Votre argent est-il entre de bonnes mains?

Vous n’êtes pas seul à vous sentir dépassé par le jargon financier et les multiples options offertes sur le marché, et à laisser un planificateur financier régner en seigneur et maître sur votre portefeuille. Pour vous assurer que votre argent est entre bonnes mains, mettez-le à l’épreuve en lui posant quelques questions pointues. Mais avant tout, savez-vous à qui vous avez affaire?

Votre argent est-il entre de bonnes mains?

Il est important que vous vous renseigniez sur votre conseiller. Vérifiez s’il est inscrit au registre comme détenteur d’un permis et s’il l’est, informez-vous sur le type de produits qu’il est autorisé à négocier. Vérifiez aussi s’il a fait l’objet d’une procédure d’exécution. Tous ces renseignements sont publics et facilement accessibles. Visitez d’abord le site des Autorités canadiennes en valeurs mobilières au www.csa-acvm.ca ou composez le 514-864-9510. Vous trouverez auprès de cet organisme toute l’information dont vous avez besoin.

Exerce-t-il des pressions?

Selon un conseiller, vous devriez commencer à vous inquiéter si votre planificateur financier vous pousse à acheter des actions en particulier, surtout si le titre boursier est dormant depuis un certain temps. Il existe des maisons de courtage peu scrupuleuses qui pratiquent un type de fraude que l’on appelle pump and dump : elle consiste à encourager les clients à acheter les actions d’un titre pour en gonfler artificiellement le prix (pump), puis à liquider rapidement le portefeuille et à empocher la marge (dump). Ce n’est pas joli, c’est illégal mais cela arrive.

Se vante-t-il d’en savoir plus que les autres?

Si votre planificateur financier se vante d’avoir mis la main sur un petit bijou de titre que personne ne connaît encore, méfiez-vous! Il est très rare qu’un titre soit connu d’un seul courtier et pas des autres. Au moment où le « secret » vous parvient, il y a de fortes chances que les petits rapides de Bay Street aient déjà transigé sur le titre en question, laissant aux derniers arrivants peu de chances de faire des profits.

Vidéos les plus populaires