Share on Facebook

Voyage: 4 façons d’éviter le mal de transports

En vacances ou encore pour le travail, voyager peut parfois être éreintant! Lisez ces conseils avant votre prochain voyage.

1 / 4

1. Mal des transports

Le mal des transports a toujours la même origine, nous apprend le docteur Jay Buckey, astronaute et chercheur à la faculté de médecine de Darmouth. Votre cerveau se bat contre les informations contradictoires transmises par vos yeux, vos oreilles et vos articulations. Buckey a subi le mal des transports à bord de la navette spatiale Columbia. Son conseil: gardez la tête droite, regardez quelque chose au loin, évitez de lire ou de fixer des objets immobiles de près. Sur un bateau, sortez sur le pont pour avoir de l’air frais, conseille le docteur John Bradberry, directeur de l’équipe médicale de Carnival Cruise Lines. Demandez une cabine au niveau inférieur et au milieu du bateau pour réduire le mouvement de balancier.

2 / 4

2. Décalage horaire

Pour chaque fuseau horaire traversé, votre corps a besoin d’une journée pour récupérer, affirme le docteur Robert Sack, chercheur en médecine du sommeil, à l’université des sciences et de la santé de l’Oregon à Portland. Avant votre départ, commencez à modifier votre horaire de sommeil pour qu’il corresponde à celui de votre destination, suggère-t-il. À l’arrivée, sortez au soleil – tôt le matin si vous avez voyagé vers l’est et tard en après-midi si vous vous êtes déplacé vers l’ouest. La mélatonine peut aussi vous aider, ajoute Sack. Il en prend trois milligrammes au coucher en voyage vers l’est et un demi-milligramme s’il se réveille au milieu de la nuit après un voyage vers l’ouest.

3 / 4

3. Problèmes de digestion

Norovirus, célèbre virus responsable de la gastroentérite, peut survivre des semaines sur les poignées de porte et autres surfaces. Lavez-vous les mains souvent et vigoureusement. Contre la constipation, hydratez-vous: «En voyage, je bois 250 ml d’eau toutes les heures, affirme le docteur Sophie Dojacques, obstétricienne-gynécologue. L’eau facilite la circulation.»

4 / 4

4. Douleur aux oreilles

Prendre un décongestionnant comme la pseudoéphédrine au moins une demi-heure avant votre vol peut vous aider à garder les oreilles débouchées.