Parole de médecin

Découpez cet article et montrez-le à l’homme de votre vie pour l’encourager à prendre rendez-vous. 

Parole de médecin

Les hommes ont toujours une raison pour ne pas voir un médecin. « Au lieu de prévenir, ils viennent quand ils n’ont plus le choix », soupire le docteur Howard Shiffman, médecin de famille attaché à une clinique torontoise pour les hommes. Aux États-Unis, 55 % des hommes sondés par une association de médecins de famille ont admis qu’ils n’avaient pas eu de bilan de santé depuis un an et 29 %, qu’ils attendaient « aussi longtemps que possible » avant de consulter quand ils ne se sentaient pas bien. Ces chiffres valent pour le Canada. Pourtant, entre 30 et 45 ans, un homme, même en bonne santé, devrait voir son médecin tous les deux ans. « Certains problèmes ne se déclarent que quand ils deviennent graves », explique Shiffman. Si votre conjoint, frère, père ou meilleur ami n’a pas eu de bilan de santé depuis longtemps, les trois raisons suivantes l’aideront peut-être à se décider.

Sa sexualité

Elle risque d’être gâchée par toutes sortes de maladies qu’il pourrait prévenir ou guérir. Le diabète, par exemple : deux millions de Canadiens en souffrent, et selon l’Association canadienne du diabète, de 34 % à 45 % des hommes diabétiques ont des troubles érectiles. La maladie affecte le cœur (aggravant le risque de maladie cardiaque) et les vaisseaux sanguins du pénis. Les hommes de plus de 40 ans devraient subir un test de dépistage sanguin tous les trois ans. Une autre bonne raison de s’intéresser à ces parties-là, c’est l’augmentation confirmée par Santé Canada de maladies sexuellement transmissibles comme les chlamydioses et la blennorragie.

Ses os

L’ostéoporose n’épargne pas les hommes : un sur huit est frappé, et les os commencent à s’effriter dès la trentaine. Facteurs aggravants, selon le docteur Aliya Khan, professeur de médecine clinique à l’Université McMaster : une forte consommation d’alcool ou de boissons gazeuses, la prise orale de stéroïdes, un faible taux de testostérone. Tous les hommes devraient consulter leur médecin sur les facteurs de risque et les méthodes de prévention comme l’exercice et la prise de calcium et de vitamine D. Ceux qui ont mal au dos ou se voûtent devraient subir d’urgence une ostéodensitométrie (mesure de la densité des os).

Son cœur

Face aux maladies cardiovasculaires, les deux sexes sont inégaux et les hommes, souvent défavorisés. Une étude impliquant 53 781 sujets des deux sexes menée à l’hôpital universitaire de Linköping, en Suède, a établi que le risque de décès par syndrome coronarien aigu  ou angine de poitrine instable était plus élevé pour les hommes que pour les femmes même s’ils bénéficiaient de soins plus intensifs. N’ayez pas peur de harceler l’homme de votre vie jusqu’à ce qu’il se décide à faire mesurer sa tension artérielle et son taux de cholestérol régulièrement.

Popular Videos