Nom d’un chien!

Et vous qui croyiez avoir fait le plus dur en choisissant la race! Cinq sages conseils pour arracher votre chien à l’anonymat:

Nom d'un chien!
  1. Choisissez un nom court. Et évitez tout ce qui pourrait être pris pour un ordre comme «assis» «couché» et «reste». Par exemple: «Assis, Sissi» ou «Reste, Rusty».
  2. Soyez inventif. Avant de vous fixer sur Max ou Mimi, sondez quelques maîtres du quartier. Si on s’exclame «Génial, il y en a au moins cinq dans le voisinage», vous saurez que vous vous êtes fourvoyé.
  3. N’exagérez pas. La créativité d’un maître peut faire le malheur d’un chien. La liste des noms absurdes dressée par VPI Pet Insurance nous rappelle avec force que pour un Sirius le beau moyennement malin, il y a 10 Fannie ma chérie manqués. Les noms humoristiques font rire à peu près aussi longtemps que les messages comiques des répondeurs.
  4. Ne le baptisez pas dans un moment de colère. Les rues pulluleraient de Dehors! ou de Ça va faire!
  5. Rappelez-vous qu’un nom humain est cause de malentendus. L’homonymie risque de dérouter vos nouvelles connaissances («J’ai dû attacher Ginette et la doucher avec le tuyau d’arrosage») et les passants qui portent le même nom («Pierre, lâche cet écureuil mort!»).

Cela dit, vous n’avez pas à rougir de votre choix. Shakespeare aurait bien pu écrire: «Ce que nous appelons un chien aurait cette odeur-là sous tout autre nom.»

Vidéos les plus populaires