Votre chien peut-il donner de son sang ?

Les chats et les chiens peuvent donner de leur sang et aider ainsi un autre chien ou un autre chat à survivre à une chirurgie, à une maladie ou à un traumatisme grave.

Votre chien peut-il donner de son sang ?

Comme c’est le cas chez les humains, il y a souvent pénurie de sang pour les animaux. Certaines cliniques vétérinaires gardent des chats en partie pour qu’ils puissent donner du sang aux félins qui en ont besoin ; dans le cas des chiens, cependant, les dons de sang sont recherchés hors de la clinique et on a toujours besoin de nouveaux donneurs.

Il existe plusieurs organismes, des cliniques pour animaux et des instituts vétérinaires partout au Canada qui recherchent des donneurs de sang canin, dont la LifeStream Animal Blood Bank à Kingston, en Ont., la Canadian Animal Blood Bank à Winnipeg et à Edmonton, la Vancouver Animal Emergency Clinic, le Ontario Veterinary College à l’Université de Guelph; le Atlantic Veterinary College à l’Université de l’IPÉ et le Mississauga Oakville Veterinary Emergency Hospital à Oakville, en Ont., pour n’en nommer que quelques-uns. Les dons de sang sont gratuits, bien sûr ! (Si vous êtes intéressé à présenter votre chien bénévolement, parlez-en à votre vétérinaire.)

Selon Beth Knight, directrice de laboratoire à la Canadian Animal Blood Bank de Winnipeg, venir en aide à des chiens malades ou blessés en faisant don de produits sanguins comme des globules rouges ou du plasma frais augmente le nombre de traitements auxquels on peut recourir, accélère la convalescence et aide les animaux à recouvrer complètement la santé. « Cela fait une immense différence, » déclare-t-elle. Un chien peut avoir besoin de produits sanguins s’il a subi un traumatisme, comme de se faire frapper par une voiture, ou s’il souffre de cancer, d’hémophilie, de la maladie de von Willebrand-Jürgens ou pseudohémophilie A, de parvovirose ou d’anémie.

Les chiens donneurs doivent répondre à certaines critères (voir ci-dessous). Selon le programme, le sang est extrait de la veine jugulaire, dans le cou du chien, ou d’une patte antérieure et la séance dure au total 15 minutes. Une fois le sang retiré (ce qui prend moins de cinq minutes), on fait pression sur le site de l’injection, comme pour les humains. Revenu à la maison, le chien peut reprendre ses activités normales. « Les chiens semblent se remettre beaucoup plus vite [que nous], » déclare Beth Knight. Comme leur tête se trouve au même niveau que le cœur, la pression sanguine du chien revient beaucoup plus vite à la normale.

Avec un seul don de sang (normalement de 350 à 450 ml), « vous pouvez sauver jusqu’à quatre chiens, » déclare Sandra Powell, présidente de la LifeStream Animal Blood Bank où, pour remercier les chiens de leur don, on leur donne une étiquette précisant le type de leur sang, un foulard qui les identifie comme donneur de sang pour la Life Stream, un test gratuit contre les pathogènes diffusés par voie sanguine et des services d’urgence sanguine grauits.

Il existe différents types de sang chez les chiens ; après analyse, l’échantillon permet de déterminer si le chien est de groupe DEA 1.1 positif ou négatif. Comme il existe entre huit et douze types de sang canin, « les chiens de type DEA1.1 négatif ne doivent recevoir que du sang de type négatif, tandis qu’un chien de type positif peut recevoir du sang de l’un au l’autre des deux groupes » explique Sandra Powell.

Un don de sang ne garantit pas que le chien malade va survivre, mais il peut entraîner une convalescence plus rapide. « La transfusion n’est pas une cure, déclare Beth Knight. Mais elle peut donner à l’organisme le temps de se remettre. Et c’est un cadeau phénoménal. »

La plupart des programmes spécifient qu’un chien peut faire un don de sang à tous les trois mois. Les donneurs canins de sang doivent être conformes aux exigences suivantes :

•  peser 23 kg (50 livres) ou plus sans être obèses ;
•  être jeunes (selon le programme, ils devront avoir entre un an et huit ans) ;
•  être d’un naturel calme et pouvoir demeurer tranquillement assis ;
•  être à jour dans leurs vaccinations et n’avoir aucune maladie.

Certains programmes de don de sang mentionnent d’autres conditions ; ainsi donc, consultez l’organisme que vous avez choisi avant de lui confier bénévolement votre chien.

Crédit photo: Thinkstock

Vidéos les plus populaires