populaires