« Nous avons tout risqué pour nous lancer en affaires »

Avez-vous déjà rêvé de vous établir à votre compte? Voici l’histoire de deux femmes qui l’ont fait. 

« Nous avons tout risqué pour nous lancer en affaires »Les propriétaires de Hopson Grace ont dû vendre leur maison et quitter des emplois bien rémunérés pour réaliser leur rêve d’équilibrer travail et vie personnelle, en misant sur la souplesse et la liberté qui vient de l’entreprenariat.

« Normalement, c’est ce qu’on fait quand on est jeune et qu’on n’a rien à perdre, mais nous n’aurions pas eu assez confiance en nous pour le faire à cette époque », déclare Martha Grace McKimm, 50 ans, qui a quitté une carrière réussie en relations publiques pour ouvrir avec sa partenaire une élégante boutique torontoise spécialisée en vaisselle fine et accessoires de luxe. « Nous nous sentions poussées à poser ce geste à ce moment de notre vie. »

Mme McKimm s’est associée à Andrea Hopson, une de ses anciennes clientes en relations publiques et ex-cadre chez Tiffany & Co. « Nous avions déjà une excellente relation de
travail et nous avions confiance, car nous savions que notre partenariat nous permettrait de réunir toutes nos compétences, dit Mme Hopson. Maintenant, nous progressons dans des directions qui ne nous étaient pas accessibles dans les milieux où nous travaillions. »

Malgré les craintes de leur conjoint et quelques difficultés de financement au départ, le duo affirme que ce changement de carrière est merveilleux. « Nous avons l’habitude de travailler fort, et c’est un des avantages de se lancer en affaires plus tard dans la vie, dit Mme McKimm. Nous avons les reins solides et nous sommes prêtes à faire face à toute situation ».

Si vous avez apprécié cet article, les liens suivants pourraient vous intéresser :

Augmenter la confiance en soi en 13 conseils
« J’ai quitté le Canada pour aller vivre au Costa Rica » 
Vivre avec passion pour trouver le bonheur 

Vidéos les plus populaires