Il ne leur manque que la parole

Parfois, nos amis à poils et à plumes sont vraiment de drôles de bêtes! 

Il ne leur manque que la parole

Avez-vous une histoire à nous raconter à propos de votre animal futé, perspicace ou opiniâtre? Envoyez-nous votre récit et vous le verrez peut-être bientôt sur notre site! Et revenez nous voir régulièrement pour lire de nouvelles contributions.

Racontez-nous votre histoire.

Le messager

Ce matin-là, notre vétérinaire venait de nous annoncer la mort de notre cher épagneul Tammy. J’avais du mal à accepter la nouvelle, j’aurais voulu sentir ses poils doux encore une fois sous mes doigts. Déambulant le long de notre allée, je suis restée plantée près de la boîte à lettres, le regard fixé de l’autre côté de la route.
À ce moment précis, Kelly, l’épagneul anglais d’un de nos voisins, est apparu et s’est dirigé vers moi d’un pas sautillant. Et il n’a même pas aboyé! D’habitude, Kelly ne laisse personne s’approcher de lui, à part son maître. J’avais tenté plusieurs fois de lui parler sans recevoir d’autre réponse qu’un grognement. Ce jour-là, c’était différent. Il s’est approché de moi, et comme je m’étais accroupie, il s’est mis à me lécher la main, puis la joue.
J’étais émue. En imaginant que c’était Tammy, j’ai fermé les yeux et Kelly m’a laissée caresser sa tête, sentir son pelage doux. Quand j’ai ouvert les yeux, il m’a léché de nouveau et j’ai pleuré, en le tenant dans mes bras. C’est exactement ce qu’il me fallait, embrasser une dernière une fois ma belle Tammy.
Margaret Norwood

Lève-toi et marche

J’avais 17 ou 18 ans et possédais un poney nommé Roi – un poney que je savais très intelligent!  
Un jour, le propriétaire de l’enclos que je louais pour mon cheval a abattu un grand arbre. Il n’en restait qu’un énorme chicot, et j’ai eu l’idée d’apprendre à Roi à mettre ses jambes dessus et à se tenir droit. Mais Roi n’a pas bougé, quoi que je fasse pour le convaincre. J’ai essayé de le soudoyer avec des pommes, des carottes, du foin… Rien à faire! Ce soir-là, je suis rentrée à la maison très déçue.
Le lendemain, quand je suis allée le voir pour lui donner à manger, il était planté là, les jambes d’avant sur le tronc sectionné et le regard espiègle, l’air de me demander : C’est ça que tu voulais? Regarde, je n’ai pas besoin de toi pour le faire!
C’était vraiment un poney futé et je n’oublierai jamais les étincelles dans ses yeux – il m’avait eue, et ce n’était pas la dernière fois. Merci pour le bon temps qu’on a eu ensemble, Roi! Tu me manques.
Ngaire Poole

Vidéos les plus populaires