Comment se débarrasser des pellicules

Vous menez un combat incessant contre les pellicules? Découvrez ce qui les cause et les produits capillaires qui vous aideront à vous en défaire.

Comment se débarrasser des pellicules

La peau est conçue pour éliminer de manière invisible les vieilles cellules cutanées et en élaborer de nouvelles. Cependant, les pellicules interfèrent avec ce processus; au lieu de s’éliminer, les cellules mortes du cuir chevelu s’accumulent et forment des amas qui, à notre grand dam, atterrissent sur nos vêtements les plus ordinaires comme sur les plus chics. La moitié environ de la population est affligée de ce problème à un moment ou l’autre de l’existence.

Les pellicules sont en fait une forme légère de dermite séborrhéique, affection de la peau qui se caractérise par de grosses écailles jaunes, ainsi que de la rougeur et de l’inflammation sur le cuir chevelu et d’autres parties de la peau. Bien qu’on soit porté à les associer à la sécheresse du cuir chevelu, «en réalité, elles sont causées par un excès d’huile», de dire la docteure Charlene Linzon, dermatologue, conférencière et directrice de la clinique du cheveu de l’université de Toronto. 

La coupable est une levure commune, la malassezia, que nous hébergeons tous et qui se nourrit des huiles du cuir chevelu, explique-t-elle.

Ce qui fait pencher la balance en faveur des pellicules dépend de divers facteurs : plus ou moins grande production d’huile par le cuir chevelu, taux de multiplication de la levure, etc. «La levure dégrade l’huile du cuir chevelu, laissant un sous-produit [un acide gras insaturé] qui provoque la formation des pellicules ainsi que de l’irritation, de l’inflammation et l’apparition des squames caractéristiques de la dermite séborrhéique », souligne Charlene Linzon. Les pellicules sont plus susceptible de se former à certaines étapes de l’existence, notamment durant la très petite enfance (casque séborrhéique ou croûte de lait des nourrissons) et à la puberté, lorsque la sécrétion d’huile (ou de sébum) augmente, fournissant des vivres à la levure. Le stress contribue également à favoriser la production de sébum.

Heureusement, il est possible de corriger ce problème en ayant recours à des produits pharmaceutiques en vente libre. Commencez par laver régulièrement votre cuir chevelu avec un shampoing médicamenteux afin d’éliminer une partie de l’huile. (Remarque : Santé Canada déconseille d’utiliser les produits contre les pellicules pour les enfants de moins de deux ans sans l’autorisation préalable d’un médecin.) Voici vos choix :

1. Antifongiques

Exemples: Head & Shoulders Classic, Selsun Blue, Nizoral
Mode d’action: les ingrédients actifs dans ces produits sont le zinc pyrithione (Head & Shoulders Classic), le sulfure de sélénium (Selsun Blue) et le kétoconazole (Nizoral). Ils freinent la croissance de la levure qui provoque la formation de pellicules et de squames.
Ce qu’il faut savoir: optez en premier lieu pour un produit à base de zinc pyrithione, car c’est une substance peu irritante et esthétiquement acceptable, suggère Debra Sibbald, professeure à la faculté de pharmacie Leslie Dan de l’université de Toronto; réservez les produits à base de sulfure de sélénium et de kétoconazole pour les pellicules tenaces. Suite à une teinture ou une permanente, laissez passer au moins 48 heures avant d’utiliser un produit à base de sulfure de sélénium ou de zinc pyrithione; le premier pourrait casser vos cheveux et le second interférer avec les colorants métalliques. Ne gardez pas le sulfure de sélénium sur vos cheveux, votre cuir chevelu ou votre peau pendant de longues périodes (par exemple toute la nuit) car il peut causer de l’irritation.

2. Goudron de houille

Exemples: shampoing thérapeutique Neutrogena T/Gel, Polytar, Denorex
Mode d’action: le goudron de houille ralentit le renouvellement cellulaire et agit également comme anti-inflammatoire, explique Charlene Linzon.
Ce qu’il faut savoir: ces produits tachent les cheveux (particulièrement les blonds et les gris) et la peau; ils peuvent également accroître la photosensibilité.

3. Acide salicylique

Exemples: Sebulex, Sebcur
Mode d’action: l’acide salicylique stimule la production d’un agent kératolique, contribuant à déloger les squames, affirme Charlene Linzon.
Ce qu’il faut savoir: il peut dessécher le cuir chevelu, augmentant ainsi la production de squames.

Utilisez les produits de manière adéquate

La manière dont vous utilisez les produits antipelliculaires peut affecter leur efficacité contre les squames. La docteure Charlene Linzon offre les conseils suivants:

  • Changez de produits régulièrement, en alternant leur emploi. Par exemple, vous pourriez utiliser le Nizoral une journée et le Head & Shoulders le lendemain; ou changez à tous les deux ou trois lavages.
  • Laissez le shampoing agir suffisamment longtemps : 5 à 10 minutes ou, pour un traitement plus intensif, 20 à 30 minutes (pas plus d’une fois toutes les deux semaines).
  • Faites-en un usage plus fréquent. Les fabricants recommandent habituellement d’utiliser leurs shampoings deux fois par semaine mais, dans certains cas, l’emploi quotidien donne de meilleurs résultats. (Soyez toutefois vigilante : si vos cheveux deviennent cassants ou secs, c’est signe que vous en faites un trop grand usage.)
  • Pour combattre les pellicules, il est préférable d’utiliser un shampoing et un revitalisant plutôt qu’un produit 2 dans 1. Pour éviter de lubrifier inutilement votre cuir chevelu, appliquez le revitalisant sur la pointe de vos cheveux.

 

La pharmacie à la rescousse

Il faut habituellement un mois avant que les produits en vente libre donnent leur plein effet, souligne la pharmacienne Debra Sibbald; cela correspond à la durée du cycle de renouvellement cellulaire. Si, passé ce terme, ces produits ne viennent pas à bout de vos pellicules, consultez votre médecin de famille ou un dermatologue, qui pourrait vous prescrire un stéroïde d’ordonnance (par exemple, de l’hydrocortisone) ou du ciclopirox à 1,5% (par exemple, le Stieprox). Respectez scrupuleusement le mode d’emploi.

Popular Videos