Le bonheur, c’est la beauté? Pas si sûr!

Fondez-vous votre bonheur selon votre apparence ? Personnellement oui’ du moins jusqu’à ce que je modifie cette perception!

Le bonheur, c'est la beauté? Pas si sûr!

Il n’y a pas si longtemps, je croyais que si j’étais mince, je serais heureuse. Je n’avais pas beaucoup de poids superflu, mais j’avais décidé de tenir ces kilos supplémentaires responsables de tous mes maux. Alors, j’ai participé à un camp d’entrainement intensif, je me suis mise à compter les calories, à raison de 1600 par jour, et j’ai perdu 7 kilos en quelques mois. Mes amies me faisaient des commentaires tels que : « Wow ! Tu es tellement mince. »

Est-ce que cela me rendait plus heureuse ? Eh bien’ non ! Je me sentais toujours pitoyable. Mes dernières relations, vécues avec des hommes ayant peur de l’engagement, étaient ponctuées de commentaires négatifs ou insensibles que ces hommes percevaient comme « des blagues ». En apparence, je donnais une impression de réussite : une brillante carrière d’écrivaine et un grand cercle d’amis. Mais en fait, mes choix en matière d’hommes étaient conditionnés par un manque d’estime personnelle. J’ai fini par prendre la décision de ne plus rencontrer de « perdants », d’assumer les conséquences de mes mauvais choix et de réaménager ma vie. L’une des composantes de ce choix fut de modifier ma perception de l’apparence physique.

J’ai découvert que je n’avais pas besoin d’être mince, mais plutôt d’être en santé, à l’intérieur comme à l’extérieur de moi. Je me devais d’être en forme pour moi-même et personne d’autre et surtout pour me sentir bien plutôt que pour paraître bien.

Plus j’apprenais à être bien dans ma peau, plus je découvrais que la forme fait partie d’un mouvement plus large : en fait, l’important n’est pas les kilos qu’on perd mais plutôt tout ce qu’on y gagne.  L’exercice ne devrait être ni une obligation ni une tâche ; c’est une condition essentielle du bonheur.

La new-yorkaise Kris Carr est une activiste du bien-être et auteure du livre à succès Crazy Sexy Cancer. Depuis 2003, elle vit pleinement en dépit d’un diagnostic de cancer du foie qui en est au stade 4 et elle affirme que « la bonne forme est la clé du bien-être. Selon Kris Car, le système lymphatique  a besoin d’exercice pour fonctionner correctement. « Bougez cinq jours par semaine pendant au moins 35 minutes. Et ainsi, au lieu de transporter le poids du monde entier, faites des exercices avec des poids qui renforceront cotre ossature. »

L’exercice aérobique est le médicament approprié pour des maladies comme la cardiopathie, l’ostéoporose, le diabète et la dépression.  Toute forme d’exercice renforce la production d’endorphine, un neurotransmetteur grâce auquel nous ressentons le plaisir. L’exercice permet aussi de réduire l’anxiété, d’améliorer la qualité du sommeil, de stimuler la concentration et d’augmenter l’estime de soi. Tal Ben-Shahar, auteur de The Pursuit of Perfect et conférencier sur la psychologie positive à l’Université d’Harvard m’a affirmé que « plusieurs études démontrent que la pratique régulière de l’exercice est l’équivalent des médicaments psychiatriques les plus puissants.. » Note : cela ne signifie pas que l’exercice peut remplacer les antidépresseurs. Consultez votre médecin pour savoir ce qui vous convient le mieux.

La conseillère certifiée en conditionnement physique Jessica Corbin est comme moi : elle a déjà fait du sport de façon excessive. Mais aujourd’hui, elle a adopté un style de vie plus équilibré et a amorcé une carrière d’enseignante, ce qui lui permet de vivre sa passion pour le cardio, le yoga, les arts martiaux et la méditation. Elle a cessé de viser la minceur à tout prix et se concentre sur l’aspect santé de l’exercice. Cette nouvelle orientation lui a permis de commencer à apprécier les formes féminines de son corps. Elle a abandonné l’idée du corps idéal impossible à maintenir qu’elle avait atteint lorsqu’elle était coureuse. Lorsque l’exercice physique est redevenu agréable, elle a retrouvé la santé et s’est sentie plus heureuse.

Son parcours me fait tellement penser au mien. J’ai dû abandonner le régime du camp d’entraînement parce que, même si je perdais du poids, je surtaxais mon corps. J’ai subi des blessures aux genoux dont je conserve toujours les séquelles. Si j’avais porté attention à mes genoux enflés au lieu de me pousser à bout, j’aurais saisi les signaux de mon corps qui demandait plus de récupération et moins de stress.

Il est utile d’être attentif à vos sensations. Vérifiez votre niveau d’énergie chaque matin, explique Jessica Corbin. « Vous pouvez vous sentir capable de courir 10 kilomètres un jour donné, mais cela ne signifie pas que vous devriez le faire le lendemain. » Évidemment, il n’est pas mieux de ne rien faire du tout. Mais lors d’une journée de repos, vous pouvez marcher au lieu d’aller courir,  ou faire du yoga plutôt qu’une séance de vélo-cardio. Cette routine plus réaliste sera plus facile à intégrer à votre quotidien. Et il ne faut pas en faire trop : Au final, il faut viser à ne pas faire plus de mal que de bien.

« Tout se résume à prendre soin de soi, explique la conseillère Jessica Corbin. Si vous adhérez à ce concept, vous ne vous flagellerez pas parce que vous n’êtes pas allée au gymnase. Cherchez des façons de bouger qui vous rendront heureuse. Dès lors, la constance deviendra une habitude et ce sera comme si vous alliez vent de dos ».

Elle a tout à fait raison. J’ai appris à faire de l’exercice et à m’alimenter sainement dans le but d’améliorer mon niveau d’énergie et mon humeur ; en fait, c’était mon seul et unique exercice. Je fais 45 minutes de cardio et 15 minutes de poids un maximum de quatre fois par semaine. Pour tous les aspects de la vie comme l’argent et les relations, lorsque vous amorcez un processus qui vise la santé et le souci du bien-être, les bons résultats s’accumulent. Un corps en forme, une relation amoureuse, une carrière harmonieuse découlent de l’amour qu’on se porte et de sentiments personnels  positifs comme le respect de soi. Trop souvent, nous croyons que si nous travaillons sur des aspects externes, le bonheur suivra. J’ai appris par moi-même qu’il faut faire l’inverse!

Vous pouvez aussi tenir un journal quotidien de toutes les choses que vous faites dans votre vie. Vous remarquerez les changements de votre motivation quotidienne à prendre soin de vous-même.

Vidéos les plus populaires