Tendance fitness: Le Dodgeball

Désormais, le Dodgeball n’est plus simplement un jeu réservé aux enfants. Il s’agit d’un sport de plus en plus populaire pratiqué par des équipes à travers tout le Canada. Voici quelques bonnes raisons de vous y mettre.

Tendance fitness: Le Dodgeball

Il y a deux ans, mon mari Jeff et moi avions décidé de nous initier au ballon chasseur pour être actifs et faire quelque chose ensemble. J’étais très nerveuse parce que je n’avais jamais pratiqué un sport d’équipe et parce que Jeff est de nature très sportive. Mais après cette première soirée, nous avons été conquis tous les deux. Quelques jours plus tard, nous avons formé un club étudiant et nous l’avons inscrit auprès d’Extreme Dodgeball à Hamilton et nous avons recruté des amis, des membres de notre famille et des collègues pour jouer avec nous.

Maintenant, je fais partie de deux équipes et je joue deux soirs par semaine. Mon club de la ligue féminine s’appelle Hot Shots et le club où Jeff et moi jouons dans la ligue étudiante est le Fight Planet. En ligue étudiante, j’ai dû apprendre à lancer plus fort, à esquiver plus rapidement et à repousser mes limites pour concurrencer les hommes. C’est évident qu’ils lancent plus fort mais rien ne vaut la satisfaction pour une femme de toucher un gars et de le vaincre sur le terrain.

Chez les Hot Shots, l’âge des joueurs varie de 18 à 45 ans et nous jouons pour le plaisir, des parties à un rythme plus rapide. Cette ligue permet davantage d’atteindre ses objectifs personnels pour attraper, lancer et esquiver. C’est très gratifiant de pouvoir montrer ses forces et ses habiletés. Je trouve que les femmes sont naturellement plus stimulantes, motivantes et encourageantes et qu’elles rient beaucoup entre elles. Nous avons du plaisir à tisser des relations que nous n’aurions pas autrement à cause de nos horaires bien remplis.

Dans la ligue féminine, nous n’allons pas au bar pour festoyer après chaque partie parce que plusieurs joueuses ont des bébés à nourrir ou des enfants à mettre au lit. Mais nous faisons une fête à la fin de la saison. Par contre, les gars de la ligue étudiante se retrouvent au bar du coin après chaque partie. C’est étrange comme les hommes considèrent que la bière fait partie du jeu et que les femmes se sentent coupables de sortir après une partie.

Le ballon chasseur est le meilleur programme de mise en forme que je n’ai jamais eu. On évalue qu’une personne de 68 kilos dépense 340 calories en une heure. Durant une partie de 55 minutes, vous faites travailler les jambes, les abdominaux, le fessier et certains muscles dont vous ignorez même l’existence; vous développez votre endurance et vous combattez le stress tout  en faisant un bon exercice cardiovasculaire.

Vous aimeriez essayer?

 

Ce sport est pratiqué ici depuis une vingtaine d’années mais il est devenu plus populaire après la présentation en 2004 de la comédie de Vince Vaughn (Le ballon chasseur: une vraie histoire de sous-estimé)

Comment joue-t-on?
Les règlements peuvent varier, mais l’objectif est de lancer le ballon pour toucher un joueur de l’autre équipe en lançant un ballon. Le ballon a la taille d’un ballon-volant et est recouvert de mousse et de tissu. Une partie dure 55 minutes, incluant 2 minutes de pause et peut se dérouler dans un demi-gymnase. On peut donc tenir deux parties simultanées dans le même gymnase. L’arbitre dit que les équipes jouent 10 à 15 rondes dans une partie.

Est-ce que ça fait mal lorsque le ballon nous frappe?
Pas du tout. Et aucun lancer intentionnel à la tête n’est toléré, poursuit l’arbitre. Lorsque vous recevez un ballon en plein visage, en particulier sur le nez, ça fait mal. Mais je n’ai jamais eu de bleu.

Comment s’habiller? Il ne faut aucun équipement particulier pour commencer, si ce n’est des vêtements de sport et une paire de souliers de course dont la semelle ne fait pas de marque. Certains joueurs portent des protecteurs de genoux pour esquiver en plongeant vers  le plancher ou en glissant pour faire un attrapé.

Où jouer?
Sur le site dogebellnation.ca, vous trouverez la liste des 21 ligues au Canada. Ou informez-vous auprès de votre service des loisirs.

Lyra Sherriff, âgée de 38 ans, est gestionnaire de projet auprès d’une importante société de câble et télécommunications à Hamilton en Ontario. Elle est la mère de deux enfants de deux et quatre ans.

Popular Videos