Sites d’avis en ligne: comment lire les critiques!

Nous sommes nombreux à lire l’avis d’autres consommateurs avant d’acheter un produit en ligne, mais savons-nous distinguer le vrai du faux ? Jusqu’à 10% de ces critiques sont publiées par des entreprises pour vanter leurs produits ou dénigrer ceux de leurs concurrents. Voici quelques indices pour les reconnaître.

1 / 13
Profil douteuxWilliam Potter/Shutterstock

Profil douteux

Sur la plupart des sites, on peut vérifier les commentaires antérieurs d’un internaute en cliquant sur son nom d’utilisateur. S’il n’en a rédigé qu’un seul ou s’il en publie tous les jours, s’il ne fait que des évaluations favorables ou s’il ne commente les produits que d’une seule entreprise, méfiez-vous.

2 / 13
Trop de détailsJKstock/Shutterstock

Trop de détails

Les fausses critiques, surtout celles des produits de santé, énumèrent une pléthore d’avantages et de «vérités» dans un jargon propre au marketing.

3 / 13
…ou pas assezDragana Gordic/Shutterstock

…ou pas assez

Il est difficile de parler d’un hôtel où l’on n’a pas séjourné, dit le Pr Bing Liu, du département d’informatique de l’Université de l’Illinois à Chicago, à qui on doit une analyse approfondie des critiques en ligne. Celles qui sont très évasives sont certainement fausses.

4 / 13
Des pronoms révélateursbaranq/Shuttterstock

Des pronoms révélateurs

Une étude menée en 2011 à l’Université Cornell a constaté que les faux commentaires sont émaillés de «je» et de «mon». On veut visiblement leur donner une couleur plus personnelle...

5 / 13
C’est un concurrent qui parleDragon Images/Shutterstock

C’est un concurrent qui parle

Une critique négative comporte une évaluation très favorable d’un produit similaire et un lien y menant? Elle provient sans doute d’un concurrent.

6 / 13
La note la plus hauteDragon Images/Shutterstock

La note la plus haute

Les faux consommateurs ont tendance à adorer ou à haïr. Les vrais sont plus nuancés, sauf les plus jeunes qui, d’après les recherches du Pr Liu, donnent la note maximale aux produits qu’ils aiment.

7 / 13
La brièveté de la critiqueDragana Gordic/Shutterstock

La brièveté de la critique

Les imposteurs payés pour vanter un produit se contentent souvent de cliquer sur «cinq étoiles» et de taper quelques mots comme «excellent service».

8 / 13
Les avalanches de commentairesVirgiliu Obada/Shutterstock

Les avalanches de commentaires

Les clients fictifs multiplient les commentaires. «Dans la plupart des cas, il faut un millier de ventes pour voir apparaître un commentaire sur Amazon, note Ming Ooi, directrice des questions stratégiques chez Fakespot, une société qui analyse les critiques. Les gens publient rarement tous les jours 10 critiques cotées cinq étoiles.»

9 / 13
Les indices cachésjijomathaidesigners/Shutterstock

Les indices cachés

Les ordinateurs sont parfois plus efficaces que nous. Fakespot utilise des logiciels pour analyser l’ensemble des critiques et repérer des indices de tricherie qui nous échappent.

10 / 13
Les répétitionsg-stockstudio/Shutterstock

Les répétitions

Pour aider les critiques à leur solde, les entreprises leur fournissent souvent des listes d’arguments.

11 / 13
Étonnant changement d’opinionRavi_sunlight/Shutterstock

Étonnant changement d’opinion

Un acheteur écrit qu’il s’attendait à détester le produit, mais que ses extraordinaires avantages l’ont fait changer d’idée. Mais pourquoi achèterait-on un produit qu’on est sûr de trouver mauvais?

12 / 13
Les PMEmavo/Shutterstock

Les PME

Soyez encore plus prudents quand vous évaluez des commentaires sur des entreprises locales. Méfiez-vous des plombiers, peintres et autres artisans…

13 / 13
Les vrais clients sont meilleurs critiquesShutter_M/Shutterstock

Les vrais clients sont meilleurs critiques

Les sites sur lesquels seuls les clients peuvent laisser un avis sont les plus fiables. En 2014, une étude américaine a établi que le site d’Expedia, réservé à ses clients, était plus fiable que celui de TripAdvisor, dont les commentaires sont ouverts à tous.

Tiré du magazine Sélection du Reader's Digest, mars 2018

Vous aimerez aussi:
Vol d’identité : 6 choses que vous devez savoir
15 tendances technos à surveiller en 2018
18 objets du quotidien qui peuvent être piratés