Comment se prémunir du zona?

 Les adultes plus âgés sont davantage à risque de cette maladie douloureuse qui peut entraîner des problèmes de santé à long terme. Voici ce qu’il vous faut savoir.

Comment se prémunir du zona?

Qu’est-ce que le zona?
Aussi appelée herpès zoster, cette infection douloureuse des nerfs est causée par le virus varicelle-zona – le même que celui qui provoque la varicelle. Si vous avez déjà eu la varicelle, le virus reste dormant dans votre système nerveux, et il peut se réactiver en se manifestant sous forme de zona. On ne traite pas directement, mais on donne des antiviraux et des antidouleurs pour soulager et accélérer le processus.

Qui est à risque d’attraper le zona?
Quiconque a eu la varicelle peut faire un zona, mais certains facteurs augmentent vos risques. Le zona apparaît plus souvent chez les adultes de 50 ans et plus, et plus vous vieillissez, plus vous présentez de risques. Les personnes qui ont un système immunitaire déprimé en raison d’une maladie, de la prise de médicaments immunosuppresseurs (comme les corticostéroïdes), du VIH (SIDA), de certaines formes de cancer, de radiothérapie ou de chimiothérapie sont plus vulnérables.

Quels sont les symptômes du zona?
Le zona touche généralement un seul côté du corps (souvent le côté gauche ou le côté droit du torse). Vous ressentirez de la sensibilité, de la douleur, des picotements, des démangeaisons, de l’engourdissement ou une sensation de brûlure dans la zone affectée, suivis d’une éruption cutanée très rouge. Il se forme de petites vésicules remplies de liquide qui éclatent et font des croûtes. Typiquement, l’éruption dure sept à 10 jours, et disparaît au bout d’un mois, mais la douleur peut perdurer, chez certaines personnes pendant trois mois ou plus. Les symptômes qui précèdent l’éruption peuvent comprendre des céphalées, de la fatigue et de la sensibilité à la lumière. Si vous croyez que vous faites un zona, consultez immédiatement votre médecin, car les antiviraux sont plus efficaces si on les commence dans les 72 heures de l’apparition de l’éruption.

Quels sont les effets potentiels à long terme du zona?
Certaines personnes éprouvent des douleurs névralgiques intenses qui perdurent pendant des semaines ou des mois (névralgie postzostérienne ou NPZ). Si le virus touche certains nerfs, il peut entraîner une paralysie faciale, des douleurs auditives et une perte du goût ou de l’ouïe. Le zona peut aussi entraîner une inflammation du cerveau, des troubles de la vision ou des problèmes d’équilibre. 

Comment puis-je prévenir le zona?
Si vous n’avez jamais eu la varicelle, arrangez-vous pour ne pas l’attraper! Évitez tout contact avec quiconque a été infecté du zona. Si le zona n’est pas transmissible entre deux personnes, il peut infecter quelqu’un qui n’a pas eu la varicelle et qui pourrait alors l’attraper. Il existe un vaccin contre la varicelle : parlez-en avec votre médecin ou pharmacien. Il existe aussi un vaccin contre le zona.

Dois-je me faire vacciner contre le zona?
Au Canada, le vaccin contre le zona est recommandé chez les 60 ans et plus, et également chez les adultes de plus de 50 ans, qui ont des antécédents de zona. Vous faire vacciner ne garantit pas que vous ne ferez jamais de zona, mais cela réduit vraiment vos risques. Et si vous faites un zona, le vaccin peut réduire la gravité et le risque de complications, telle la névralgie postzostérienne. Le vaccin n’est pas recommandé à ceux qui ont un système immunitaire affaibli ou qui prennent des médicaments immunosuppresseurs, non plus qu’aux femmes enceintes ou aux personnes très allergiques à la néomycine ou à la gélatine. Discutez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

Vidéos les plus populaires