Bâtir un cv en béton

Il est bien important d’adapter son cv au poste que vous appliquez; vous sortirez du lot et aurez plus de chance d’être embaucher.

Bâtir un cv en béton

Pour hameçonner un employeur, un cv en béton s’impose. Peu importe qu’il ait une ou trois pages, que le papier soit blanc ou picoté rouge: la clé est la pertinence de son contenu par rapport aux critères de l’offre d’emploi, croit Marie-José Cardin, consultante senior en recrutement au Groupe Lock Montréal.

« Le seul but d’un responsable de l’embauche est de combler son poste, et il n’a pas de temps à perdre! » Pour attirer son attention, inutile de lui raconter votre vie en long et en large – vendez lui plutôt une solution à son problème. «Si vous noyez votre cv d’informations qui n’ont pas de lien direct avec les éléments qu’il cherche, il atterrira dans la corbeille. »

Aussi, pas question d’envoyer à 200 employeurs le même catalogue générique de vos qualités : à chaque poste son cv taillé sur mesure. Pour ce faire, Marie-José Cardin propose d’abord de faire un tableau à trois colonnes. Dans la première, identifiez cinq compétences clés requises pour le poste (la capacité à gérer une équipe et le sens de l’organisation, par exemple; décortiquez le descriptif du poste, tout y est). Dans la deuxième colonne, inscrivez le nombre d’années d’expérience accumulées en regard de chacune de ces compétences; dans la troisième, faites état de vos réalisations liées à ces compétences.

Les informations contenues dans ces trois colonnes doivent sauter aux yeux du recruteur dès la première page du cv. « L’idée est de le convaincre en trois secondes que vous maîtrisez les aptitudes requises, peu importe où et comment vous les avez développées. » Plus loin, vous pourrez indiquer les lieux où vous avez travaillé, votre formation, etc.

Popular Videos