Les 5 cancers les plus mortels: pancréas

Le cancer du pancréas n’est pas très fréquent, mais comme il est généralement dépisté trop tard, son taux de mortalité est très élevé.

Les 5 cancers les plus mortels: pancréas

Le cancer du pancréas n’est pas très courant (il tue 1950 femmes par année au Canada), mais «c’est le plus mortel», de dire le docteur Mark Walsh, directeur en chirurgie de la transplantation du foie pour le Multi-Organ Transplant Program au QEII Health Sciences Centre de Halifax. Quand on le détecte, il est habituellement trop avancé pour être traité; à l’apparition des premiers signes, c’est-à-dire douleurs abdominales et perte de poids, il s’est déjà étendu à d’autres organes.

Le pourcentage des patients pour qui le traitement réussit – habituellement une intervention chirurgicale et la chimiothérapie – est de 5 à 7%, cinq ans après le diagnostic. Les interventions chirurgicales que pratique Mark Walsh ainsi que d’autres chirurgiens sont de plus en plus agressives et permettent l’ablation d’une plus grande partie des tumeurs cancéreuses. En outre, le docteur Mark Callery de Harvard mène présentement des études sur une nouvelle technologie radiothérapeutique postopératoire.

Chez un faible pourcentage des personnes souffrant du cancer du pancréas, la maladie est héréditaire. Pour elles, le pronostic est meilleur car elles passent habituellement des tests de dépistage précoce. 

Au cours d’une étude récente, des chercheurs allemands ont injecté des bactéries streptocoques à des souris auxquelles on avait implanté des cellules cancéreuses du pancréas humain, à l’issue de quoi les tumeurs ont ou bien disparu ou bien ont considérablement diminué de taille. C’est la première étude du genre à démontrer que, mis en branle par des bactéries qu’il considère comme des corps étrangers, le système immunitaire s’en prend à des tumeurs. «C’est très prometteur mais cela reste expérimental», de dire le docteur Michael Linnebacher, un des chercheurs de l’université de Rostock. «Entre les expériences sur les souris et la mise u point de traitements anticancéreux pour les humains, il peut se passer 10 à 15 ans», ajoute Mark Walsh.

Pour en savoir plus sur les découvertes, les nouveaux traitements, les études en cours et les outils de diagnostic pour les autres cancers les plus mortels chez les femmes, consultez leur article respectif:

Cancer du poumon
Cancer du sein
Cancer colorectal
Cancer de l’ovaire

Popular Videos