Panne d’inspiration: l’approche oblique comme remède

Vous souffrez du syndrôme de la page blanche, êtes en panne d’inspiration ou n’arrivez pas à atteindre vos objectifs? L’approche oblique pourrait être le remède tout indiqué!

Panne d'inspiration: l'approche oblique comme remède

L’approche oblique pour contrer la panne d’inspiration

L’approche oblique serait particulièrement efficace en présence de problèmes globaux et compliqués de la vie : soucis professionnels, panne d’inspiration, accomplissement personnel, envie d’écrire un livre à succès ou de créer une œuvre d’art durable.

Je m’explique: dans la vingtaine et follement amoureuse, j’avais quitté mon travail et suivi un homme à l’étranger. Il était vite devenu évident que les choses ne fonctionneraient pas. Il était distant et ne manifestait aucune envie de s’engager sérieusement. Le cœur brisé, sans cris, j’avais fait mes valises et j’étais rentrée chez moi. Quelques semaines plus tard, il m’appelait pour me demander en mariage.

Ce fut ma première leçon de ce que l’économiste britannique John Kay appelle la théorie de l’obliquité, selon laquelle, pour se rendre quelque part, il vaut parfois mieux prendre la direction opposée.

Cela semble paradoxal, mais les preuves abondent. Devant le syndrome de la page blanche, il vaut mieux faire une balade que de fixer un écran vide. De même, les meilleures idées créatives nous viennent souvent au lit ou sous la douche. Mais pourquoi, et quand, l’obliquité fonctionne-t-elle ?

Selon l’économiste, l‘approche oblique est excellente « dans des circonstances difficiles ou quand le résultat dépend d’interactions avec autrui ». L’obliquité, écrit-il, est « caractéristique de systèmes complexes, mal compris et dont la nature change lorsque nous interagissons avec eux ».

Prenons le cas des feux de forêt. Au cours de la plus grande partie du 20e siècle, le U.S. National Park Service a combattu chaque feu de forêt. Le nombre d’incendies a diminué mais, paradoxalement, ils ont été plus importants et plus dangereux que jamais.

Au fil du temps, les pompiers ont compris que la plupart des petits feux de forêt s’éteignaient d’eux-mêmes et que les zones calcinées créaient des pare-feu naturels en détruisant les taillis très inflammables. Autrement dit, les petits feux prévenaient souvent les grands. Quand le National Park Service a commencé à laisser certains feux s’épuiser, voire à provoquer
intentionnellement des incendies contrôlés, les dégâts ont nettement diminué.

L’approche directe a, bien sûr, de nombreux avantages. Après tout, une facture impayée, ignorée par obliquité, ne se réglera pas toute seule. Un mur branlant requiert une attention immédiate!

Cela dit, la performeuse Marina Abramovic a trouvé certaines de ses meilleures idées originales et complexes dans des aéroports. Au lieu de composer, Beethoven passait le plus clair de ses après-midi à se promener.

La prochaine fois que votre inspiration que votre créativité vous feront défaut, éteignez votre ordinateur et rendez-vous au café du coin!

Vidéos les plus populaires