Programme de printemps

Durant la belle saison, la nature n’est pas la seule à s’éveiller. Le corps humain ressent lui aussi une énergie nouvelle, qu’il faut canaliser dans la bonne direction pour sortir de l’hiver.

Programme de printemps

Après la froidure des mois sombres, les jours s’allongent petit à petit et le corps se réveille. La plus grande intensité de la lumière du jour stimule l’activité du métabolisme. Mais la circulation sanguine a souvent du mal à suivre. L’organisme réagit aux changements constants de température et de pression atmosphérique, stimuli instables qui agissent directement sur le système neurovégétatif. Les vaisseaux sanguins ne cessent de se dilater et se rétracter alternativement, ce qui stresse l’organisme et engendre ce que l’on appelle la fatigue du printemps. Le corps connaît donc des difficultés d’adaptation qui peuvent se traduire par une baisse de concentration, des maux de tête, du découragement, une perte d’entrain et, comme toujours quand il est sursollicité, une grande vulnérabilité aux infections.

Faire le plein d’oxygène

Pour combattre ces symptômes, prenez de l’exercice au grand air. Le jogging, le vélo et les longues marches stimulent la circulation, éliminent les hormones du stress, provoquent une saine fatigue physique et rééquilibrent le rythme du sommeil.

Une cure détoxiquante pour le corps

Votre corps est prêt pour le grand nettoyage de printemps. En cette saison, l’accroissement des stimuli externes accélère la division cellulaire, et les vieilles cellules sont remplacées par de nouvelles. Vous pouvez renforcer cette phase de régénération naturelle en buvant beaucoup, en détoxiquant votre organisme ou en pratiquant un jeûne thérapeutique. Si le jeûne de carême, avant Pâques, est une pratique religieuse, il était déjà d’usage en Chine il y a six mille ans : les Chinois savent depuis longtemps que réduire leur alimentation au printemps produit des effets bénéfiques sur leur santé. Moins manger nettoie donc l’organisme, mais permet aussi, par la même occasion, d’éliminer une partie de la graisse superflue accumulée tout au long de l’hiver.

Régime de printemps

S’il est essentiel de faire de l’exercice pour renforcer sa puissance musculaire, il faut aussi surveiller son alimentation. Pour cela, il est plus judicieux d’adopter un régime équilibré qu’un régime draconien qui priverait l’organisme des vitamines, oligoéléments et fibres alimentaires dont il a besoin. Au printemps, la nature offre quantité de légumes nouveaux riches en vitamines et en oligoéléments. Les fruits et les légumes augmentent la résistance du corps, soulagent les états dépressifs et fortifient le système immunitaire.

Les légumes de printemps comme les carottes, les asperges, les petits pois, les épinards et les pommes de terre nouvelles, mais également les produits aux céréales complètes, l’agneau et le veau couvrent les besoins accrus de l’organisme en vitamines B et C et en minéraux comme le fer et le magnésium.

Riches en vitamines, les herbes aromatiques et les plantes comme la ciboulette, le cresson et l’oseille, préparées en soupe, en salade ou ciselées sur une tartine de fromage blanc, activent le métabolisme.

Mais n’oubliez pas l’art de relever les saveurs : les herbes et épices telles que le gingembre, la coriandre et la cardamome ajoutent aux plats une note de fraîcheur, mettent de bonne humeur et donnent envie de s’activer. Enfin, n’hésitez pas à utiliser le jus de citron dans les assaisonnements de vos salades : il constitue une source naturelle et très efficace de vitamine C.

Renaître

Le printemps est la saison du renouveau non seulement pour les parfums et les couleurs, mais aussi pour l’être humain, son énergie vitale et ses projets. Prenez l’air le plus souvent possible et laissez libre cours à vos sensations. Profitez de cette lumineuse période de renaissance pour mettre vos sens à l’écoute et respirer profondément.

Vidéos les plus populaires