Optimisez votre entraînement

Ce que toute femme devrait savoir pour tirer le meilleur parti possible de son entraînement.

Optimisez votre entraînement

Les femmes ont souvent à relever des défis qui semblent opposer leur corps à leur esprit. En connaissant les besoins de votre corps, vous serez plus motivée à vous entraîner et à rester en forme.

1. Synchronisez votre entraînement avec votre cycle menstruel

N’en dites rien au gérant du gym, mais la prochaine fois qu’il vous verra grimper de manière effrénée sur le StairMaster, vous saurez que c’est parce que vous êtes sur la fin de votre cycle menstruel. Lors d’une étude menée à l’université d’Adelaide (Australie), on a découvert que les femmes qui faisaient de l’exercice durant cette partie de leur cycle, alors que leurs taux d’œstrogène et de progestérone sont à leur sommet, utilisaient plus leur graisse comme source d’énergie et étaient donc moins fatiguées.

2. Vérifiez votre taux de fer

Le fer permet aux globules de transporter l’oxygène aux divers tissus de l’organisme et est donc très important quand on fait de l’exercice. Lors d’une étude menée à l’université Cornell, on a observé que les femmes dont le taux de ce minéral était faible, quoique pas suffisamment pour être considérées comme anémiques, avaient plus de mal que les autres à respecter leur programme d’exercices et d’entraînement. Or, on estime que 16% des Nord-Américaines souffrent, sans le savoir, de ce degré de carence. Les femmes physiquement actives ou qui suivent un régime, et les végétariens sont particulièrement à risque.

Si vous souffrez d’une carence semblable, vous pourrez prendre un supplément de fer, qui aura pour effet de multiplier par deux votre endurance. Vous devrez toutefois consulter votre médecin car les suppléments de fer doivent être administrés sous surveillance médicale. Par contre, vous pouvez augmenter votre consommation de fer d’origine alimentaire en mangeant de la viande rouge et des fruits de mer. Les légumineuses, les grains entiers et les légumes verts en renferment également. Cependant, il est préférable de les consommer en même temps que des agrumes ou du jus d’agrumes afin de favoriser son absorption.

3. Au gym, ignorez les miroirs

Les décorateurs ne peuvent s’empêcher de mettre des miroirs un peu partout sur les murs des selles d’exercice, convaincus que leurs clients veulent se regarder pendant qu’ils s’entraînent. Mais c’est loin d’être le cas pour tout le monde. Se regarder en train de sautiller, faire des fentes ou élancer les bras est, pour certaines personnes, intimidant. On a observé au cours d’une étude que les femmes qui faisaient de l’exercice devant un miroir étaient moins calmes et plus fatigués au bout de 30 minutes d’entraînement que les autres. Dans certains gyms, on a compris le message et on offre désormais des endroits sans miroir. Si ce n’est pas le cas du vôtre, parlez-en au gérant.

4. Ne vous encombrez pas de vidéos de vedettes

On pourrait remplir le Hollywood Bowl avec les vedettes maigrichonnes et les mannequins ultraminces qui cherchent à vendre leur vidéo d’exercice. Mais, selon les experts, ces vidéos pourraient avoir pour effet de miner votre motivation à faire de l’exercice. Au cours d’une étude menée à l’université McMaster de Hamilton (Ontario), on a découvert que les personnes perdaient confiance en elles-mêmes et étaient moins disposées à poursuivre leur entraînement  lorsqu’elles se servaient de vidéos montrant des mannequins ultraminces aux muscles fabuleux et au string apparent. Curieusement, cette réaction était encore plus marquée lorsque le vidéo montrait une présentatrice tout aussi mince dirigeant un groupe de femmes un peu plus potelées mais d’apparence parfaitement normale. Apparemment, ce genre de scénario ne fait qu’accentuer la division entre les divas du conditionnement physique et le monde ordinaire.

Si vous êtes à la recherche de vidéo d’exercice ou de cours, les chercheurs conseillent plutôt de vous tourner vers un enseignant en qui vous pouvez avoir confiance, c’est-à-dire quelqu’un qui a reçu une formation en conditionnement physique mais doit, comme le commun des mortels, faire de l’exercice pour bien paraître. Les vidéos ou les cours donnés par des entraîneurs personnels ou des physiologistes de l’exercice, sont, à cet égard un très bon choix.

5. Vous pouvez être solidement bâtie et en santé

De nombreuses femmes pensent qu’elles sont trop corpulentes pour tirer des bienfaits de l’exercice; d’autres se découragent si elles ne perdent pas assez de poids à l’issue de plusieurs semaines d’entraînement. Mais le plus grand bienfait qu’apporte l’exercice, c’est de garder le cœur en santé. Les résultats d’études indiquent que ce qui est déterminant pour le cœur, ce n’est pas le poids mais le degré d’activité physique. Dans une en particulier, publiée en 2004 dans le JAMA (Journal of the American Medical Association), les chercheurs ont évalué plus de 900 femmes dont les trois-quarts étaient en surpoids ou obèses. Après les voir pesées, déterminé leur indice de masse corporelle et leur degré d’activité physique, ils leur ont fait passer un angiogramme afin de dépister une éventuelle maladie du cœur. Les résultats étaient absolument clairs : le poids n’avait pas d’incidence sur la maladie mais l’exercice, oui. Les femmes qui montraient le plus de problèmes n’étaient pas les plus bâties mais celles qui faisaient le moins d’exercice.

Vidéos les plus populaires