Remèdes naturels contre le périostose

Les coureurs souffrent généralement de périostose (ou périostite) lorsqu’ils s’entraînent sur des surfaces dures ou portent des chaussures usées. Si vous voulez éviter la douleur récurrente associée à cette affection, il est essentiel de faire des étirements et de pratiquer la modération.

Remèdes naturels contre le périostose

Remèdes naturels contre la périostose

Si vous courez régulièrement ou faites des exercices ayant pour effet de marteler vos mollets, vous risquez la périostose. Durant l’exercice, les muscles de vos mollets enflent et exercent une pression sur l’espace se trouvant entre le tibia et le péroné, les deux os qui vont du genou à la cheville. Il en résulte une irritation des muscles, tendons et ligaments autour et, en conséquence, une douleur dans le mollet externe (périostose antérieure) ou interne (périostose postérieure). La périostose postérieure est courante chez les personnes aux pieds plats, les muscles de la jambe devant faire un surcroît d’effort pour supporter la voûte plantaire.

Ce que vous pouvez faire pour soigner votre périostose

  • Mettez de la glace sur la blessure pour soulager l’enflure et la douleur. Utilisez une vessie de glace ou un sachet de légumes surgelés et laissez en place une vingtaine de minutes. Pour éviter la brûlure par le gel, protégez votre peau avec une serviette.
  • Vous pouvez également appliquer un morceau de glace. Mettez de l’eau à congeler dans un verre en styromousse. Quand elle est prise, enlevez une partie de la mousse en la pelant et appliquez le bloc de glace sur votre peau. À mesure que la glace fond, continuez de peler la styromousse. Limitez la durée de l’application à huit minutes à la fois, laissant votre peau se réchauffer avant de reprendre le traitement une deuxième et, si nécessaire, une troisième fois.
  • Asseyez-vous ou couchez-vous en pliant légèrement les jambes. Fléchissez le pied de la jambe douloureuse de l’avant vers l’arrière, puis de l’intérieur vers l’extérieur en faisant des cercles. Seul votre pied devrait bouger, votre jambe restant immobile. Refaites chacun des mouvements dix fois.
  • Asseyez-vous par terre. Étirez la jambe douloureuse en gardant le genou légèrement fléchi. Mettez une serviette autour de la partie antérieure de la plante de votre pied et, tout en gardant le genou plié, tirez-la délicatement vers vous. Tenez cette position 15 à 30 secondes, puis relâchez la tension. Répétez trois fois.
  • Ensuite, levez-vous et mettez vos mains contre le mur à hauteur des yeux. Votre jambe douloureuse devrait être derrière l’autre. Tournez le pied de derrière légèrement vers l’intérieur comme si vous aviez des pattes de pigeon. Inclinez-vous lentement vers le mur jusqu’à ce que vous sentiez un étirement derrière le mollet. Tenez la position 15 à 30 secondes.
  • Répétez l’exercice, cette fois en croisant la jambe de derrière devant celle de devant de sorte que votre poids repose essentiellement sur les bords extérieurs de votre pied. Tenez la position 15 à 30 secondes.
  • Toujours debout, mettez une main contre un mur ou sur le dossier d’une chaise pour assurer votre équilibre, fléchissez le genou de la jambe douloureuse et saisissez le dessus de votre pied. Tirez vos orteils vers le talon afin d’étirer la partie antérieure de votre jambe. Tenez la position 15 à 30 secondes. Répétez trois fois.
  • En vous appuyant sur une chaise ou un comptoir pour assurer votre équilibre, hissez-vous sur la pointe des pieds, tenez la position cinq secondes, puis redescendez lentement. Répétez 10 fois, puis refaites deux séries de dix.
  • Marchez en alternance 30 secondes sur vos talons et 30 secondes de manière normale. Répétez quatre fois.

Popular Videos