66 jours pour améliorer ma santé’Et c’est un départ!

Bien que le printemps se pointe bientôt le bout du nez, il n’est jamais trop tard pour adopter de nouvelles habitudes et surtout, de continuer à les appliquer au quotidien!

66 jours pour améliorer ma santé'Et c'est un départ!

Tout le monde veut adopter une nouvelle habitude, ou encore s’en défaire : s’abonner à la salle de gym, perdre du poids, arrêter de fumer. En tant qu’entraîneuse, je suis bien placée pour le savoir : en janvier, les gymnases sont bondés. En mars, il y a quelques « convertis » encore présents, mais la plupart ont regagné leur canapé.

Pourquoi?

Ce qui se passe pendant ces deux mois est un exemple d’accoutumance. Des recherches effectuées en Angleterre au Cancer Research UK Health Behaviour Research Centre ont démontré qu’il faut, en moyenne, 66 jours pour former une nouvelle habitude. Si vous voulez vraiment faire de la gym une habitude, vous devez le faire pendant 66 jours pour l’enraciner. Vous voulez changer le café pour le thé vert? Essayez pendant 66 jours. La bonne nouvelle, c’est que former une habitude est faisable. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il est plus difficile de briser une habitude, mais nous traverserons ce pont plus tard.

Certaines choses me sont arrivées en 2013, mais la plus grande révélation est venue quand mon fils a eu deux ans. Comme toutes les mères de jeunes enfants, je reconnais que je ne prends pas soin de moi. Et que j’ai développé de mauvaises habitudes.

Je ne dors pas assez. Je ne prends pas soin de ma routine beauté. Je mange sainement, mais je ne nourris pas le moteur : je suis très active, mais je ne mange pas en conséquence. J’aime le sucre : quand les choses se gâtent, je sors un biscuit pour me remonter, ou un verre de vin pour me calmer. Et, bien que la mise en forme me concerne parce que je donne des cours, je n’essaye pas beaucoup de nouveaux exercices. Je reste dans mes ornières.

La meilleure habitude qui me manque, c’est la quiétude. Mes jours de méditations matinales se sont envolés, remplacés par un besoin de sommeil. Je cherche aussi la quiétude dans d’autres moments de la journée : lire un livre, prendre un bain, marcher pour découvrir la nature. La plupart des gens me décrivent comme une personne énergique, voire frénétique. Quand je me couche le soir, les pensées de la journée et celles du lendemain s’entremêlent et je me demande : est-il possible que j’arrive à être calme quand mon état « naturel » est si intense?

Puis-je devenir une personne plus calme et plus en santé? Pour mes enfants et moi-même?

Il y a un an, j’ai trouvé cette étude à ce sujet ‘ prendre 66 jours pour acquérir de nouvelles habitudes ‘, mais je ne me sentais pas en mesure d’entreprendre des tâches insurmontables quand j’arrive à peine à traverser la journée.

Maintenant, je suis prête. J’ai de grands et de petits objectifs. Êtes-vous prêts? Qu’allez-vous changer? Je vais bloguer ici et vous pouvez me suivre sur Twitter (@erinpp) pour des études et des mises à jour intéressantes sur la santé. Et je vais vous suivre pour voir comment vous y arrivez. En fait, je sais que nous allons mieux réussir si nous échangeons nos histoires. Les recherches démontrent que lorsqu’on est tenu responsable, on a plus de succès dans la réalisation de ses objectifs. Formons une communauté de « chercheurs d’habitudes » qui veulent avoir fière allure, être en santé, bien se nourrir et profiter de la vie.

Vendredi, nous allons plonger dans les premières habitudes. Voici un indice : je laisse le vin et le sucre pour les 66 prochains jours.

Seigneur, aidez mon mari’

‘ Erin

Suivez-moi sur Twitter @erinpp

Erin Phelan est spécialiste en conditionnement physique et mère de deux enfants. Elle collabore régulièrement à Plaisirs Santé et tiendra un blogue ici durant les 66 prochains jours.

Vidéos les plus populaires