Pourquoi certaines femmes se rasent le visage

Selon des experts en beauté, un nombre croissant de femmes optent pour le rasage afin de se débarrasser de poils indésirables dans le visage.

 Pourquoi certaines femmes se rasent le visage

Oseriez-vous vous raser le visage? Il semble que, un certain nombre de femmes ont recours à la mousse à raser au-dessus du cou comme secret beauté. Un récent article du New York Times(en anglais) fait état d’une tendance des femmes à se raser le visage.

Dans cet article, Kate Sommerville, visagiste de vedettes comme Jessica Alba et Deborah Messing, révèle au Times qu’elle se rase le visage quotidiennement avec un rasoir pour hommes Mach3. Ce rituel lui permet non seulement d’éliminer ces poils dont l’existence l’horrifie, mais il lui procure également une exfoliation idéale avant l’exécution de son maquillage.

Kate Sommerville n’est pas la seule à se passer le rasoir sur le visage. En fait, le Toronto Star rapporte que le dermaplaning, une procédure de rasage du visage offerte par les esthéticiennes, est en demande croissante chez les habituées des spas de Toronto. On considère qu’il s’agit d’un formidable traitement exfoliant qui contribue à contrer les effets de l’âge tout en laissant une peau parfaitement douce et radieuse.

La journaliste du Star, Katrina Clark, est allée jusqu’à se raser le visage dans ce vidéo. Elle a employé un rasoir à multi-lames pour hommes alors qu’il existe sur le marché des rasoirs faciaux faits spécialement pour les femmes, comme le Twinkle Eyebrow, qui coûte environ 13 $.

Je dois admettre que je ne me suis jamais rasé le visage, car pour être bien franche, ça ne me dit rien. Ce n’est pas parce que je pense que c’est une pratique fondamentalement réservée aux hommes. Après tout, on prétend qu’Elizabeth Taylor, Marilyn Monroe, Cléopâtre et la reine Elizabeth Ire y ont eu recours. Ce n’est pas non plus parce que je crains une repousse rugueuse et vigoureuse. C’est d’ailleurs une idée fausse courante à propos du rasage (selon la Clinique Mayo, le rasage n’implique aucun changement dans la couleur ou l’épaisseur des poils, même si la repousse demeure une préoccupation). La véritable cause de mon aversion est la peur des coupures et du feu du rasoir. C’est une réalité quotidienne pour mon mari et cela semble plutôt douloureux.

Bien sûr, je pourrais apprendre à me raser convenablement en suivant un des nombreux didacticiels proposés sur YouTube. Néanmoins, une cicatrice témoignant d’un malheureux accident de rasage au temps de l’école secondaire me sert d’avertissement.

Si vous envisagez de vous raser le visage, soyez consciente du fait que la pilosité du visage peut découler d’une pathologie. Parlez-en à votre médecin si vous avez des inquiétudes à ce sujet.

Vidéos les plus populaires