Meilleur avant… hier?

Comment savoir si un produit acheté à l’épicerie peut être consommé sans risque?

Meilleur avant... hier?

En règle générale, nous regardons la date qui apparaît après l’inscription «meilleur avant». Or une enquête menée par le réseau CTV et l’Association des consommateurs du Canada (ACC) a révélé que, dans certains établissements, on ne pouvait pas s’y fier. C’est le cas de la chaîne Real Canadian Superstore, où des aliments périssables ont été ramballés, leur date de péremption ayant été repoussée.

D’après l’Agence canadienne d’inspection des aliments, les épiciers sont tenus d’indiquer soit la date d’emballage, soit la date de péremption sur les produits qui doivent être consommés dans les 90 jours. Mais, si la loi interdit de modifier la première date, rien n’empêche un magasin de changer la seconde. 

Bruce Cran, président de l’ACC, estime que ces modifications devraient être illégales, car elles trompent le consommateur. En attendant que la réglementation soit revue par les parlementaires canadiens, il recommande de vérifier la date d’emballage, de humer le produit et de poser franchement la question au personnel du magasin.

Vidéos les plus populaires