Share on Facebook

Ce que les buffets à volonté font à votre cerveau

Buffets à volonté, danger: la quantité de nourriture que votre estomac peut contenir pourrait expliquer pourquoi vous dépassez les limites.

1 / 5
Les buffets sont l'un des pires endroits où se cachent les microbes.gracethang2/Shutterstock


Si vous mangez d’abord avec vos yeux, votre estomac et votre esprit ont leur mot à dire sur la quantité de nourriture ingérée avant de vous sentir rassasié. Dans une étude publiée en juin 2020 dans la revue médicale Gastrointestinal and Liver Physiology, on suggère que si le volume de votre estomac peut vous amener à ingérer davantage de calories pendant un repas, votre cerveau, lui, peut outrepasser vos limites physiques si vous ne faites pas attention.

2 / 5
Le nombril grouille de bactéries.BILLION PHOTOS/SHUTTERSTOCK

L’estomac à l’étude

Les chercheurs ont recruté 62 personnes obèses, mais toutes en santé. (Cinquante-sept d’entre elles étaient des femmes.) Ils ont défini l’obésité par un indice de masse corporelle de plus de 30, le même que celui du tableau utilisé par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies. (L’IMC est une mesure combinant votre taille et votre poids.) Les participants à l’étude ne souffraient pas de troubles alimentaires, de problèmes de consommation d’alcool ou encore de troubles de l’humeur comme l’anxiété ou la dépression.

Ils ont d’abord bu un substitut de repas appelé Ensure afin que les chercheurs puissent mesurer la quantité de nourriture nécessaire pour que chaque personne se sente rassasiée. Les participants ont évalué leur niveau de satiété toutes les cinq minutes et, lorsqu’ils ont atteint le niveau «maximum ou insupportable», ils ont arrêté de boire.

Les chercheurs ont alors pu déterminer approximativement quel était le volume de l’estomac de chaque participant. Quatre heures plus tard, un buffet composé de lasagne aux légumes, de pouding à la vanille et de lait écrémé a été offert aux participants, lesquels avaient 30 minutes pour manger autant qu’ils le voulaient. Les chercheurs ont consigné la quantité de nourriture ingérée par chaque personne.

Assurez-vous de ne pas toucher ces aliments dans les buffets à volonté!

3 / 5
Les raisons qui nous poussent à trop manger au buffet à volonté.HINTERHAUS PRODUCTIONS/GETTY IMAGES

Les raisons qui nous poussent à trop manger

Les personnes ayant de plus gros estomacs pouvaient consommer jusqu’à 30% plus de calories, d’expliquer le Dr Michael Camilleri, coauteur de l’étude et consultant au sein de la Division de gastroentérologie et d’hépatologie du département de médecine interne de la clinique Mayo à Rochester, au Minnesota.

Il note que, en moyenne, après un repas, les estomacs avaient environ triplé de volume par rapport à son volume à jeun. Malheureusement, le fait de se sentir rassasié en buvant le substitut de repas ne correspondait pas à celui ressenti au buffet. Les résultats ont démontré que les participants pouvaient outrepasser le volume de leur estomac lorsqu’ils mangeaient de vrais aliments.

N’importe qui ayant déjà mangé à un buffet sait que c’est vrai. L’envie de manger peut vous inciter à trop manger – et le volume de votre estomac ne ralentira pas nécessairement vos ardeurs. Il y a un autre facteur en jeu, explique le Dr Camilleri: la vitesse de vidange gastrique, qui représente la vitesse à laquelle la nourriture sort de l’estomac. «On estime que la vidange gastrique se fait rapidement chez environ une personne obèse sur quatre», dit-il.

Dans le cadre de l’étude, le Dr Camilleri a également consigné les données sur la vidange gastrique, démontrant qu’une évacuation rapide pouvait effectivement mener à une plus grande consommation de nourriture. Le volume de l’estomac ainsi que la vitesse à laquelle il se vide «ont tous les deux un impact sur la quantité de nourriture que les gens ingèrent pour se sentir bien ou pour ne pas sentir la faim», ajoute-t-il.

Voici ce que vous ne devriez jamais manger au restaurant.

4 / 5
Mangez davantage de glucides complexes pour retrouver votre énergie.Marilyn barbone/Shutterstock

Les glucides n’ont pas aidé

Il existe encore «la perception voulant que les calories non lipidiques [comme celles venant des glucides] n’entraînent pas de gain de poids global», déclare le Dr Camilleri. Mais dans l’étude, consommer davantage de glucides allait généralement de pair avec un repas plus copieux. Manger plus de gras et de protéines ne permettait toutefois pas de faire ce lien.

5 / 5
Une gâterie ne ruinera pas votre poids.KIKOVIC/SHUTTERSTOCK

Qu’en est-il de la perte de poids?

La plus grande leçon à retenir est que le volume de votre estomac et vos envies s’allient pour vous inciter à trop manger. Vous pouvez combattre cela en vous imposant des limites. Par exemple, à un buffet maison, remplissez votre assiette des aliments que vous aimez le plus, mais évitez d’y retourner une seconde fois. Une autre option consiste à vous soustraire carrément à la tentation en n’apportant pas les plats sur la table: servez-vous plutôt dans la cuisine, allez vous asseoir dans la salle à manger et ne retournez à la cuisine que pour nettoyer et ranger les restes.

Selon le Dr Camilleri, en plus de mieux faire comprendre la façon dont le corps analyse la satiété, ses recherches pourraient également mener à l’élaboration d’un traitement pour perdre du poids qui limiterait le volume de l’estomac ou ralentirait la vidange gastrique.

Il existe certains médicaments qui arrivent déjà à le faire. Le liraglutide, par exemple, ralentit la vitesse à laquelle les aliments quittent l’estomac, explique-t-il, ce qui peut aider les gens à se sentir plus rassasiés, plus longtemps. Une étude publiée en 2015 dans la revue médicale JAMA a révélé que les personnes en surpoids et obèses qui souffraient de diabète de type 2 et ayant pris 3 milligrammes de liraglutide quotidiennement avaient perdu du poids en un an environ comparativement au groupe placebo. En effet, le quart de ces patients avaient perdu plus de 10% de leur poids comparativement à moins de 7% chez les patients du groupe placebo.

Sachez quels sont les aliments que vous devez éviter si vous essayez de perdre du poids.

Contenu original Reader's Digest