Trucs et remèdes naturels contre la fatigue

Les gens se plaignent tellement souvent d’être épuisés que les médecins considèrent la fatigue comme le problème de santé le plus fréquent. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous soigner naturellement.

Trucs et remèdes naturels contre la fatigue

C’est décourageant, démoralisant et frustrant de se sentir constamment épuisé. Vous auriez envie de courir comme un pur sang mais n’arrivez pas à bouger les pieds. La vie passe et vous êtes incapable de la suivre. La volonté ne vous est d’aucune utilité. Y a-t-il quelque chose qui le soit?

Il se peut que la solution réside dans un changement majeur de vos habitudes : alimentation, boissons, exercice. Certains suppléments alimentaires pourraient également vous aider. Parfois, le remède est encore plus simple : il suffit de dormir plus. Vous n’avez rien à perdre non plus à passer des analyses sanguines afin de vérifier si vous faites de l’hypothyroïdie, de l’anémie, une carence en vitamine B12 ou d’autres affections qui peuvent entraîner la fatigue.

Les causes de la fatigue sont aussi nombreuses que diverses : manque de sommeil, malnutrition, grippe, obésité, allergies, infections, anémie, alcoolisme, hypothyroïdie, cardiopathie, cancer, diabète, sida, etc.

Remèdes instantanés

  • Pour vous remonter rapidement, mettez deux gouttes d’essence de menthe sur un mouchoir de papier, portez ce dernier à votre nez et respirez profondément. Ou encore, si vous en avez le temps, prenez un bain revigorant après avoir versé dans l’eau deux gouttes d’essence de menthe et quatre gouttes d’essence de romarin.
  • Allongez-vous sur le dos et soulevez vos pieds avec des oreillers de sorte qu’ils soient plus élevés que votre tête. Ou mieux encore, allongez-vous sur un banc d’exercice à hauteur réglable ou sur toute autre surface légèrement en pente. En Inde, les yogis combattent la fatigue en ayant recours à des pratiques semblables, qui favorisent l’apport de sang au cerveau.

Alimentation anti-fatigue

  • Prenez un bon déjeuner ainsi que quelques petits repas et collations saines au cours de la journée. C’est mieux que de ne prendre que deux ou trois repas copieux. Essayez de limiter l’apport calorique de chacun de vos repas à 300 calories, ce qui régulera votre glycémie et préviendra les chutes d’énergie.
  • Limitez votre consommation d’aliments glucidiques raffinés, c’est-à-dire de sucre et de farine blanche. Ils élèvent rapidement la glycémie pour la faire chuter tout aussi vite. À ce titre, évitez le pain blanc, les spaghetti et le gâteau. Leur consommation provoquera fatigue et faiblesse.
  • Augmentez votre consommation d’aliments riches en fibres et en glucides complexes, par exemple les céréales complètes, le pain de blé entier et les légumes. Ils contribueront à stabiliser votre glycémie.
  • Diminuez votre consommation de gras. Pour améliorer le fonctionnement de vos surrénales, qui influent sur la manière dont vous métabolisez les nutriments, votre alimentation ne devrait pas comprendre plus de dix pour cent de gras.
  • Coupez une pomme de terre avec sa peau et laissez tremper les tranches toute la nuit dans un bol d’eau. Le matin, avalez l’eau de trempage qui, entre-temps, se sera chargée de potassium, minéral possédant un effet tonique. L’organisme en a besoin pour la transmission des impulsions nerveuses et le bon fonctionnement des muscles, ainsi que pour d’autres fonctions vitales. Certains tenants des approches naturelles affirment que la carence en potassium est courante chez les personnes souffrant de fatigue.
  • L’épinard est un remède traditionnel pour soulager la fatigue, ce dont Popeye le vrai marin était absolument convaincu. Vous devriez en prendre tous les jours. Ce légume est riche en potassium de même qu’en plusieurs vitamines B, tous ces nutriments jouant un rôle important dans le métabolisme de l’énergie.

Suppléments énergisants

  • Le ginseng est utilisé de longue date pour soigner la fatigue. Optez pour un supplément comprenant au moins 4% de ginsénosides et prenez deux capsules de 100 mg par jour. Cette plante médicinale stimule le système nerveux et contribue à protéger l’organisme contre les ravages du stress. (N’en prenez pas si vous faites de l’hypertension artérielle.)
  • Prenez 400 mg de magnésium par jour. Ce minéral intervient dans des centaines de réactions chimiques au sein de l’organisme, notamment dans la transformation en énergie des protéines, des lipides et des glucides. Chez certains, une légère carence peut provoquer la fatigue.
  • Le ginkgo améliore l’apport de sang au cerveau, ce qui peut contribuer à soulager votre fatigue et à améliorer votre vigilance. Prenez 15 gouttes de teinture le matin.
  • Vous pourriez prendre de la carnitine (en vente sur Internet). Cet acide aminé contribue à alimenter les mitochondries, composants cellulaires qui produisent l’énergie. Certains aliments en contiennent, mais la plupart des gens n’en tirent pas en quantité adéquate de leur alimentation. Suivez le mode d’emploi indiqué sur l’emballage.
  • Le coenzyme Q10, substance produite par l’organisme, contribue aussi à stimuler la production d’énergie par les mitochondries. Prenez-en 30 mg deux fois par jour, au déjeuner et au dîner (il est mieux absorbé quand on le prend en mangeant). Cet enzyme est présent dans certains aliments, notamment les fruits à coque (noix, noisette, amande, etc.) et les huiles.
  • Prenez un supplément multivitaminique tous les jours afin de vous assurer de fournir à votre organisme les quantités minimales de nutriments dont il a besoin. Les carences ont pour effet de diminuer les réserves énergétiques.

Plus d’eau, moins de café et d’alcool

  • Buvez au moins huit verres d’eau, à répartir tout au long de la journée. N’attendez pas d’avoir soif, le signal déclencheur n’étant pas toujours fiable. Même une légère déshydratation peut provoquer de la fatigue.
  • Limitez votre consommation de boissons caféinées. La caféine du café et de certaines boissons gazeuses peut provoquer une montée brusque d’énergie qui sera malheureusement suivie d’une chute brutale.
  • Diminuez, au besoin, votre consommation d’alcool. En plus de déprimer le système nerveux central, l’alcool fait baisser la glycémie.

Exercices anti-fatigue

Essayez de faire tous les jours, ou aussi souvent que possible, 30 minutes d’aérobique. En plus de vous permettre de perdre du poids (porter des kilos en trop est fatigant), l’exerce est énergisant, tout en favorisant le sommeil.

Le yoga ou le tai chi pourraient vous aider. Ces formes très anciennes d’exercice permettent de bouger tout en refaisant ses réserves d’énergie.

Quand votre système est lent, faites de l’exercice peu exigeant pendant une dizaine de minutes. Habituellement, les personnes souffrant de fatigue ont de faibles réserves d’adénosine diphosphate (ADP), messager intracellulaire intervenant dans le métabolisme énergétique. En d’autres mots, le moteur manque de reprise. Pratiquement toutes les formes d’exercices peuvent vous aider : chanter, respirer profondément, marcher, faire des étirements, etc.

Dormir pour refaire ses énergies

  • Levez-vous toujours à la même heure, y compris les fins de semaine. Tôt ou tard, votre organisme s’adaptera à la régularité de cet horaire.
  • Si vous manquez de sommeil, allez au lit plus tôt. Tant que vous vous levez toujours à la même heure, il n’y a pas de problème à changer l’heure du coucher.
  • Ne prenez que de courtes siestes. Si vous dormez plus d’une demi heure durant le jour, votre organisme en réclamera plus, et vous serez sonnée au réveil.

Quand consulter un médecin

Si, malgré tout ce que vous avez fait pour soigner votre fatigue, vous êtes tout aussi épuisée, consultez votre médecin. Si votre fatigue s’accompagne de douleurs abdominales soudaines, d’essoufflement ou de céphalée grave, consultez dans les plus brefs délais. Les douleurs musculaires, la nausée, la dépression, la fièvre ou des troubles de la vision pourraient également nécessiter une consultation médicale rapide.

Popular Videos