Une baie d’exception

Plus petit que son cousin cultivé, le bleuet sauvage n’en est pas moins très riche en nutriments.

Une baie d'exception

Cette baie, qui croît naturellement dans les régions boréales du Québec, peut se servir avec les céréales, entrer dans la composition des smoothies ou être transformée en une délicieuse sauce aigre-douce. Voici quelques-uns des bienfaits qu’on lui attribue:

Mémoire. Des sujets adultes souffrant de légers troubles de la mémoire qui ont pris pendant 12 semaines deux tasses par jour de jus de bleuet ont vu leurs résultats aux tests de mémoire s’améliorer considérablement. De plus, ils ont déclaré moins souffrir de dépression.

Vessie. Comme la canneberge, le bleuet sauvage est riche en tannins, substances qui empêchent les bactéries responsables des infections urinaires de s’attaquer aux parois de la vessie.

Coeur. Selon des études menées sur des animaux, le bleuet sauvage réduirait la vulnérabilité des vaisseaux du cœur à l’inflammation. Il freinerait en outre l’accumulation de cholestérol, un atout pour les personnes à risque de cardiopathies et d’AVC.

Vidéos les plus populaires