Quelques bonnes raisons d’opter pour la modération

Les Fêtes de fin d’année sont propices aux réjouissances et aux pots entre amis. Tant mieux! Ne dit-on pas qu’un cocktail ou un verre de vin de temps à autre peut bonifier le taux de HDL (le bon cholestérol)?

Quelques bonnes raisons d'opter pour la modération

Oui, mais… Point trop n’en faut! La limite généralement recommandée s’établit à une consommation par jour pour les femmes (environ 150 ml de vin, 350 ml de bière ou 45 ml de spiritueux), deux pour les hommes. Or, les deux tiers des femmes et la moitié des hommes reconnaissent qu’ils dépassent souvent cette limite. Une nouvelle étude des Centres de prévention et de contrôle des maladies constate que ces excès pourraient causer un accroissement de 70 % du risque d’hypertension artérielle, l’hypertriglycéridémie (taux anormalement élevé de triglycérides) et l’accumulation de graisse abdominale (la plus dangereuse pour le cœur).

« Il serait préférable de respecter les limites définies par les autorités médicales », conclut la responsable principale de cette étude, la Dre Amy Z. Fan.

Quelques conseils pour modérer vos élans alcoolisés…

  • Mesurez les doses. Vérifiez la contenance de vos verres. Des chercheurs de l’Université Cornell constatent que l’on a tendance à verser plus généreusement dans les verres bas et larges que dans les modèles étroits et hauts. L’écart peut aller jusqu’à 30 %!
  • Méfiez-vous des fins de semaine trop arrosées. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas bu de la semaine que vous pouvez « compenser » le samedi soir. Même ponctuels, les excès d’alcool sont dangereux, particulièrement pour l’hypertension artérielle et l’hypertriglycéridémie.
  • Renoncez aux amuse-gueules salés. Chips, bretzels, noix… Toutes ces grignotines salées donnent soif. Il n’est pas plus recommandable de boire à jeun. L’idéal reste de déguster un vrai repas équilibré dès avant la première gorgée.

Vidéos les plus populaires