Obésité: l’aspartame, la saccharine et la sucralose en cause?

Les substituts du sucre comme l’aspartame et la saccharine, notamment utilisés pour contrer l’obésité et le diabète, contribueraient plutôt à l’incidence de ces épidémies. C’est du moins ce que soutient une étude parue récemment dans la prestigieuse revue Nature.

Obésité: l'aspartame, la saccharine et la sucralose en cause?

Dans le cadre d’une entrevue publiée sur le site de la revue Nature, l’un des auteurs explique la démarche derrière cette recherche aux résultats pour le moins étonnants.

«Parmi les plus grandes épidémies au monde, on retrouve les désordres métaboliques dont l’obésité et le diabète, souligne le chercheur affilié à l’Institut Weizmann des sciences, en Israël. Pour mieux comprendre l’origine de ces fléaux, nous nous sommes intéressés aux principaux changements alimentaires survenus au cours des dernières décennies. Et parmi ceux-ci, on retrouve l’introduction des substituts du sucre comme la saccharine et le sucralose dans notre alimentation».

Selon les résultats de cette étude, les sucres artificiels altéreraient la composition des bactéries impliquées dans le processus de digestion, ce qui pourrait alors engendrer les désordres métaboliques. Cette recherche remettent ainsi en question l’utilisation de ces sucres qui sont en pleine croissance au sein de l’industrie alimentaire. Les auteurs de l’étude souhaitent que davantage de recherches soient menées sur les effets des substituts du sucre utilisés dans les boissons gazeuses, les yogourts et la gomme notamment.

Rappelons que les succédanés du sucre font l’objet de vifs débats au sein de la communauté scientifique. Tandis que certains chercheurs soutiennent que ces sucres peuvent favoriser la perte de poids lorsque consommés dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée, d’autres affirment que ces sucres entraînent au contraire un gain de poids. En outre, des études soutiennent que la consommation de boissons gazeuses sucrées avec de l’aspartame pourrait entraîner une surconsommation de calories. Lorsqu’une boisson diète est consommée, le corps s’attendant à recevoir des calories pourrait compenser cette carence par une consommation accrue en calories.

Doit-on éviter les aliments sucrés avec des substituts du sucre? Selon le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal, « les substituts du sucre tels que l’aspartame ne fournissent pratiquement pas de calories. En ce sens, les produits contenant des substituts du sucre peuvent aider les personnes diabétiques et celles qui sont soumises à un régime amaigrissant ».

Toutefois, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal souligne que ces substituts du sucre peuvent entretenir le goût pour le sucré. « Les boissons gazeuses, sucrées artificiellement ou non, rassasient peu et pourraient entraîner la consommation d’aliments sucrés et souvent riches en calories. Les substituts du sucre devraient donc être utilisés de façon modérée et occasionnelle ».

Vidéos les plus populaires