Les copains d’abord

Quels que soient leur sexe, leur niveau d’éducation ou leur revenu, neuf Québécois sur dix font d’abord confiance à leurs amis.

Les copains d'abord

«Faut-il s’en étonner? La génération émergente a souvent été élevée en gang; les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) se multiplient de façon exponentielle; nous vivons dans une société de plus en plus basée sur les liens choisis», observe la publicitaire Anne Darche. Surprise: les 55 ans et plus sont aussi nombreux à faire ce choix (92%) que les 18-34 (91%)!

INTRIGANT

Alors qu’ils étaient bons premiers l’an dernier, les conjoints partagent le 3e rang avec les pères. «Des scandales très médiatisés ont révélé que des criminels à col blanc, comme le conseiller financier Earl Jones, n’ont pas hésité à duper les membres de leur propre famille, rappelle Thierry Giasson. C’est assez pour que, tout à coup, on se mette à regarder nos proches d’un autre œil!»

DÉRANGEANT 

Que nous fassions plus confiance à nos potes qu’à notre propre mère (au second rang) rend Christian Dufour perplexe. «C’est quand même une drôle de société…»

AMUSANT 

Fido et Kiki ferment la liste. Mais le chien est le meilleur ami… de la femme: 56% des répondantes font confiance à leur animal de compagnie, contre 45% des répondants!

TROUBLANT 

Plus on est éduqué, plus on se méfie de son conjoint et de ses enfants. Question: l’éducation rendrait-elle plus soupçonneux… ou plus lucide?

DIFFÉRENT 

Le sondage 2010 a beau être sous le signe de la tradition, la société québécoise demeure l’une des plus «déchristianisées de la planète». La preuve: au palmarès de la confiance, «Votre dieu» n’occupe chez nous que le 10e rang, alors que l’ensemble du Canada lui décerne une 6e place.

Vidéos les plus populaires