Hiver et santé des yeux

L’hiver est dur pour les yeux. Voici quelques conseils pour prévenir et soigner les problèmes qui peuvent surgir durant cette saison, notamment la sécheresse et l’inflammation de l’œil.

Hiver et santé des yeux

La réflexion du soleil sur la neige et la sécheresse des maisons irritent les yeux et, à la longue, affaiblissent la vue. Vous pouvez agir dès maintenant pour corriger le problème à court terme et prévenir à long terme les maladies plus graves, notamment la cataracte et les diverses affections de la cornée.

Problème oculaire no 1 : sécheresse

La sécheresse de l’œil est le problème oculaire le plus courant durant l’hiver. Elle se manifeste par une sensation de brûlure ou de démangeaison, ou par l’impression d’avoir un corps étranger dans l’œil. Elle se produit quand l’air des maisons et des édifices est très sec ou quand on sort par une journée particulièrement venteuse.

Si les personnes portant des verres de contact sont particulièrement susceptibles d’en souffrir, ce problème peut en toucher bien d’autres, notamment les femmes en préménopause ou ménopause, la chute des taux d’œstrogène entraînant la sécheresse oculaire. «Les gens se plaignent que leurs yeux sont humides», souligne le docteur Pierre Faber, directeur du département d’ophtalmologie au Providence Health Care de Vancouver. «En réalité, c’est qu’ils ne coulent pas assez et quand, ils sont secs et irrités, alors ils coulent de manière incontrôlée.» À la longue, la sécheresse peut brouiller la vue ou causer des dommages à la cornée.

Solutions

  • Humidifiez vos yeux. Buvez beaucoup de liquide et utilisez un humidificateur à air chaud ou froid durant le jour, quand vos yeux sont ouverts.
  • Mettez des gouttes lubrifiantes. «Les solutions salines, les gels et les gouttes lubrifiantes, produits offerts en vente libre dans les pharmacies, contribuent à hydrater le film lacrymal et préviennent l’évaporation trop rapide du liquide de l’oeil», explique Ralph Chou, professeur adjoint à l’école d’optométrie de l’université de Waterloo.
  • Clignez des yeux. Durant les activités qui sollicitent particulièrement les yeux, par exemple le travail à l’ordinateur, on ne cligne pas suffisamment des yeux, ce qui peut exacerber la sécheresse, souligne Ralph Chou. Si vos yeux sont secs au travail, prenez l’habitude de battre régulièrement des paupières.
  • Portez des lunettes. Les jours de bourrasque, portez des lunettes de soleil pour vous protéger de l’action desséchante du vent.

Problème oculaire no 2: réflexion du soleil sur la glace ou la neige

Skier, patiner ou enlever la neige, toutes ces activités exposent la surface des yeux aux rayons ultraviolets qui sont réfléchis par la neige ou la glace; il peut en résulter une kératopathie, inflammation de la cornée, explique le docteur Lorne Bellan, directeur du département d’ophtalmologie de l’université du Manitoba et président de la Société canadienne d’ophtalmologie. La kératopathie fait rougir les yeux et les rend douloureux et sensibles à la lumière. Elle peut en outre nécessiter un traitement aux gouttes antibiotiques dans le but de prévenir l’infection. L’exposition au rayonnement ultraviolet joue en outre un rôle important dans la formation de la cataracte, opacité du cristallin qui affecte la vision. Par contre, les grands froids ne menacent généralement pas l’œil, qui s’en défend en larmoyant et en se plissant.

Solutions

  • Protégez-les. Portez des lunettes de soleil à protection anti-UV. «Sur une pente de ski, la neige fraîchement tombée réfléchit les UV presqu’à 100 pour cent. Vous recevez donc une double dose de soleil : d’en haut et d’en bas», explique Ralph Chou. Vos lunettes devraient offrir une protection UV d’au moins 400 (dans ce cas, elles bloquent autant les UVA que les UVB). Veillez en outre à ce que tous les membres de votre famille en portent. Comme la cataracte résulte de dommages cumulatifs, même les enfants devraient en avoir les jours très éclairés de l’hiver, rappelle Pierre Faber. Pour le ski, mettez des lunettes à lentilles en plastique de polycarbonate, qui bloquent le rayonnement UV.
  • Limitez les heures que vous passez à l’extérieur. Si vous avez oublié vos lunettes solaires, ne restez pas dehors plus de quelques heures les jours ensoleillés ou couverts, mais lumineux.

Vidéos les plus populaires