Contrez l’eczéma grâce à ces aliments

Lorsque l’on souffre d’eczéma, la peau est une constante source de démangeaisons et d’irritation. Bien que cette maladie frappe surtout les bébés et les enfants, elle peut également survenir à l’âge adulte. La peau du visage, des poignets, des mains ainsi que des plis internes du genou et du coude se dessèche, pèle, enfle et se couvre parfois d’ampoules. À la longue, des plaques épaisses de couleur brunâtre ou grisâtre peuvent se former.Parfois héréditaire, l’eczéma peut aussi résulter d’une hypersensibilité du système immunitaire à certains aliments qui le font réagir comme s’il s’agissait d’une véritable allergie. Ces aliments déclenchent ou aggravent la maladie. La clé est donc d’éviter ces aliments, mais aussi de mettre ceux susceptibles d’apporter un soulagement au menu. Voici donc les aliments à favoriser et à éviter si vous souffrez d’eczéma.

Contrez l'eczéma grâce à ces aliments

Thé oolong
Lors d’une étude d’une durée d’un mois, menée auprès de 118 sujets souffrant d’eczéma, des chercheurs japonais ont observé que, chez ceux qui buvaient deux tasses de thé oolong par jour, les démangeaisons diminuaient au bout d’une semaine. De plus, l’état de 63 % d’entre eux a continué de s’améliorer au cours des trois semaines suivantes. Les chercheurs pensent que les polyphénols antioxydants du thé contribuent à régénérer la peau. Dans d’autres études, on a fait la preuve que les tannins astringents du thé exerçaient une action anti-inflammatoire.

Vos objectifs: trois tasses par jour ; laissez le thé infuser au moins trois minutes.

Saumon, hareng, anchois et autres aliments riches en oméga-3
Quelle ironie ! Ces créatures à la peau couverte d’écailles sont celles qui protègent le mieux contre l’eczéma. Les poissons énumérés cidessus sont de bonnes sources d’oméga-3, acides gras dont l’organisme a besoin pour régénérer la peau et prévenir l’inflammation ainsi que les affections comme l’eczéma. Ils sont particulièrement riches en EPA, un oméga-3 anti-inflammatoire. Les chercheurs ont surtout étudié les effets de l’huile de poisson pour la prévention et le traitement de l’eczéma, mais les preuves scientifiques ont suffi à convaincre les dermatologues de l’importance de consommer régulièrement du poisson.

Pour changer du saumon, essayez la sardine, une excellente source d’oméga-3. Faites sauter des oignons et de l’ail dans de l’huile d’olive et ajoutez une boîte de sardines en sauce tomate. Servez sur des pâtes avec un filet de jus de citron et du parmesan râpé.

Vos objectifs: deux ou trois portions de poisson gras par semaine. Une ou deux fois par semaine, servez du poisson au souper ; un sandwich au thon ou au saumon en boîte, un midi ; ou encore, farcissez une tomate de salade de thon.

Truc utile: l’allergie au poisson peut aggraver les symptômes de l’eczéma. Si vous êtes sujet aux allergies, consultez un diététiste ou votre médecin, qui vous aidera à déterminer si le poisson fait partie de vos aliments déclencheurs.

Yogourt avec cultures vivantes

Les bactéries de ces yogourts, ainsi que du kéfir, contribuent particulièrement à la santé des cellules immunitaires du tractus intestinal. Elles seraient anti-inflammatoires et stimuleraient la production des globules blancs et des anticorps, ainsi que de divers facteurs de croissance qui limitent les réactions aberrantes de l’organisme aux allergènes.

Les résultats d’études indiquent que les probiotiques sont importants pour les bébés et les jeunes enfants, dont le système immunitaire est encore en développement. Deux de ces bactéries, le Lactobacillus acidophilus et le bifidobacterium, favorisent également l’absorption des nutriments par l’organisme, y compris celle des bons gras qui contribuent à prévenir l’eczéma.

Vos objectifs: une ou deux tasses par jour.

Suppléments : probiotiques
Les probiotiques pourraient exercer un effet préventif sur l’eczéma qui touche les femmes enceintes et les bébés. Ainsi, après avoir supprimé le lait de vache de l’alimentation de 230 nourrissons, des chercheurs finlandais ont donné à la moitié du groupe un supplément de probiotiques tandis que l’autre moitié recevait un placebo. Tous ont connu une amélioration, mais cette dernière était 30 % plus élevée chez ceux qui avaient reçu les probiotiques. Les chercheurs pensent qu’ils contribuent à renforcer le système immunitaire chez les jeunes enfants en développement. Ils seraient également efficaces chez les enfants plus âgés.

DOSE: bébés: consultez votre pédiatre avant de leur donner du lait maternel ou maternisé enrichi de probiotiques en poudre. Femmes enceintes ou qui allaitent: une capsule renfermant un million de bactéries lactobacillus et de bifidus, deux fois par jour.


Suppléments : acides gras oméga-3

L’huile de poisson en capsule est particulièrement indiquée pour les enfants qui refusent de manger du poisson. Elle fournit des quantités adéquates d’oméga-3 et surtout d’EPA, acide gras aux propriétés anti-inflammatoires. Lors d’une étude d’une durée de trois mois, on a observé que l’huile de poisson diminuait de 30 % les démangeaisons et l’inflammation chez les sujets souffrant d’eczéma.

DOSE: adultes: 4 capsules de 1 g d’huile de poisson (renfermant de l’EPA) par jour.

Enfants: optez pour un supplément liquide ou des comprimés à croquer conçus spécialement pour eux. Comme ils sont aromatisés, les enfants les acceptent plus facilement. Suivez le mode d’emploi indiqué sur l’emballage.


À éviter : lait de vache, œufs, blé, soya et noix

Ces aliments provoquent des réactions chez les enfants sujets aux allergies et peuvent aggraver l’eczéma. Pour déterminer si un enfant, ou un adulte, est sensible à l’un d’entre eux, il suffit d’éliminer de son régime tous les allergènes possibles, puis de les réintroduire un à un, en observant les réactions de l’enfant. Il est préférable de consulter à cette fin un médecin ou un diététiste, pour ne pas le priver inutilement d’aliments par ailleurs très nutritifs.

À éviter : café

Chez certains, le café peut exacerber les symptômes d’eczéma. Il peut être acidifiant, ce qui favorise l’inflammation. Supprimez-le pendant trois semaines et voyez si votre état s’améliore. Il se peut que l’organisme le perçoive comme un irritant.

À éviter : viande rouge

Comme elle renferme des acides gras inflammatoires, vous auriez intérêt à limiter votre consommation de burgers et ragoûts quand vous faites des éruptions.

Vidéos les plus populaires