Comment un soutien-gorge peut vous faire paraître plus mince de 10 livres

Vous voulez vous sentir à l’aise, confiante et paraître plus mince? Commencez par vous procurer le soutien-gorge qui vous convient et vous aurez l’air d’avoir perdu 10 livres.

Comment un soutien-gorge peut vous faire paraître plus mince de 10 livres

Le soutien-gorge moderne est entré sur le marché dans les années 1900 et le mot: «brassière» signifiant soutien-gorge en anglais, a d’abord été imprimé dans le magazine Vogue en 1907. Jusque-là, les femmes étaient emprisonnées depuis des siècles dans divers types de corsets, ceux-ci ayant été précédés, au Moyen Âge, par des bandes de tissu sur les épaules passant sous les seins.

Bien qu’il y ait des versions contradictoires à propos de l’inventeur du soutien-gorge, une grande partie du crédit pour le soutien-gorge d’aujourd’hui va à Mary Phelps Jacob. Elle était une femme pratique de l’élite new-yorkaise qui n’aimait pas mettre des corsets en os de baleine et tiges d’acier sous ses robes de soirée diaphanes. Elle a donc conçu un soutien-gorge fait de cordons, de rubans et de deux mouchoirs. Elle a fait breveter son invention en 1914, puis a vendu le brevet à la société Warner Brothers Corset (maintenant Warnaco).

Les modifications les plus significatives depuis lors ont été les soutiens-gorge pigeonnants dans les années 1950, les soutiens-gorge de sport dans les années 1970 et les soutiens-gorge matelassés dans les années 1980. Pour ce qui est de la façon dont ils sont faits, la plupart des détaillants de soutien-gorge disent que c’est le matériau qui a transformé ce vêtement indispensable.

«Les soutiens-gorge sont maintenant faits de tissu structurel, un tricot léger à trois dimensions avec des mailles ouvertes et même de la mousse à mémoire», explique Diane Thomson, propriétaire de Dianes Lingerie à Vancouver. «Plusieurs sont perméables à l’air, couvrent le mamelon et ont une forme naturelle. Les progrès dans le tissu offrent aux femmes un produit de haute qualité, confortable, sans couture et présentant une forme naturelle dans n’importe quelle tenue.»

Ce qui est populaire en termes de style soutien-gorge et de design est attribuable, en partie, aux médias. «Des émissions comme Mad Men, par exemple, ont eu une influence sur la lingerie», explique Diane Thomson. «Elles ont inspiré aux femmes à penser à une tenue de lingerie, dans son ensemble, et à cesser de se concentrer uniquement sur le soutien-gorge. Il y a eu une augmentation de la demande pour les soutiens-gorge longs, les culottes à taille haute et les vêtements mettant les courbes en valeur.»

La clé du succès à l’achat d’un soutien-gorge est, bien sûr, d’en prendre un qui vous va parfaitement. On est mal à l’aise dans un soutien-gorge mal ajusté. S’il est trop serré, vos seins remontent et s’il est trop lâche, il y aura un espace entre le soutien-gorge et les seins à la hauteur du sternum. Mais pire, il peut être la cause de problèmes de santé. Quelques-uns des dangers les plus courants sont les maux de dos chez les femmes à la poitrine opulente si leurs seins ne sont pas suffisamment soutenus, la douleur d’une mauvaise posture, l’affaissement prématuré des seins et l’irritation de la peau due à des sangles trop serrées ou déficientes.

«Les soutiens-gorge trop serrés peuvent aussi causer une infection à candida ou à levure, sous les seins», dit Amy Pruett, une infirmière praticienne à Fenelon Falls en Ontario. «La levure se loge dans les replis de la peau et le dessous de nos seins est un endroit idéal pour elle.» Consultez votre médecin si vous suspectez cette affection.

En général, cependant, les problèmes de soutien-gorge de la plupart des femmes sont attribuables à un ajustement non professionnel. Selon les détaillants de soutien-gorge, environ 80 % des Nord-Américaines portent un soutien-gorge de la mauvaise taille. Non seulement un bon soutien-gorge vous fait-il sentir plus confortable, mais il rehausse votre buste et votre confiance et peut vous faire paraître 10 livres plus mince.

Vous trouverez le meilleur ajustement en allant dans un magasin ou une boutique qui offre l’ajustement par des expertes. Fait intéressant, la méthode du ruban à mesurer utilisée depuis des décennies par les ajusteuses de soutien-gorge ont été a récemment été déclassée par une professeure britannique. En effet, une étude récente de l’Université de Portsmouth, menée par une scientifique du sport, Jenny White, a permis de constater que l’accent devrait être mis sur quatre critères autres que les cm du ruban à mesurer. Ce sont: l’ajustement des bonnets, le contact du sternum avec la partie centrale, la forme de l’armature et la longueur des sangles.

Mais Jennifer Klein, propriétaire de Secrets From Your Sister Bra Fitting Boutique de Toronto, trouve la méthode du ruban à mesurer utile. «C’est un point de départ pour la personne qui ajuste. Nous l’utilisons pour obtenir la taille d’une femme et la profondeur de la poitrine, de sorte que nous pouvons établir la taille de son soutien-gorge.»

La règle d’or? Demander un ajustement une fois par an, dit Diane Thomson. «Un changement de poids, une grossesse et les hormones amènent la taille des seins à changer.»

Vidéos les plus populaires