Devenez un meilleur chef!

Contrairement à la croyance populaire, la cuisine n’est pas un art mystérieux. Pour être bonne cuisinière, nul besoin de regarder les grands chefs à la télé ni de connaître les noms des fromages fins. Voici quelques conseils qui vous aideront à concocter et réussir d’excellents plats.

Devenez un meilleur chef!

VOUS pouvez cuisiner

La cuisine n’est pas un art réservé à une élite, comme on pourrait le croire devant les comptoirs de commandes à emporter, les restaurants, les casse-croûte, les charcuteries autonomes ou en supermarchés, tous prêts à dépanner ceux qui ne veulent pas cuisiner. Selon des statistiques officielles, près de la moitié du budget alimentaire des Américains et juste un peu moins du tiers de celui des Canadiens passent à acheter des aliments déjà préparés dans le commerce. Julia Child, la célèbre cuisinière américaine, auteure de livres de recettes qui ont initié les Américains à la cuisine française, a contesté l’idée que la cuisine soit un passe-temps réservé à quelques privilégiés. « Si pouvez lire, vous pouvez faire la cuisine », écrit-elle.

Achetez un livre facile à suivre

La déclaration de Julia Child peut inquiéter les personnes qui n’ont aucune idée du livre dont elles ont besoin ; il existe en effet une pléthore de livres de cuisine dont la plupart risquent de terroriser la débutante. Si vous voulez apprendre agréablement à faire la cuisine, n’achetez pas le livre récent et sophistiqué qui fait la manchette des journaux et la gloire des librairies. Prenez un livre de base qui vous explique comment faire rôtir, sauter ou braiser une viande, toutes choses que connaît comme le fond de sa poche la cuisinière expérimentée. Voici un bon livre : Joy of Cooking. Il circule depuis 1931 et a été révisé six fois pour s’adapter aux goûts des Nord-Américains. Par exemple, dans les anciennes éditions, on expliquait comment faire des conserves, des marinades, des confitures et des gelées. L’édition la plus récente ne comporte plus ces chapitres, mais on y trouve des plats venus des quatre coins du monde et qui étaient pratiquement inconnus en Amérique du Nord il y a quelques décennies. On trouve d’autres bons livres de base, mais peu qui soient aussi complets que celui-ci. Quand vous aurez maîtrisé l’ABC de la cuisine, mettez en pratique le conseil d’Alice Toklas, auteure d’un autre style de livres de cuisine-ceux dans lesquels on va chercher un complément de connaissances. « La seule façon d’apprendre à faire la cuisine, c’est de faire la cuisine », écrivait-elle en 1954 dans son manuel intitulé tout simplement Le livre de cuisine.

Découvrez les plats qui plaisent à votre famille

Rien ne donne plus confiance en soi que d’avoir des convives heureux, c’est-à-dire les membres de votre famille qui sont enchantés et qui le disent. Certes, vous pouvez leur demander quels sont leurs plats préférés et même les inviter à composer les menus avec vous. Mais vous ne pouvez vous fier totalement à ce qu’on vous répond quand vous demandez inopinément : « Qu’est-ce que tu aimerais manger ce soir ? » Vous en apprendrez davantage si vous observez ce qu’ils mangent au restaurant ou chez des parents ou amis. Consultez vos livres de recettes ou les sites spécialisés sur l’Internet pour trouver les recettes de ces plats et surprenez-les en les leur servant à la maison.

Soyez au goût du jour avec une bonne revue

Il y a tant de revues sur l’art culinaire que vous aurez une indigestion à chercher celle qui vous convient. Voici donc une troisième recommandation : Cook’s Illustrated. On y trouve des articles sur la cuisine de base, sur des techniques sophistiquées, sur des ingrédients exotiques et sur l’utilité des nouveaux produits ; mieux encore, la revue justifie ses choix et ne fait ni publicité, ni endossements de produits. Enfin, la mise en page est superbe et les articles, très bien écrits.

Commencez par bien lire les modes de préparation

Le conseil semble primaire, mais vous pouvez avoir de durs échecs si vous sautez cette étape. Par exemple, en plein milieu d’une recette, vous vous rendez compte qu’elle demande du beurre ramolli ; or, le vôtre est encore au réfrigérateur. Ou vous oubliez d’allumer le four à l’avance. Ou vous constatez que vous n’avez pas de chocolat à la maison, alors que vous voulez  préparer des carrés au chocolat. Pour apprêter des grillades à la mode du Sud, vous devez acheter les bonnes coupes de viande et prévoir le temps de cuisson nécessaire ; autrement la viande sera coriace. Vous préparez une omelette ? Réchauffez la poêle à l’avance pour pouvoir retourner les œufs facilement, sans que l’omelette attache. Autrement, vous aurez des œufs brouillés, diminués de tout ce qui reste collé dans la poêle.

Vidéos les plus populaires